08 février 2014

Pont de Monistrol d'Allier

Bac

Laissons de côté les polémiques des historiens, à savoir où était le lieu de franchissement de l'Allier pour la voie Bolène entre le Vélay et le Gévaudan. Plusieurs passages sur l'Allier existaient, par gué, bac ou pont, Sont alors évoqués pour ce lieu les alentours de Chomélix, de Chapeauroux et les villages de Pont d'Alleyras via Vabres et de Monistrol d'Allier. Tous sont également des voies possibles pour les pélerins de Saint Jacques. Le sentier de Monistrol d'Allier était utilisé par les marchands et les pèlerins au Moyen Âge, prieurés et monastères sur son tracé en témoignent. La trace d'un pont à Monistrol d'Allier serait retrouvée en 1467 dans un document, mais emporté par les crues, on abandonna l'idée d'un pont sur l'Allier trop dangereuse, et vers 1589 un bac fut installé. En 1715 Etienne Coudeire assurait le passage jusqu'en 1756, où il meurt avec un Jean Antoine, tous deux noyés dans l'Allier en furie sous les yeux de bon nombre d'habitants impuissants. Ce bac était payant, étaient exemptés les fonctionnaires, les gens d'église, les fidèles et les soldats. Vers 1830, un pont suspendu à péage est construit par un particulier. Un monsieur Paret l'achète en 1836. A son décès en 1840 il le légue à M. Borrel, membre de sa famille et maire de Monistrol. La crue du 27 Juin 1866 l'emporta, et M Borrel le fit reconstruire à ses frais. En 1877, le département racheta le pont à M Borrel. Il fallut 10 ans au Conseil général pour se décider à construire un pont plus solide et ce fut le projet de Gustave Eiffel qui avait construit en 1885 le viaduc de Garabit qui fut retenu.Monistrol d'Allier

Terminé en 1888 il supporta jusqu'en 1967 un passage moyen journalier évalué en 1960 de 343 voitures et de 52 poids lourds limités toutefois à 12 tonnes. On consolida fin 66 le tablier ce qui permit d'ouvrir la circulation sans limitation de poids.

Pont viaduc

Depuis 1998, le pont Eiffel se repose un peu, un viaduc a pris le relais, et seuls ceux qui se rendent au centre de Monistrol l'empruntent.   

Sources : Ponts de la Haute Loire de Jean Chervalier

site internet 'Mémoire de Haute Loire'. 

Posté par maison43 à 18:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 janvier 2014

Le Lac du Bouchet 43

volcanisme

Géologiquement il s'agit d'une rencontre violente entre le feu  à plus de 1000 degrés sous la forme d'une roche en fusion (dit magma) et l'eau au plus profond d'un plateau volcanique, une rencontre explosive de vapeurs d'eau et de roches pulvérisées, le tout à plus de 10 km de hauteur, creusant ainsi un immense cratère, une cuvette de forme ovale.

Historiquement un tertre funéraire ( terre recouvrant une sépulture) à l'âge de fer, puis plus tard un établissement gallo-romain dont on a retrouvé quelques vestiges.

Socialement un site utilisé par les bergers qui viennent faire paître leurs moutons, et un immense lavoir pour les femmes des alentours. Devenu depuis le début du XX siècle un site touristique fort apprécié. Lac du Bouchet

Lac du Bouchet 1953

Sentimentalement un lieu familial où nous allions nous promener en famille.  

Et pour tous une balade tranquille à faire, ce lac situé en Haute Loire, en Vélay, dans le Devès près du village le Bouchet Saint Nicolas.

Court une légende qui dit qu'un village était bâti en ce lieu, l'abondance y régnait. Un mendiant se voit refuser l'aumône, seule une vieille femme n'ayant pour seul bien qu'une chèvre lui fait la charité, selon une autre version ce sont 2 saints qui se virent refuser un asile pour la nuit. Le lendemain, le mendiant se transforma en Fils de Dieu et oui, pas moins, mais il fut chassé par les Druides qui le traitèrent d'imposteur. Jésus  revint le lendemain pour mander la vieille de rejoindre le coteau sans se retourner, et il déclencha un orage (ou un incendie selon d'autres sources) qui dévasta le bourg, las, la vieille curieuse ne put s'empêcher de regarder le village s'engloutir dans les eaux et fut transformée en pierre, illico, sa chèvre itou. Pas si cool, le fils de Dieu !

