24 juin 2011

Chagall à Nice

Première rencontre officielle entre  ce peintre et moi. Bien sûr, je le connais, un peu, de loin, ce Russe au sourire de faune, à l'inspiration onirique, mais pas de quoi faire battre mon coeur un peu plus vite.

Musée National Message Biblique Marc Chagall,  ce titre entraîne chez moi un à priori désapprobateur et source d'une méfiance à l'égard du dit message, biblique ou pas ! Mes lectures précédant la visite sur le sujet n'arrangent rien. Mais curieusement, des couleurs éclatantes des toiles accrochées, se dégage une aura particulière de sérénité béate qui me tiendra jusqu'au soir ... Derrière le message biblique, Chagall livre des messages personnels que l'on ne peut décrypter qu'en s'initiant à la vie personnelle du peintre, et pour cela, il faudra d'autres rencontres, d'autres moments ... cela viendra en son temps.    

Une vision très licencieuse, je le reconnais de la tentation d'Eve, aux prises avec un serpent facétieux et inspirant.IMG_0930

 

En fait, l'interprétation officielle est moins amusante, il s'agit d'une représentation de Dieu sous la forme d'un nuage, cette toile se nomme Le Paradis. 

Des Faunes, multicolores se baladent un peu partout dans les toiles, il s'agit de Moïse ... sont ce des cornes ou des rayons lumineux, représentation d'une présence divine, cornue ou rayonnante ? Dieu se représente t'il ainsi à travers ses porteurs de message ? divin naturellement ! Plus pointue qu'il n'y paraît, la question et intéressante, à mes yeux bien sûr !

IMG_0942IMG_0943

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  IMG_0949

Ses secrets partout qu'il expose
Ce sont des oiseaux déguisés
Son regard embellit les choses
Et les gens prennent pour des roses
La douleur dont il est brisé
Louis Aragon

IMG_0930IMG_0931

 

 Couleur rosée des femmes, le Cantique des Cantiques, message d'amour pour une femme. Voilà un message que je comprends bien et qui me va.

IMG_0938 

 A plus, donc.

Posté par maison43 à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 juin 2011

Caillebotte

Il y en a un qui fait de l'ombre à l'autre, est ce Martial le photographe ou Gustave le peintre ? Trop d'importance accordée au photographe, je trouve, et pas assez de toiles de Caillebotte, décidément il aura toujours la seconde place celui là, ce n'est pas assez de l'avoir négligé durant de longues années, d'avoir surtout mis en valeur son don de collectionneur inspiré, son mécénat auprès de Renoir, Monet, son obstination à faire reconnaître ceux que l'on nomme encore les 'intransigeants' par son legs constitué de 65 oeuvres de Manet, Cézanne, Renoir, Millet, Sisley, Pissaro, Monet, Degas. 

Moi je préfère Gustave, le moins conforme, le plus secret, le plus discret. Et pourtant il y a une similitude certaine entre les 2. Il y a parfois dans les toiles de Caillebotte une précision photographique dans les détails, comme le pavé luisant, de 'Rue de Paris' temps de pluie ou le parquet des raboteurs, toiles qui ne figurent d'ailleurs pas dans l'exposition.    

Je ne sais pas pourquoi, cela coince un peu ... les photographies montrent la belle famille de Martial, mise en scène bien orchestrée, petite atmosphère bourgeoise de l'époque, vues du Paris Haussmannien, jardins de famille. Et les toiles de Gustave suivent le même scénario, avec les passions communes aux 2 frères, yachting, philatélie, horticulture. Le mariage du frère en 1887 entraîne la légitime distension des liens fraternels, mais va un peu plus loin puisque la belle famille a du mal à supporter la bohème qu'apporte la vie d'un artiste, d'autant plus que Gustave vit maritalement avec une jeune femme Anne Marie Hagen dite Charlotte Berthier. Charlotte a 15 ans de moins que lui, ils vivront ensemble jusqu'à la mort de Gustave en 1894, durant 11 ans. Elle héritera d'une maison et bénéficiera d'une rente. Gustave est un gentleman. 

Trop de passions nuisent, usent, rabotent, éparpillent c'est cela qui coince, je crois, Gustave, tu aurais pu aller plus loin, tu en aurais eu, sans doute, le talent, mais il fallait sacrifier le monde, la famille, les peintres amis tant secourus par toi, les rites bourgeois qui te plaisaient, et tu n'en n'as pas eu envie. Tu as préféré vivre pleinement chaque passion, sans concession, et ta mort précoce prouva que tu avais raison.

IMG_0776      Ces 2 toiles ne figuraient pas à l'exposition.

Elles sont, à mon avis, de par la mise en scène pour l'une, de par son sujet pour l'autre, originales pour l'époque.

