Pont de la Dhuys

Restes d'un ancien pont-aqueduc bombardé lors de la seconde guerre mondiale, les pierres calcaires du pont connaissent une seconde vie grâce à un sculpteur de la région Jacques Servières. L'aqueduc est un ouvrage souterrain construit de 1863 à 1865 qui capte entre autres les eaux de la Dhuis ou Dhuys et alimente maintenant en eau potable le parc Disneyland et une petite partie de Paris. Il suit jusqu'à Chessy le cours de la Marne.

Détruits en 1939, les restes du pont ruiné attendirent jusqu'en 1987 la venue d'un sculpteur qui fit de ce lieu son atelier à ciel ouvert. On peut retrouver plusieurs influences et voyager ainsi fort modestement, un Moïa féminin vous accueilleJacques Servières 1

un éléphant échappé du temple d'Angkor s'est un peu trop gavéJacques Servières 5

et puis des couples qui dansent, un enfant collé aux basques

Jacques Servières 7

des Eve longilignes qui rappellent Bourdelle, des fesses charnues chères à Maillol

Jacques Servières 9

et des tas de petits personnages agglutinés

Jacques Servières 11

détail 3 J-Servières

détail 2 J-Servières

des petits temples que n'aurait pas renier le facteur Cheval.

Jacques Servières 2

De l'humour et un certain érotisme.Jacques Servières 3 

détail J-Servières

 Le terrain est entretenu par la mairie, les arbres exultent, les statues veillent sur les champs;  la balade peut se poursuivre le long de la Marne par le GR 14.

Se rendre à Chessy, vieux bourg, emprunter la rue de la Dhuis, puis celle de la Marne et descendre jusqu'à la rivière.