Alors en hommage à la Vieille Dame dont la générosité fut bien mal récompensée, on érigea à cet endroit une croix.

La croix de la chèvre

La croix actuelle est moderne, son socle est dû à Philippe Kaeppelin. Elle est située à 1242 m.

La chèvre

Par temps clair, on peut distinguer les ruines du village, et même entendre le son d'une cloche, et malheur à celui qui veut aller voir de plus près, un tourbillon l'emportera sûrement au fond du lac. D'ailleurs un villageois voulant mesurer la profondeur des eaux avec un seau et une corde en retira un seau rempli de sang, il ne dut son salut qu'à Saint Nicolas qui pour une raison connue de lui seul lui assura sa protection contre la colère du divin. Décidément, pas commode le divin.

Posté par maison43 à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 novembre 2013

Les Montgolfières en Velay

Le puy en Velay 2
Le Puy en Velay

Depuis une vingtaine d'années, les Montgolfières se rassemblent chaque année autour du Puy en Velay dans des sites naturels grandioses. Le vent est le seul maître à bord qui décide, du lieu précis, de l'envol ou de son annulation. Le soleil et le ciel bleu n'y font rien, sans la direction du vent, sans la force du vent adéquate, l'envol ne peut avoir lieu; alors on attend les indications précieuses de la météorologie, tout en lançant des ballons qui indiqueront la direction du vent ...petite compensation !!!!

ballons1

et puis après une dernière palabre, l'attente est enfin récompensée, certains se retirent, d'autres ont choisi, une quarantaine environ,  pour notre plus grand plaisir, de s'envoler. 12 km séparent par la route, Saint Vidal, du lieu d'arrivée Saint

IMG_0293

Vincent;  le vol dure environ 45 minutes à 1 heure. 

3 cocci

Pas assez de place pour les gonfler toutes en même temps, cela se fait progressivement, et quand l'une décolle, l'autre prend ses aises et se déploie. De toutes les couleurs, de toutes les pubs, elles étalent leur robe, mettent leur panier et se pavanent majestueusement devant nos yeux emerveillés.

ballons15
ballons16

Il y a de la magie, de la poésie en l'air, légères et rapides elles se déplacent au dessus de nous, puis affleurent la colline et disparaissent de l'autre côté.  Nous suivons les intrépides voyageuses jusqu'au bout de leur voyage.

ballons7

A la nuit naissante, elles reprendront leur forme plate  et pliée soigneusement, et nous, satisfaits d'avoir fait un si beau voyage, même en rêve, nous garderons ces belles dames en tête dans nos souvenirs heureux.  

Le site pour visionner les voyages.

http://www.montgolfiere-en-velay.fr/index.php

Posté par maison43 à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 novembre 2013

Pierre Favier bis

P Favier2

Quelques nouvelles de mon Auvergnat, celui qui vient, probablement, du côté Fournier Bastide et qui trouva sa place au Mas (disait ma grand mère) une belle ferme située à la croix d'Oura que mon grand père acheta pour sa famille devenue trop importante pour loger tout ce monde à la villa Rose dite villa Marguerite. Il s'agit donc d'une banale copie, sur papier, signée qui plus est par un faussaire !!!  il y en eut pléthore à l'époque, mais l'Auvergnat a maintenant un nom, une famille dont une descendante charmante m'a donné quelques informations. Claudius Badiou, paysan d'Alleyrac a posé pour Pierre Favier, le lieu exact est le calvaire d'Alleyrac, sur l'original l'on peut voir le mont Breysse situé en arrière fond, et le village d'Alleyrac en contrebas. L'original a été peint par Pierre Favier en 1932. Le vernissage eut lieu en 1933,  la distillerie Pagès utilisa ce portrait pour étiqueter quelques unes de ses liqueurs, l'office du tourisme de la Haute Loire s'en servit également comme affiche publicitaire, affiches que l'on trouve en cherchant bien dans les librairies de livres anciens du Puy. 

image011

Mon auvergnat, banale copie d'une peinture de Pierre Favier pas mal réalisée cependant, a son histoire aussi et son mystère quant à son auteur .. mais il a retrouvé sa place, en Haute Loire; dans ma maison.

