César Le Centaure détail (à son image)

Quand on dit 'César', on évoque sans doute, de 7 à 77 ans, le bien connu Jules, puis quand on se pense cinéphile, on se rapproche un peu plus de Baldaccini dit César, le sculpteur qui a donné en 1975 son prénom au trophée conçu par lui pour récompenser les professionnels du cinéma. Et puis quand on se balade sur l'esplanade de la Défense, on fait connaissance de son Pouce reproduit moult fois

-César Pouce

on peut rencontrer également son Centaure place Michel Debré à Paris, alors quand le centre Pompidou propose une rétrospective de son oeuvre, on y va, en croyant tout connaître de son oeuvre, on en sort en en étant sûr, et puis quand on creuse un peu, on se rend compte au final que l'oeuvre est plus complexe et approfondie que l'on croyait et l'on s'apercoit que l'on connaît de l'homme assez secret, peu de choses et que du sculpteur il nous reste encore beaucoup à découvrir de ce centaure là

César Le Centaure plâtre 1983

Né à Marseille en 1921, il suivra  les cours des Beaux Arts de Marseille, puis un peu plus tard ceux de Paris. Il rencontrera entre autres Giacometti 1901-1966 et Germaine Richier 1902-1959 dont il s'inspirera sans doute au début

César Nu assis 1956

César Ginette

César La Chauve Souris 1954

César Le scorpion 1955

César L'esturgeon 1954

mais il marquera de son empreinte ses sculptures en utilisant de la ferraille, par économie d'abord puis par défi de venir à bout de cette matière inflexible en soudant à l'arc, étirant, déformant, assemblant des matériaux récupérés comme vis, écrous, clous, boulons, tuyaux, ferraille dont il deviendra un virtuose dans les années 50

César L'Homme de Saint Denis 1955

Puis naturellement il utilisera des pans de carrosseries usagées ou accidentées, jusqu'à réaliser ses compressions avec une presse à voiture ou un aplatisseur, réalisation qui me parle trop, alors je ne m'attarde pas

César Suite Milanaise 1998

Attiré par la résine synthétique, il moulera en 1963 son pouce décliné en différentes tailles et matières, un sein en résine, marbre, or, cristal, bronze

César Sein

Toujours à la recherche d'un nouveau matériau à détourner, il passera en 1967 à la mousse de polyuréthane  qui, ajoutée de fréon, produit une mousse  qui donnera ses Expansions éphémères d'abord qu'il réalisera en public puis qu'il pérennisera  par la suite en les laquant

César Expansion 1991

César Expansion

Il s'amusera à y intégrer des objets du quotidien

César Petite Expansion

Parallèlement il réalisera des Enveloppages, où des feuilles de plexiglas assouplis en étuve abritent des objets du quotidien de quoi le rendre attrayant peut être, mais moins pratique d'utilisation, oui je sais, c'est le but cocasse et très en vogue alors recherché !

César Enveloppage

Dans la dernière partie de sa vie, il fera une sorte de pot pourri revenant en boucle à ses différentes productions genre,  Verlaine me pardonne, 'Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre'

César Fanny Fanny 1990 bronze soudé