Bill Clegg

Un fort joli livre sur ce que pourrait être une famille idéale : Une mère aimante et disponible pour sa fille, une autre mère courageuse qui se bat pour l'honneur de son fils, des pères aimants et présents, des parents attentifs et compréhensifs, des enfants heureux de vivre. Si ces êtres là avaient su, que demain est trop tard, ils auraient sans doute pu être ces perfections décrites. 

June et Lydia sont de ces mères là qui auraient pu mieux faire si et seulement si. Mais la mort leur retire leurs enfants dans un drame commun, un incendie où Lolly la fille de June meurt avec son fiancé, où Luke fils de Lydia et amant de June meurt aussi.

Ces deux femmes déchirées revivent leurs vies, réalisent ce qu'elles ont raté, mais trouvent la force dans ce monologue avec leurs morts à se pardonner leurs erreurs et à continuer leur vie en tentant d'aider les autres, si possible et commencent déjà, par s'aider l'une et l'autre. D'autres vies se rattachent à la leur, gravitent autour de ces deux femmes, et apportent des circonstance favorables ou défavorables à l'élaboration de ce drame. Chaque histoire amenant aussi un peu d'espoir sur notre humaine condition.

'Si dure que soit la vie, je sens dans mes tripes que nous sommes censés tenir bon et jouer notre rôle même s'il consiste à être cette mère.  Quelqu'un aura peut être besoin de savoir que vous vous en êtes sorti. Ou peut être quelqu'un auquel vous ne vous attendez pas aura besoin de vous'. extrait  

Je crois qu'il faut vivre sa vie, comme si l'on devait mourir demain, et vivre avec ceux que l'on aime comme si eux aussi devaient mourir demain. Mais c'est plus aisé à dire qu'à faire. Réflexion personnelle.