24 août 2017

Le Dolmen de Séneujols dit le palet de Gargantua en Haute Loire

Dolmen de Séneujols au Villard

Tombe mégalithique (du grec mega signifiant grand et de lithos signifiant pierre) qui date de la période néolithique (période vers -3610 selon les historiens où débute en France l'érection des mégalithes, un peu plus tard sans doute en ce qui concerne la Haute-Loire) indiquée à Séneujols mais qui se trouve en fait sur la D651 en direction de Ramourouscle; après la ferme du Villard, ferme isolée, s'arrêter au premier chemin sur la gauche. Faire quelques mètres, et trouver une grosse pierre ronde sur votre gauche.Dolmen de Séneujols 2

C'est la dalle ou table de la tombe. C'est le seul dolmen conservé intact du département de la Haute-Loire, un peu caché en été par la végétation. Ce Dolmen est une propriété privée ce qui explique sans doute sa grande discrétion.Dolmen de Séneujols 3

Dolmen de Séneujols 4

Posté par maison43 à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 août 2017

Abbaye de Pébrac en Haute Loire

Pébrac

Proche du prieuré de Chanteuges, se trouve cette abbaye laissée un peu à l'abandon malgré l'Association des amis de Pébrac qui fait ce qu'elle peut. Coule la Desges qui se jette dans l'Allier à Chanteuges. Ce petit village charmant se compose de l'ancien bourg où quelques maisons vides, et du nouveau bourg fort coquet en contrebas sur une calade.Pébrac 7

L'abbaye de Pébrac doit sa fondation à Pierre de Chavanon né vers 1007, en 1062 il se rendit à Pébrac pour restaurer son église; des nobles de la région dont Dalmas de Pébrac abandonnèrent leurs droits sur l'église, des dons en prieurés et en terres permirent à Pierre d'agrandir les bâtiments et d'y accueillir des religieux, sous la règle de St Augustin. Pierre de Chavanon meurt en 1080. En 1097, le pape Urbain II érige l'église de Pébrac en abbaye dont les prieurés qui s'étendent sur les diocèses de Saint Flour, Viviers et de Rodez assurent la fortune de cette abbaye.Pébrac 3

 Au début du XVè siècle, la pratique du népotisme (vient du latin nepos qui signifie neveu, mot qui vient de la tendance de certains papes qui favorisèrent leur famille dont leurs neveux). A Astorg de Torsiac en 1412 succéda son neveu, puis Armand de Flaghac fit de même avec les siens Guillaume et Jean ce qui nous mène à 1525 où l'application de la réforme du Concordat de Bologne de 1516 change considérablement la donne.  Voir la conclusion sur les effets de ce concordat :  https://francearchives.fr/commemo/recueil-2016/39504 .Pébrac 4

En 1626 la vie spirituelle de l'abbaye est au plus bas, son abbé Jean-Jacques Olier échoue à la réformer, en 1649 l'abbaye est unie à la Congrégation de France dont le siège est situé dans l'abbaye de St Geneviève, d'où le nom de génovéfains pour les religieux qui suivent strictement la règle de St Augustin. Les bâtiments et les revenus sont alors partagés entre les deux communautés.Pebrac 1062

 L'abbaye perd alors de son aura, les Génovéfains réaménagent les bâtiments, reclassent les archives et c'est à eux que l''on doit ces renseignements par l'entremise cependant, entre autres, peut être, d'Yves Soulingeas 1948-2004  qui a rédigé un petit livret (à se procurer pour 5 euros à l'église) dont vous trouverez la biographie sur le site suivant : http://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237_2004_num_162_2_463474

Il y a 7 ans, je découvrais cette abbaye et son jardin entretenu par l'association des amis de Pébrac. Revenue cette année, je constate hélàs son délabrement, notamment au niveau de sa tour qui se lézarde profondément.Pébrac 5

Attenante à cette abbaye, l'église de PébracPébrac 8

et son joli petit jardin où l'on cultive les simples.Jardin Pebrac 2

Jardin Pebrac

  

Posté par maison43 à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 avril 2017