Posté par maison43 à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 septembre 2013

Le pont du Diable - Chalencon

Chalencon

En partant du Puy passer par la route des gorges de la Loire, à Saint André de Chalencon, se garer devant l'église. Une balade de 6km facile à travers les bois, où le point de vue sur le village de Chalencon est assez saisissant. Balade 20 Ptit crapahut en Haute Loire. Chalencon est un pittoresque village où les maisons restaurées sont particulièrement belles. Célèbre

Chalencon 2

pour son pont du Diable qui enjambe l'Ance du nord, affluent de la Loire.

Chalencon 3

La légende raconte que le seigneur du château excédé de voir le pont régulièrement détruit par les crues de l'Ance fit un pacte avec le diable : pont résistant contre l'âme de la première personne franchissant le pont. Le seigneur se sacrifia, mais son chien plus rapide le devança donnant son âme au diable. Ce pont date du Xème siècle, a 2 arches et un tablier en dos d'âne.

pont du diable

  

sculpture

sculpture3

atelier5

Un sculpteur, Paul Guillier dit Pogui, ancien ébéniste, est sculpteur sur bois, sur pierre, a parsemé le village de statues. Il nous a ouvert son atelier où rien n'est à vendre, un homme passionné par ce qu'il fait et qui sait nous faire partager cette passion. Un joli moment.

 

Sculptures

Une crèche de 83 santons lui a pris 2 années de sa vie.

atelier2

Posté par maison43 à 18:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 septembre 2013

La cascade de la Beaume

cascade 8

La rivière Ourzie ou Ourze prend sa source vers Charconac, hameau de Cayres, affluent de la Loire de 8km à peine, elle prend aussi le nom de ruisseau de la Beaume à la cascade de la Beaume. Le mot Beaume ou Baume viendrait du mot balma d'origine celte qui signifie grotte. Au pied de la falaise de basalte, des fouilles ont retrouvé des vestiges préhistoriques où les chasseurs s'installaient en position d'abri il y a plusieurs dizaines de milliers d'années.

cascade 2

 A proximité de la Nationale 88, située entre Solignac et Le Brignon, à côté d'Agizoux, la cascade se montre lors d'un virage à condition d'accéder au point de vue, et est accessible facilement après le pont quelques centaines de mètres plus loin, où un petit parking est à votre disposition. La

cascade 3

cascade 5

promenade a été aménagée, des ponts permettent de passer sur la rivière, les derniers mètres sont pentus et caillouteux, les petits pieds nus sont déconseillés sauf aux coquettes irréductibles. Le chemin est assez fréquenté aux beaux jours !   

cascade 7

Le son, avant la vue, bien sûr ..

CascadeSur la route qui longe la cascade, une petite merveille de colonnes prismées finement ciselées par Dame Nature, un petit travail d'orfèvre, d'orgues gardées par des abeilles.

orgues

Posté par maison43 à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 septembre 2013

Ravin de Corboeuf, La Galoche, Champs Clos à Rosières

ravin 6

Situé à 20km du Puy en Vélay, Rosières petit bourg de l'Emblavez, où la Loire étale ses gorges nous offre un site particulier : Le ravin de Corboeuf est à proximité de l'ancienne voie ferrée dite réseau du Vivarais de la Compagnie de chemins de fer Départementaux (CFD) nommée aussi La Galoche  qui reliait  Lavoûte sur Loire à Lavoûte sur Rhône en Ardèche sur 201 km de voies. Ouverte en 1890, elle fut fermée en 1952. Trafic de voyageurs, de bois pour les mines, de vin, de grains, de dentelles... A Lavoûte sur Loire, elle était reliée à la ligne PLM Saint-Etienne - Le Puy-en-Velay. Deux tronçons furent épargnés lors de son démantèlement, dont la ligne Dunières à Saint-Agrève. Cette dernière est maintenant la propriété d'un Syndicat Intercommunal, regroupant toutes les communes traversées. Elle est désormais à vocation purement touristique. http://www.asso-vfv.net/horair_tarf.htm

 Aujourd'hui à partir de Rosières, la Galoche est devenue une voie verte de 22kms jusqu'à Yssingeaux. Une locations de vélos est possible à Rosières au point de départ de la voie. Les ouvriers chargés de construire les voies portaient des galoches en remplacement des sabots vite remplis de terre d'ou le surnom de la voie ferrée.

