16 août 2011

France aimait

envie de vivre

Posté par maison43 à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


06 août 2011

Nuit des étoiles

Toi, tu as toujours aimé les ciels étoilés et la couleur de la nuit, encore plus noire, disais tu en Haute Loire.

Dis moi jumeau, quelle est la couleur de la nuit là où tu es ?

Posté par maison43 à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2011

Buren à Metz

Buren s'en mêle

Posté par maison43 à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juin 2011

Clin d'oeil

IMG_0768

Invader

Rue de l'Estrapade dans le 5ème

Amusantes ces petites mosaïques, vite chapardées parait il .... 

Des petits puzzles éparpillés, ça et là , des petits clins d'oeil, pour rien, à rien, pour toi, pour moi, juste pour la joie enfantine d'en voir un au coin d'une rue.

Juste pour le plaisir.

  

Posté par maison43 à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 décembre 2010

Françoise au Louvre

Manifestement, cet homme là est à l'âge des bilans, celui où l'on se retourne sur sa vie passée avec une certaine tendresse nostalgique, preuve sans doute que l'on est au final assez heureux de ce passé. Alors, cet homme là choisit de nous faire partager ce moment. Peu importent les oeuvres choisies, il s'agit de représenter un peu d'humanité, des visages, des corps, Patrice Cheréau, lors de l'inauguration nous signale qu'il ne faut pas lui demander pourquoi, il a choisi ces oeuvres là, il n'en sait rien. Et après tout, on s'en moque bien. Il nous invite ainsi à nous arrêter sur nous mêmes, à nous retourner nostalgiquement et tendrement en arrière. Nous n'avions pas d'invitation, mais le hasard bienveillant qui nous accompagna toute cette semaine là nous en donna une. Il y eut d'abord, comme de bien entendu, un Bonnard qui nous accueillit, tout de jaune vêtu, la gueule floue d'un boxeur, puis il y eut Patrice Chereau, et puis il y avait Françoise ...

B

Cet instantané imprévu restera dans mon coeur, non pour Monsieur Chéreau,  plaisir charmant mais fugace, mais parce qu'il restera ultime sortie avec ma soeur, dernier moment rempli de magique et nostalgique tendresse.

Cela me déchire le coeur. C'est résistant un coeur, tant de choses peuvent le déchirer, et pourtant, tant qu'il bat, il supporte. 

Posté par maison43 à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 décembre 2010

Un drôle de zèbre

Lucien Freud 1943

Posté par maison43 à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 août 2010

6 Août 2010

Passé, solitairement, en compagnie du maxillaire énigmatique de la hyène, au musée Crozatier au Puy. On a le même âge ou presque !!!! Moi qui aime le décalé, ai donc été servie.

Silence de l'ange, pas même un salut. Tant pis, l'ange, ce sera quand tu veux !

Le père de l'ange se marre dans son coin, il a toujours été un peu trop çui-là, parfois ... et en ce moment il est carrément trop.

N'est il pas ?

Posté par maison43 à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2009

Un ange m'a dit

Jeseph, jessef.

traduction : José, j'ai soif

C'est le langage des anges.

Bois, bois, mon ange jusqu'à plus soif.

On n'a jamais autant aimé que ceux que l'on a perdus.

Sont ils ballots, ces humains ! ricane la camarde

Hé, toi là haut, homme devenu ange, qu'en dis tu ?

salut.

salut à toi aussi.

Pas bavard, l'ange, mais pas oublieux des dates !

Depuis 13 étés, il revient toujours me saluer à cette date là, mais on n'en saura pas plus.

Mystérieux, l'ange.

Faut dire, faut dire qu'il a toujours été particulier cet ange là.

Posté par maison43 à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]