Soulages, un de ceux qui savent conjuguer le noir, à tous les temps, celui qui répond 'parce que' à la question ' Pourquoi  le noir ? Ce peintre a su créer son style en travaillant le noir jusqu'à l'obsession. Jusqu'en 79, il travaille brou de noix, goudron, mêlant parfois au noir de l'ocre, du bleu, du rouge. Ensuite il se consacre presque exclusivement au noir, où le blanc s'en mêlera parfois, il qualifie ses noirs d'outrenoir, en brossant, en raclant, ses toiles pour obtenir des stries, des sillons, des reliefs de toutes sortes où la lumière pourra flirter avec les ombres, selon les souhaits du spectateur qui pourra se déplacer pour jouer lui aussi . s5

Pierre Soulages est né à Rodez en 1919. Il se consacre aux 104 vitraux de l'abbatiale Sainte-Foy à Conques de 1987 à 1994.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

s2s3s4s1sIl travaillera avec Jean Dominique Fleury Maître verrier. La dominance grisée et blanche peut se teinter de rose, de bleu, de jaune pour jouer avec le calcaire jaune, le grès rose, et le shiste gris-bleu des pierres de l'abbatiale. Il en résulte une douce luminosité qui baigne agréablement cet édifice austère et rude.  

C'est tout doux, les vitraux à Conques, reposant, minimaliste, pour s'isoler, l'été, de la foule pélerine et touristique, cela doit être bien. Et pour se vider l'esprit, en toute saison, c'est pas mal non plus.