amour

On peut se demander pourquoi Michael Haneke a pris le parti de réaliser un documentaire, réaliste et juste, sur le maintien à domicile, fort bien joué par 2 acteurs qui sont parfaits. On pouvait s'attendre à autre chose. Certes, on retrouve, avec émotion le sourire ravageur et tendre du Trintignant jeune, et le charme inaltérable d'Emmanuelle Riva dont le visage ridé est beau tout simplement. Ils ont bien vieilli. Mais pour avoir vécu quatre agonies d'êtres aimés, je trouve que cette cinquième mort annoncée de cinéaste est trop limitée aux symptômes (où il ne manque que les odeurs) et complètement dénuée d'humanité ! Les émotions sont curieusement laissées de côté, à part l'inévitable refus  de l'héroine principale d'être vue diminuée par les siens, et son désir très humain d'abréger sa dégradation.  Pourquoi diable ce film manque t'il autant de tendresse, de chaleur, d'humour, de générosité car il y en a de ces moments entre ceux qui vont mourir et leurs proches ... Si Haneke souhaitait nous montrer l'effondrement d'un vieil homme dépassé par la maladie douloureuse et invalidante de son aimée, effondrement qui le mène à la déraison, et bien OK, c'est réussi. Si, il souhaitait, par contre, révéler une autre dimension de l'amour, c'est raté.

En fait, c'est le titre qui pèche ! Agonie aurait mieux convenu, moins accrocheur, sans doute mais plus conforme au scénario. Et je me sentirais moins flouée ! je ne serais d'ailleurs pas allée le voir. Quoique, pour Trintignant, si, peut être ... si, quand même !