Hôtel St Lazare

Cet hôtel à l'architecture extérieure de style haussmannien dispose d'une entrée imposante encadrée par des colonnes de granit rose. Datant de 1889, son hall de style Eiffel et son plafond à caisson de style Second Empire sont décorés de peintures et sculptures réalisées par l'artiste Charles Joseph Lameire (1832-1910), ainsi que de miroirs, de bronzes et de lustres en cristal.

L'ex Concorde Opéra Paris  devenu Hilton Paris Opera est fondé sous le nom de Grand Hôtel Terminus par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest qui gère le réseau ferré entre Paris et la Normandie et ses ports transatlantiques. Sa création, sur l’emplacement d’une impasse Bony, supprimée, est complémentaire à la reconstruction de la gare Saint-Lazare entre 1885 et 1888. La gestion en est confiée à la Société des Grands Magasins du Louvre, qui devient ensuite la Société du Louvre, puis aujourd'hui le Groupe du Louvre.

Il est luxueusement aménagé par l’architecte Juste Lisch pourSalon de lecture la Société du Louvre, en vue d’accueillir les visiteurs de l’exposition universelle de 1889. Sa construction est achevée en un délai record de 15 mois et l’hôtel est officiellement inauguré le 7 mai 1889. Pionnier de l'hôtellerie de luxe, l'hôtel, de conception révolutionnaire, s'appelle alors le Grand Hôtel Terminus en raison de son implantation devant une partie de la façade principale de la gare Saint-Lazare. Les voyageurs arrivant de la gare y accèdent directement grâce à une passerelle couverte de 18 mètres de long au-dessus de la rue intérieure qui relie la cour de Rome et la cour du Havre en longeant la gare et l’arrière de l’hôtel. Cet hôtel, qui se veut de classe internationale, est alors équipé de l’électricité, du téléphone et pourvu d’un mobilier provenant des Grands Magasins du Louvre.

Osvaldo Tofani attentat Terminus

C’est au café de l'Hôtel Terminus qu'a lieu le 12 février 1894 l’attentat de l’anarchiste Emile Henry qui fait un mort et une vingtaine de blessés.

Parmi les personnalités ayant résidé dans cet hôtel, Georges Feydeau a obtenu le record de longévité… En septembre 1909, après une violente dispute avec sa femme, il quitte son domicile conjugal et prétextant les embarras d’un déménagement, s'installe pour quelques jours dans l’établissement. Il y resta finalement plus de 10 ans, chambre 189. Les murs de sa chambre ont accueilli des œuvres d'artistes devenus à la mode comme Van Gogh ou Utrillo…

Claude Monet en avait fait également son pied-à-terre parisien alors qu'il résidait à Giverny.

Monet La Gare St Lazare

Sources et photos : différents sites d'Internet en copier-coller.

Notre histoire familiale a été liée quelques années à cet hôtel. Résonnent encore dans ma mémoire quelques rires d'enfants en cavalcade dans ses couloirs.

JOSEPH ET GENVIEVE CARRON