 

cail

 

Posté par maison43 à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2011

Miles David

Miles Davis Niki Saint Phalle

Posté par maison43 à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 juin 2011

En jean sinon rien

Jeans

Posté par maison43 à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 juin 2011

Dragon

Le monstre du Loch Ness

Posté par maison43 à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juin 2011

Christ

Eglise St Jacques - Nice

Posté par maison43 à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 juin 2011

Clin d'oeil

IMG_0768

Invader

Rue de l'Estrapade dans le 5ème

Amusantes ces petites mosaïques, vite chapardées parait il .... 

Des petits puzzles éparpillés, ça et là , des petits clins d'oeil, pour rien, à rien, pour toi, pour moi, juste pour la joie enfantine d'en voir un au coin d'une rue.

Juste pour le plaisir.

  

Posté par maison43 à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 juin 2011

Niki

Cimetière de Montparnasse

Rencontre avec un drôle d'oiseau,IMG_0693

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            IMG_0698                                                                                    avec des pattes à la Tinguely,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et une tête et des ailes à la Saint Phalle

 

IMG_0704

pour un ami Jean Jacques en 1998.

Chat, sur son séant, bien à l'aise, sur la tombe de Ricardo Menon, assistant de Niki. 1952-1989

 

IMG_0687IMG_0683

 

Posté par maison43 à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 juin 2011

Sculpture'Elles

Voudrais pas polémiquer sur un sujet particulièrement sensible en ce moment, mais quand même, dire qu'il aura fallu des batailles, des années pour passer du terme sculpteurs femmes à sculptrices ... un peu de temps perdu non ?

Cela laisse songeuses hein les nanas ? Ya du boulot encore ... 

Bref, petite exposition de sculptrices qui s'étend du 18ème siècle à notre époque ...Pas trop d'explications mais après tout, le but est surtout de vous inciter à aller plus loin si cela vous chante ..

Musée des Années 30 à Boulogne Billancourt

En vrac, Sarah Bernhardt, tragédienne qui s'essaya à la sculpture. Elle dormait bien dans son cercueil, alors pourquoi pas cette petite vanité ... très Sarah !

  IMG_0527

    

Camille Claudel qui le paya terriblement ... Son implorante évoque son destin tragique 1864-1943

Bronze : L'implorante

IMG_0513

 

 IMG_0552

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Et pourtant, elle s'est un temps abandonnée la belle Camille, mais elle était juste un peu trop pour Rodin,  juste un peu trop pour son frère, juste un peu trop pour l'époque !

IMG_0550

 

 ORLAN, qui ose, provoque et ne laisse pas indifférent. Née en 1947.

A gauche étude documentaire en marbre sur le baroque et le drapé, buste d'ORLAN en Sainte ORLAN 1978

A droite Self Hybridation pré-colombienne 1998

IMG_0533

IMG_0506

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malicieuse Louise Bourgeois 1911-2010

avec ses créatures chimériques 

biscuit de Sèvres 1996 considéré comme un autoportrait, mi-animal, mi-déesse, mi-homme mi-femme, cette créature hermaphrodite fut éditée aussi en marbre rose, cire rouge, caoutchouc rose, mauve et bleu.

Louise a ainsi exorcisé sa mère, 'She-Fox', étêtée, châtiment de Louise qui ne pouvait accepter ce qu'elle considérait comme une faiblesse quant à sa clémence envers l'époux adultère, et pire encore cette mère supportait la maîtresse sous son toit, cette mère là n'avait pas de cerveau et méritait bien la décapitation. Quatre seins pour un seul phallus, c'est trop, non ? aux yeux d'un enfant, certainement.

 

IMG_0514

 

Sometimes I am totally concerned with female shapes
- clusters of breasts like clouds -
but often I merge the imagery - phallic breasts,
male and female, active and passive.

Louise Bourgeois - Nature Study, 1984/2001

Tout un programme, donc ..... sein, sexe, actif, passif ... sacrée Louise qui sut exorciser ses chagrins sans jamais se départir de son humour

 

  

L'obsessionnelle de couleurs Niki de Saint Phalle, ce n'est pas ce que je préfère d'elle, mais Niki, j'adhère toujours, quand même. 

IMG_0517

 

  

La découverte de :

Yayoi Kusama 1929 avec les Tulipes de Shangri-La, reproduction d'une sculpture à Lille.

 IMG_0520

Celle de Roberta Gonzàles 1909 1976 qui réalise une sculpture en fer à partir de plaques de fer soudées

Maternité 1940

IMG_0522

Claude Lalanne 1925, qui nous montre une 'Caroline' 1969 faite de cuivre, de cire, de polyuréthane, avec soudure en laiton

IMG_0524

 Laurence Drocourt 1963 et Aurélie Foutel 1967

Laocoon XYX 2005 (grillage de fil de fer et moteur)

IMG_0529

On est loin du compte, 77 sculptrices exposées .... mais c'est une mise en bouche pour aller plus loin si on le désire ...

Et on ira plus loin forcément ....  

 

Posté par maison43 à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,