La coulée de Bourrianne en Haute Loire

Les basaltes sont des laves fort présentes sur la région, émises entre 1000° et 1200°, elles sont très fluides et peuvent fournir de longues coulées. Au contact du sol et de l'air, elles refroidissent, s'immobilisent alors que l'intérieur est encore incandescent. Des prismes ou orgues se forment au coeur de ces coulées Seule l'érosion naturelle ou précipitée par l'activité humaine permet de voir le coeur d'une coulée. A noter que plus la diminution de température est lente et en profondeur, plus les prismes sont réguliers. Sur un sol argileux, l'érosion naturelle peut déstabiliser et fissurer les coulées en période de sécheresse, ou entraîner des glissements de terrains en période de pluies.Bourrianne

A Bourrianne, petit hameau à 1 km de StJulien d'Ance, sur le plateau de Craponne, les prismes étaient en place à l'origine, verticalement, puis en bascule avant de s'effondrer en éboulis sur une étendue de 900m.Bourrianne 2

Petite balade à faire par temps sec, car boue probable après pluie. De bonnes chaussures ne sont pas inutiles. On traverse les bouleauxBourrianne 4

puis on monte dans une sapinièreBourrianne 5

pour arriver à une table d'orientation qui surmonte la rivière de pierres.Bourrianne 6

Chemin fléché, au retour, chemin agréableBourrianne 8

à descendre qui nous fait passer par St Julien d'Ance aux pierres blanchesBourriiane9

Avant la ferme, petit chemin à droite non balisé que l'on a raté, mais passés dans le chemin du bonheur, nous avons rejoint notre voiture par la route peu fréquentée en cette saison. Compter 1 bonne heure pour 4 kms en comptant les arrêts-photos.  

Merci à René qui me donne un lien où l'on peut voir cet endroit, et d'autres aussi, en vue aérienne. Une vidéo réalisée par Gilles Mondon.

https://vimeo.com/197499223

Posté par maison43 à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

16 novembre 2016

Château de Domeyrat en Haute Loire

Domeyrat 2

Château fort encore impressionnant que celui de Domeyrat qui a curieusement échappé au pillage de ses pierres. C'est une ruine qui se porte plutôt bien.Domeyrat 5

Reconstruit au XVe siècle pour défendre Marguerite Gouge épouse de Jean de Langeac des attaques des écorcheurs qui sévissaient sous Charles VII, ce château passa aux La Rochefoucauld Langeac dont une partie aux Beaune de Montagu. La famille de Fargès l'acheta en 1773. Et les premiers acquéreurs furent les Pataboeuf. Pour plus de détails cliquer sur ce site : http://tcfontannes.free.fr/tourisme/domeyrat.htm

Acheté par le Conseil Général tout comme son voisin le château de Chavaniac Lafayette, et géré par une association qui organisait visites et spectacles, le château de Domeyrat a fermé ses portes depuis Juillet 2015, suite à une décision du tribunal de commerce. Domeyrat1

Aux dernières nouvelles, les fées, les fantômes et les lutins ont repris possession du château.

Vieux pont Domeyrat

La Senouire, indifférente, continue seule son show automnal pour notre plus grand plaisir.

 

 

Posté par maison43 à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 novembre 2016

Vitraux de l'église romane de Retournac en Haute Loire

Henri Guerin Les Roches Volcaniques

Ce n'est pas la plus jolie des églises romanes( de mon point de vue) mais elle réunit deux artistes de l'art sacré, le sculpteur Philippe Kaeppelin et le maître verrier Henri Guérin. Créés entre 1966 et 2006, les vitraux en dalle de verre illuminent cette église assez sombre et montrent l'évolution de l'oeuvre. Les églises, je n'aime pas trop, mis à part celles qui sont des puits de lumière comme la basilique St Julien ou l'église St Joseph du Havre quand le soleil donne. J'ai par contre un gros faible pour les vitraux qui racontent une histoire, un pays, une religion ou tout simplement comme ici la beauté du monde.

