Avant restauration

Cette Dame là a acquis, bien malgré elle, une notoriété certaine, même Martin Quenehen en parle, sur France Culture, c'est dire ! bon, Martin ne connaît pas grand chose des Vierges en Majesté, c'est certain ! Mais il met en valeur deux élèves de l'Institut National du Patrimoine qui se sont chargées de la restauration de Dame Chomette, bien abîmée par les restaurations successives, dont la dernière daterait des années 1920-26.

Sa tunique aux plis ovales, peu nombreux, symétriquement placés autour d'un pallium (ornement liturgique placé autour du cou) la rapproche des Dames de Monistrol d'Allier, Saugues et Vernols. A l'origine, sa tunique bleue était en lapis-lazuli broyé, ce qui constitue un fait assez rare. Les 2 restauratrices ont gratté jusqu'à 6 couches de peintures successives, gratté aussi le mastic qui couvrait une fissure au visage.

Après restauration

Dame Chomette est en bois de peuplier et date du XII ème siècle. 

Le 23 Octobre dernier, elle a retrouvé sa place dans l'église de  La Chomette qui est la plus part du temps fermée.

Même si la qualité de la photographie est différente, il faut reconnaître que Dame Chomette a gagné à être restaurée bien qu'elle soit austère, sévère, solennelle.