Carmen

Nahui Olin

Née en 1893 à Mexico, cette femme contemporaine de Frida Khalo ne se contenta pas d'être très belle, elle peignit, composa des poèmes, mena une vie scandaleuse, pour l'époque, de grande séductrice. Sa beauté attira bien évidemment des peintres ou photographes dont elle fut la muse. En elle, passion, révolte et sens du tragique à une époque difficile et douloureuse avec un père militaire qui créa le premier fusil automatique et fut très controversé pour ses actions sous la présidence dictatoriale de Porfirio Diaz. Il emmena lors d'une mission à Paris sa famille dont bien sûr sa fille qui, outre le français qu'elle apprit à parler couramment, s'initia à la peinture, la poésie et à la vie parisienne.Nahui Olin autoportrait en étudiante 1914

'Soy un ser incomprendido que se ahoga por el volcán de pasiones, de ideas, de sensaciones, de pensamientos, de creaciones que no pueden contenerse en mi seno y por eso estoy destinada a morir de amor' écrira 'elle De retour au Mexique elle épousa en 1913 un fils de bonne famille Manuel Rodriguez Lozano 1896-1971 aussi peu conformiste qu'elle qui avait choisi la peinture pour se démarquer lui aussi. Ils suivirent le père de Carmen en exil à Paris, où elle fréquenta entre autres Picasso et Diego Rivera. De retour à nouveau au Mexique, elle se coupa les cheveux, rétrécit ses jupes et revendiqua le droit à une sexualité libre et riche.  Son mariage déjà peu réussi fut anéanti par la mort d'un jeune enfant; elle posera plus tard nue nue pour les photographes Edward Weston et Antonio Garduna. Il y a  sans doute de la provocation chez elle, une revendication qui ne trouve pas satisfaction,  elle semble n'exister que par et pour l'amour d'un homme, mais à cette époque, ce n'était pas si facile d'être femme, artiste peintre, poétesse et musicienne tout en se voulant muse, même si un relatif vent de liberté autorisait la femme artiste à sortir de sa simple condition de femme, une liberté avec des limites frustrantes certainement. Sa relation amoureuse en 1921 avec le peintre Geraldo Murillo 1875-1964 connu sous le nom de Doctor ATL, lui fit écrire des poèmes, poemas dinámicos (1922) et Calinement je suis dedans 1923, lui, fit d'elle deux tableaux dont l'un assez tragique, ses grands yeux expriment un désarroi certain . Pas très heureuse Carmen.  Doctor ATL portrait de Nahui Olin

Doctor Atl Portrait de Nahui Olin 1922

il la baptisa Nahui Olin (en référence à un mythe aztèque que je vous laisse explorer sur internet, nahui signifiant quatre et ollin mouvement ou tremblement de terre). Elle se mit à peindre davantage stimulée par cet artiste, mais son caractère trop tumulteux les amena à se séparer. Après plusieurs autres aventures

nahui et lizardo face à la vue d'Acapulco Nahui Olin

 à l'âge de 40 ans elle rencontra son dernier amour Eugenio Agacino, leur relation écourtée par la mort brutale d'Agacino la désespéra, et sans doute dépressive, lassée d'une vie où elle n'avait pas réussi à s'imposer vraiment sur le plan artistique, elle choisit de se retirer en 1934 de la vie publique, et mena une vie solitaire et difficile. Elle ne mourut qu'a l'âge de 85 ans en 1978. Deux tableaux vus au Grand Palais, lors de l'exposition consacrée au Mexique cet hiver.Nahui Olin

Nahui

 Un livre a été écrit sur cette femme si particulière par Pino Cacucci..