Maquette du barrage de Poutés

Un feuilleton très local dont je ne me lasse pas, pas loin de ma petite maison secondaire, pas loin des lieux que fréquentait mon jumeau avec les saumons qui ne craignaient rien de lui. Depuis les annonces de 2011, rien n'a bougé concrètement sauf qu'il semble que l'on ait trouvé un consensus qui unit EDF et les opposants au projet.

Les objectifs sont les mêmes :

1- conserver au moins 85% de la production électrique

2- assurer la libre circulation des saumons estimés à 150 : un passe à bassins permettra leur montaison ( de mi-juin à à mi-mars), un débit de 1 m3 d'eau par seconde les fera déplacer de bassin en bassin pour accéder aux zones de reproduction, puis  un débit de 3m3 d'eau feront dévaler les jeunes saumons qui parcourront 900 km pour rejoindre la mer avant de revenir à Poutès pour se reproduire.

3- Faire transiter les sédiments du fond de la rivière par 2 clapets qui pourront se lever lors des crues.

Petit barrage de 4m ou 5 m de hauteur avec une longueur de retenue de 350 m.

Une maquette du barrage conçue au laboratoire de Chatou représente le futur barrage de Poutès au 1/13e. La maquette a coûté 400 000 euros, le barrage lui est estimé à 20 millions d'euros.

Mais les travaux ne seront engagés que fin 2016, et terminés fin 2019, début 2020. 

Sources : L'éveil Hebdo juillet 2014 et Mon43 pour la photographie.

Sera, sera pas ? Wait and see.