25 janvier 2011

Faites le mur

Mouvement : Graffiti Art

Documentaire de Banksy ou un français Thierry Guetta filme le Banksy masqué, jusqu'à réaliser au final un film sur son propre personnage qu'il baptisera Brainwash et qui montera une exposition réalisable grâce à une multitude d'artisans, exposition qui remportera son franc succès. Guetta est avant tout un excellent commercial, fumisterie ou réalité ?

On découvre dans le film quelques noms du Street Art comme : 

IMG_0024

 

Invader, artiste urbain français qui souhaite rester anonyme qui se fit connaître par la pose sauvage

de petites mosaïques inspirées de jeux vidéos, comme Spaces invader créé par les japonais en 1978.

 

 

 

 

 

 

 

 

Shépard Fairey artiste graphiste américain né an 1970 connu entre autres pour ses affiches pour soutenir la campagne d'Obama.

Banksy anglais né en 1974. Il utilise, inspiré par Blek le rat, graffitis pochoirs, avec des slogans humanistes ou humoristiques.Banksy_lovers

Banksy qui a réalisé le documentaire Faites le mur et Thierry Guetta qui filme Banksy puis détourne le film à son profit ne font ils qu'un ? peu importe après tout, le sujet du film est l'oeuvre d'art dans la rue, le street art. C'est quoi une oeuvre d'art ? Peut on la dissocier de l'époque où elle a été produite ? Peut on la dissocier des idées reçues, véhiculées par la dite époque ? La réponse pour moi est négative. Vis a vis de ses contemporains, une oeuvre d'art se définit par sa temporalité, soit elle adhère aux idées du moment, soit elle est considérée nulle et rejetée. Puis sortie de son contexte, une fois l'époque achevée, elle reste auréolée de gloire ou restera obscure et oubliée, mais à jamais témoin d'une certaine forme d'art dans l'histoire de l'art. Le marché de l'art ne tient qu'à une époque, une histoire de goût, une histoire pour riches amateurs ou clients inspirés. Alors oui en ce moment fait recette pour certains le street art que ce soit du Banksy, Fairey, Invader et d'autres obscurs qui attendent leur possible heure de gloire. Ils sont plus ou moins talentueux, plus ou moins plagiats, plus ou moins fumistes. 

Mais pourquoi pas ? L'art est dans la rue pour notre plaisir. Et ceux qui souhaitent en faire commerce en ont bien le droit. Nul n'est contraint de les acheter, ces oeuvres non ?

Posté par maison43 à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 janvier 2011

Invasion

Invader

Posté par maison43 à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 janvier 2011

Le canyon du Rouchoux

Vous avez remarqué, on a tous une vision différente des choses que nous vivons, ce socascade_rudent souvent les mêmes faits, les mêmes acteurs, mais nous les vivons différemment, en fonction de nos sentiments, nos réactions, nos vécus qui nous sont personnels et que l'on ne peut partager ..

Le Rouchoux nous évoque Patrick et si on regardait autrement ?

Voici une autre façon d'appréhender le Rouchoux : sensations garanties

Bon c'est décidé, nous irons avec Nel descendre ce petit canyon en rappel ou sur les fesses, comme on pourra !!

Revenue sur les lieux début juillet, j'ai interviewé un moniteur ' sportif, madame, si cela vous dit de descendre en rappel une cascade qui fait 17 m, à vous de voir'. Vu, Christian le fera et me narrera ... c'est bien aussi !

Il y a plusieurs toboggans qui se succèdent, je m'en réjouis à l'avance et la cascade finale en douche revigorante doit être ... vivifiante.

Allez regarder les autres photos en cliquant sur le lien ...

http://www.descente-canyon.com/canyoning/canyon/2337/Rouchoux.html

Ouiiii, un peu peur, peut être ..

Bon, bien sûr, aujourd'hui, la cascade du Rouchoux nous évoque, aussi, Marie Françoise.

Y en a encore beaucoup qui vont y retourner au Rouchoux chez les L ?

N'en restent plus que trois.   

 

Posté par maison43 à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 janvier 2011

Andrée Putman

Un peu décevante cette exposition sponsorisée entre autres par nespresso, c'est comme Georges, beau et chic, Klasse et sobre, en damier noir et blanc, mais cela manque de peps, de gouaille, d'humanité, de vie quoi !

Tout est lisse et froid et aussi glaçant que du marbre. Cette exposition ressemble à une pierre tombale chic, klasse, sobre, mais cela reste quand même une pierre tombale.

Il me semble que l'on a voulu habiller la Dame chic, klasse, et raffinée en dame chic, klasse et raffinée. Il y avait autre chose en dessous. Son regard tour à tour hautain, pétillant, glacial, malicieux, nous laisse sur notre faim.

Mais c'était peut être le but !

Posté par maison43 à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]