Nous, on se contentera pour cette balade, du ravin de Corboeuf dont le départ se situe au départ de la Galoche, avec Parking devant la Gendarmerie, puis et direction vers l'ancienne voie ferrée jusqu'au viaduc où l'on pourra suivre le panneau 'Ravin du Corboeuf', le chemin est tracé en jaune et donne quelques beaux points de vues sur le canyon. Il y a  40 millions d'années, un immense lac recouvrait le bassin du Puy et l'Emblavez.

Ravin 1

ravin 2

Entre 25 et 30 millions d'années, des sédiments arrachés au socle granitique  se sont déposés et ont formé des argiles marneuses. il en subsiste quelques étendues de peu d'envergure sur la route du Puy-St Etienne, mais celle qui constitue le ravin de Corboeuf vaut vraiment le détour, aux couleurs bleu gris, rouge ou vert, elles sont très attirantes et en même temps

ravin 3

ravin 5

inquiétantes ; une certaine instabilité peut provoquer des glissements de terrains, notamment dans les zones citadines où l'on a construit imprudemment.  Balade facile nécessitant toutefois des tennis.Champs Clos 2

On ne peut quitter Rosières sans aller au  calvaire. Dominant le bourg, le Champs clos ou Calvaire, fut édifié sur l'initiative de l'abbé Chanal en 1820. Un mur en forme de fer à cheval, des niches et des croix de pierre en Arkose de Blavosy : lors des enterrements, le cercueil était déposé sur l'autel de pierre situé au milieu de l'enclos et les fidèles faisaient le tour des 14 stations de croix.

Champs Clos 1

 A Pâques, lors du jeudi saint, les Pénitents processionnaient, les pieds nus, dans ce particulier chemin de croix. le premier Novembre, on allumait la lanterne des morts.

 

Et pour finir une échelle de descente de croix, un crâne d'Adam, avec un christ assez primitif. 

calvaire détail

 

Posté par maison43 à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 mai 2013

Charles Maurin- La Sérothérapie

Maurin

Peintre, graveur, né en 1856 au Puy en Vélay mort en 1914 à Grasse, on le disait sympathisant des anarchistes, engagé, on dit qu'il mit ses idées dans ses thèmes ...  Ce tableau est à la gloire d'Emile Roux (1853-1933)La Sérothérapie

 

 

 

 

Sérothérapie bis

médecin, bactériologiste, qui découvrit le sérum antidiphtérique et qui le testa avec succès sur des enfants malades à Trousseau et aux enfants malades. Il suivit, enfant une partie de ses études au Puy en Vélay.

A vous revoir monsieur Maurin, au musée Crozatier quand il ouvrira ses portes d'ici un peu plus de 2 ans ou ailleurs ...

Posté par maison43 à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2013

Tender

Tender

A t'il fait partie de ces aventuriers du rail, vers 1857, de ceux qui ont construit 98 tunnels, 46 viaducs, qui constituent 154 km en terre sauvage difficile d'accès qui longe durant 60 km les gorges de l'Allier, qui va de Prades à La Bastide et qui appartient à la ligne des Cevennes, ou  plutôt était-il chauffeur ou mécanicien de locomotive à vapeur comme pourrait l'indiquer sa tombe  ... Il habitait près de Chapeauroux, dans la commune de Saint-Haon, de lui reste sa tombe qui évoque un tender de locomotive à vapeur. 

Locomotive à tender séparé

Un tender est un wagon placé immédiatement après une locomotive à vapeur pour assurer son approvisionnement en eau et en charbon.

Saint-Haon

 

Émouvant témoignage d'une épopée, d'une vie. Entre Margeride et Haut Allier.

Repose dans cette tombe également un résistant Paul Menut, résistant du groupe du Haut Allier.

 

Posté par maison43 à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2012

Dame Romane contemporaine

Cathédrale du Puy en Velay

Posté par maison43 à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,