Victor Brauner Fantomas

Au musée de St Etienne, trois peintures de ce peintre d'origine roumaine Victor Brauner qui sera naturalisé en 1963, il s'installera à Paris en 1932 où il intégrera la bande des surréalistes comme Breton, Tanguy, Ernst. La dernière exposition le concernant à Paris date de 1996. Ce peintre passera du mouvement Dada qui conteste la civilisation occidentale en maniant avec plus ou moins de talent l'humour, la provocation, la dérision et l'absurdité, au surréalisme qui prolonge Dada tout en l'enrichissant par le rêve ou le cauchemar avec une approche de l'inconscient freudien. Ces mouvements intègrent les poètes, les écrivains et même le cinéma. Dans Fantomas, Victor Brauner met en opposition le Minautore enfermé dans le labyrinthe de son esprit face à un Fantomas qui lui brise l'ordre avec une certaine liesse. Les surréalistes en feront un personnage révolutionnaire et poétique.Victor Brauner L'étrange cas de monsieur K

 L'Etrange cas de monsieur K se réfère à la figure satyrique Ubu K inventée par Alfred Jarry 1873-1907 qui se moque du grotesque humain qui semble infini et toujours d'actualité d'ailleurs.Victor Brauner Ville mediumnique 1930

La troisième toile Ville mediumnique est plus mystérieuse, se rèfère t'elle à une ville futuriste où l'humain n'a plus sa place, est elle un clin d'oeil à son père qui était médium ou a t'elle une autre signification, je ne sais pas.