Henri Guerin 5

Quant à Philippe Kaeppelin, c'est l'un de mes chouchous, j'aime son style épuré et joyeux qui toujours rend plus chaleureux l'ambiance tristounette de nos églises dont l'austérité n'est, en général, franchement pas attirante.Retournac

Au delà de la signification religieuse dont je vous laisse libre, car elle m'importe peu, les vitraux de Retournac témoignent de l'environnement géographique de la Haute-Loire que les artistes en tous genres mettent en valeur à leur manière. Site : http://www.henri-guerin.com/articles.asp?idpage=37&idrubrique=5 et le site de son petit fils Pierre Guerin : http://pjsguerin.wixsite.com/vitrailHenri Guerin 2

Henri Guerin

 

Posté par maison43 à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14 octobre 2016

Le Mastodonte et Jacqueline Etaix -artiste peintre- à Chilhac en Haute-Loire

Mastodonte Chilhac

L'un n'existe plus, l'autre le peint.Jacqueline Etaix 7

L'un est d'Auvergne, l'autre de Corbeil Essonnes.

A priori, pas vraiment faits pour se trouver, et puis, si, une belle rencontre estivale qui s'est concrétisée dans le petit musée de Chilhac en Haute Loire.Jacqueline Etaix 2

Le mastodonte de Chilhac est jusqu'à nouvel ordre une des dernières espèces de ce genre à avoir vécu en ce village et alentours. On a découvert leur mode de vie que l'on pense matriarcal. A cette époque, arrivent peu à peu les premiers européens. Jacqueline Etaix ancienne enseignante nous les fait revivre en peintures, dessins et sculptures.Jacqueline Etaix 6

 Elle met en scène avec beaucoup d'humour les orgues basaltiques.Jacqueline Etaix 3

Jacqueline Etaix 4Une dernière mêlée de mastodontes juste avant qu'ils ne disparaissent de la terre. Jacqueline Etaix est une habituée de la Haute-Loire. A vous revoir, Madame, en d'autres lieux avec d'autres oeuvres. Quant au musée, allez le découvrir. Les petits enfants apprécient.Jacqueline Etaix 8

Posté par maison43 à 17:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mai 2016

Le circuit des orgues - Monistrol d'Allier

Circuit des orgues

Respirando fait bien les choses et balise parfaitement ses balades.

Petit circuit tranquille de deux bonnes heures avec en vedette, sur l'allée, Rochegude Haute Loire

 au retour, un point de vue mis en valeur ou pas, selon les avis par les éoliennes de St Jean Lachalm.Au loin St Jean Lachalm

Départ du vieux Monistrol, à la sortie du village, suivre la  direction chapelle St Madeleine, Marie Madeleine

Marie Madeleine Monistrol d'Allier

 qui se la coule douce à côté de son Christ jardinierChrist jardinier Monistrol d'Allieren la mignonne petite église romane de Monistrol d'Allier. Dans la première épingle à gauche, quitter la route pour suivre le chemin de droite. Vous traverserez  une ancienne carrièreCarrière d'orgues Monistrol d'Allier

et longerez l'Allier un bon moment.L'Allier chemin des orgues

Suivre le chemin qui monte en direction de La Valette. Dans le village se diriger vers la ferme des Ânes et prendre le chemin à gauche, que vous garderez jusqu'à rejoindre la route. Rejoindre Escluzels, où vue sur Monistrol d'Allier.Monistrol d'Allier vu du chemin des orgues

 vous suivrez à nouveau la direction de la Madeleine, petite chapelle troglodyte du 17e et retour sur la route qui longe le rocher du Lion. IMG_6467

 

Posté par maison43 à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 mai 2016

Les chaumières de Bigorre

 

Bigorre 1

Dans le Vélay oriental, sous l'oeil lointain du Seigneur de ces lieux à savoir le mont Mézenc qui culmine à 1753 m, une série de plateaux, puis les gorges boisées de la Gagne (affluent de la Loire dont la source se situe au lac de St Front), une région où les hivers rudes, les chemins peu nombreux, les moyens de transports rudimentaires ne facilitèrent pas la vie des paysans d'antan, mais la région riche en matières premières diverses à proximité leur facilita la construction d'habitats.Bigorre

