St Ilpize

Ilpidus ou Ilpize, ermite venu se retirer dans la vallée de l'Allier donna son nom au village de St Ilpize. Perché sur une prodigieuse cheminée volcanique qualifiée de neck, les ruines du château d'Ilpize continuent à veiller sur l'Allier où les enceintes du château s'étendaient, gardées par des petites toursTour St Ilpize Bien que l'on ne retrouve aucune trace à ce sujet, on peut penser que le site incita les peuplades à utiliser ce guet naturel pour surveiller toute approche ennemie. Sans que l'on sache vraiment où, on retrouve la mention d'une construction fortifiée en 1030, puis suit la charte où Noble Aymon III de Brossadol seigneur de St Ilpize échange sa seigneurie en 1201 (Tablettes historiques d'Auvergne tome 2 p 28 : traduction d'une charte en patois ou Aymon est écrit Emo, paru en 1841)  à un  dauphin d'Auvergne,(le premier à porter le surnom de dauphin dans cette lignée fut le fils de Guillaume VII, Robert, puis ses successeurs se nommèrent dauphins d'Auvergne, l'échange eut lieu avec un Robert Dauphin mais je ne sais pas trop lequel, car il y a discordance dans les dates. En 1262, un fils Dauphin d'auvergne hérita en apanage du château; St Ilpize devint une puissante ville de 5000 habitants jusqu'au XVII siècle. On peut penser que ce château fut réellement occupé par ses possesseurs, vue l'importance que prit la ville.St Ilpize 6

Les Dauphins d'Auvergne étaient également seigneurs de la forteresse de Léotoing. Durant la guerre de 100 ans Thomas de La Marche capitaine de routiers s'allia avec Seguin de Badefol pour s'emparer du château en 1361. Ils pillèrent et incendièrent la ville. En 1425 Blanche Dauphine de Saint Ilpize épousa Jean de L'Espinasse seigneur de Changy. Puis toujours par les femmes, le château passa à Guy d'Amboise, aux Luxembourg de Roussy, au XVI siècle, aux La Rochefoucauld, aux marquis de Langeac, aux Lespinasse. Saint Ilpize devint le siège d'une prévôté royale en 1781. Vendu à la Révolution, il se ruina lentement ou pas d'ailleurs car nombre de pierres ont servi à la construction de maisons comme ce fut l'usage un peu partout d'ailleurs. Restent du site une tour carrée et une chapelle protégées par des murailles à meurtrières et créneaux, une fortification classique du XIIIè siècle. Source : Châteaux de Haute Loire Edition WatelSt Ilpize 3

St Ilpize 4

St Ilpize 5