Les toits en lauze sont issus des proches carrières de phonolites découpées en dalles pour les toits ou en prismes pour les murs, et avant que les carrières ne soient exploitées, les rivières de pierres dites clapiers ou chiers (qui sont des blocs fragmentés par le gel et dégel durant les périodes glaciaires) fournissaient la région.toit de chaume

 Les toits de la région furent aussi faits de paille de seigle qui poussait bien, ils étaient plus légers que les toits de lauze et ne nécessitaient pas une lourde charpente, par contre ils ne duraient qu'une génération, contrairement à la lauze qui pouvait abriter trois générations de suite. Le village de Bigorre situé sur la commune de St Front est l'un des rares avec celui de Moudeyres (à 24 kms de Bigorre) à les avoir conservés.Bigorre 5

Édifiées à la fin du XVIIIe siècle et début XIXe siècle, elles ont été pour certaines restaurées dans les années 1970.Bigorre 3

L'une d'elles abrite un écomusée qui se visite en Juillet et en Août. Une vue magnifique sur le suc de Chapteuil éclairé, dans l'ombre, le suc de Monac.Suc de Chapteuil vu de Bigorre

 

Posté par maison43 à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 avril 2016

La balade de St Roch à Langeac en Haute Loire

LangeacToute douce balade  qui part de l'île d'amour (accès par le quai Voltaire), refuge ancien des amoureux, actuel lieu où jeux et parcours de santé attirent les enfants, qui vous emmènera, en empruntant le petit pont situé à droite du mini golf et en passant sous la voie ferrée à la colline St Roch nantie de son calvaire. Remonter alors la route, et tourner à droite en contournant la colline jusqu'à rencontrer un petit sentier que des maisons récemment construites cachent un peuColline St Roch 2

 Un panneau vous accueille, ouf on y est ! Ensuite suivre le chemin jusqu'au calvaire.Colline St Roch

Calvaire Langeac

 Langeac est située dans la plaine, petit bassin d'effondrement entre Margeride et Deves qui abrita entre autres, charbon et pierres précieuses qui enrichirent un temps la région. Le modeste mont St Roch était un volcan de type surtseyen et fut une carrière qui alimenta la ville en matériaux de construction.Colline St Roch 3

Attention, des maisons se construisent, et gardent un peu jalousement le chemin qui mène au sommet où une table d'orientation vous indique les chaînes environnantes.Colline St Roch 4

St Roch Langeac

Redescendre de la colline du côté de cette table en direction d'un petit bassin de rétention d'eau par un chemin peu fréquenté donc peu délimité et revenir dans la ville où d'autres petits trésors vous attendent.  Circuit non balisé où il faut compter un peu plus d'une heure, éviter les sandales sauf si l'on aime se compliquer la marche. Pour le goûter, un petit arrêt à la pâtisserie sur la place où il y a l'Office du tourisme s'impose, douceur des papilles garantie.Langeac vue de St Roch

   

Posté par maison43 à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 février 2016

Coubon en Haute-Loire

Coubon 2

Située à 10 km du Puy en Vélay, cette petite ville située en bord de Loire vit passer grâce à son bac, puis à ses ponts successifs de bois ou de pierres, Pèlerins illustres ou inconnus, Dames et Ribaudes, Seigneurs et Manants, Chevaliers et Piétaille ... Un château imposant domine toujours sur son rocher de basalte : Bouzols.Coubon 1

Gravitent autour de cette puissante bâtisse, des maisons fortes ou petits châteaux sentinelles proches de la LoireVolhac, Gendriac, Latour-Daniel, La Roche (château disparu), la maison forte de Durastel, à proximité de Coubon le château de Poinsac, les ruines du château de Bois-Royer. Également, construites au XIX siècle à découvrir aussi la propriété Lioud, villa construite par un des architectes du Puy Achille Proy et la villa Richond. Ces villas, maisons fortes ou châteaux se situent entre 1km à 3km de cette petite ville de Coubon dont le site de la mairie ci-joint est intéressant à lire. 

http://www.coubon-mairie.fr/decouvrir-coubon/un-peu-dhistoire/

Posté par maison43 à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,