27 septembre 2012

Dame Romane contemporaine

Cathédrale du Puy en Velay

Posté par maison43 à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 septembre 2012

Festival Singulièrement Vôtre Mai 2013

art singulierSi d'aventure vous êtes doué en Art Singulier, Brut, Modeste ...

Posté par maison43 à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2012

Dame d'USSON

Musée d'Art Roger-Quilliot

Dites nous belle Dame, avez vous entendu les prières de Marguerite de Valois, lorsqu'exilée dans son château d'USSON, elle venait se ressourcer en votre chapelle où vous lui pardonniez alors, miséricordieuse, ses incartades diverses ?

Vous aussi fûtes exilée, au château de Parentignat par voie d'héritage jusqu'en 1972, puis on vous retrouve en Ardèche où votre propriétaire vous vendra en 2002. Le musée d'Art de Clermont Ferrand vous préemptera.  

Vous avez souffert de vos errances,ND D'USSON

on vous a repeinte moults fois, et vos traits épaissis,Notre Dame D'USSON moins beaux, témoignent cependant toujours de votre  bienveillance, même si votre regard est lourd  de ce que vous avez vu.

 

 

 

 

 

Un peu oriental, le pinceau non ?

Les yeux de Dame d'Usson

 Une copie réside dans votre ancienne chapelle , en l'église Saint Maurice à Usson.

Posté par maison43 à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 septembre 2012

Dame d'Orcival

Des Dames Romanes, Dame d'Orcival  est certainement l'une des plus rayonnantes. Déjà par sa tunique d'argent et de vermeil finement ciselée, puis par son aristocratique fauteuil aux colonnes cannelées, et enfin par la douce et sévère beauté de son visage.

Profil droit

profil gauche

Elle est l'objet d'un culte important le jeudi de l'Ascension pour ne pas porter préjudice à sa voisine Notre Dame du Puy dont la célébration a lieu le 15 Août,  jour de l'Assomption de la Vierge. 

Son parement en argent sera refait en 1631, ainsi que sa main droite féminisée par sa rondeur. Au XIXème siècle, on retouchera sa main gauche. En 1959 un orfèvre parisien fera une restauration générale, les visages noircis retrouveront leur teint clair d'origine. 

ND d'Orcival

Des Dames Romanes, Dame d'Orcival est la plus lointaine, elle n'est pas là pour nous, elle est en représentation, elle n'est plus humaineOrcival2

 

 mais déesse hiératique. Elle est belle, elle est parée richement, elle n'est pas émouvante, elle n'est pas empathique, elle n'est même pas sympathique, elle n'est pas là pour ça. Elle célèbre la puissance d'un Dieu.  Je lui préfère les Dames plus humbles, que nul parement n'enjolive.

 

 

 

Posté par maison43 à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 septembre 2012

Un oiseau dans le blizzard - Laure Kasischke

Un oiseau blanc dans le blizzard

Laura Kasischke née en 1961, américaine, poétesse, professeur, romancière.

Bien sûr, lorsqu'il s'agit de lire un roman de Laura Kasischke, on sait que l'épilogue va surprendre, même si, l'auteure s'emploie, tout au long du livre à le sous entendre.  D'emblée, j'ai commencé par la fin. Puis je suis rentrée dans l'histoire, telle une policière, relevant les indices, découvrant le caractère des personnages, notant les détails ordinaires de  la vie banalement réglée d'une famille  moyenne dans les années 60-70. Laura Kasischke  nous évoque une Bovary américaine, mal mariée, mal baisée, malheureuse  qui n'aura jamais le courage de se prendre en main. Elle ne trouvera aucun dérivatif à son ennui, la maternité l'exaspèrera. Et pourtant ... elle était sexy, spirituelle, intelligente mais désespérée et sans volonté aucune. Son mari, homme simple,  mal assorti, amoureux jaloux ne fera rien pour l'aider. 

Une vie gâchée mais qui aura au moins l'avantage de bénéficier à la fille qui ne suivra, sans doute, pas le chemin de la mère.  

Au final, un livre agréable à lire, prenant mais sans excès, à l'écriture sobre et simple,  idéal pour une escapade en Haut Allier où un soleil d'automne naissante a permis des petites balades.

Un livre à donner à l'une de mes filles qui aime bien l'auteure.

Posté par maison43 à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


13 septembre 2012

Evelyne Galinski

E

Née à Marseille en 1950. Elle vit en Haute Loire.

Venus d'Asie ? blancs ? morts ?  ces sculptures dérangent, réveillent, éveillent .... à ce que vous voulez. Evelyne Galinski vous laisse toute liberté ...

E Galinski

E

E Galinski

E

Posté par maison43 à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2012

Bernard Buffet

Bernard Buffet 19Tête de travesti28-1999 

aurait peint 8000 oeuvres, sans compter, ou en comptant, je ne sais trop, les faux ....

Trouver donc des peintures de Buffet devrait être aisé, mais non ! Elles ont été reléguées dans les archives ! ce peintre adulé alors qu'il avait 30 ans, a connu ensuite une vive Le Canal

désapprobation de la critique jusqu'à devenir honni par presque tous. On lui a reproché au final de ne pas évoluer dans son art, de buffetiser à tout va, en série, pour pouvoir vivre dans le luxe, en rolls, dans un château, être un des phares de la presse-people de l'époque .. 

Seulement, voilà, Buffet précisément à la une lors de mon enfance-ado est un des rares peintres de l'époque qui m'ait marquée ...     

 Bernard Buffet, fait partie de ces peintres maudits, comme Modigliani, Soutine qui eux ont eu la bonne idée de mourir tôt. Buffet mort à 30 ans en pleine gloire aurait sans doute encore un succès fou !

Nature morte dans l'atelier

 Bizarrerie  des humains !!! Faut dire que Buffet se la pétait beaucoup, et ça, cela ne passe jamais ! Faut dire qu'il a peint un peu toujours la même chose, toujours de la même façon. Et alors ? Buffet a eu très tôt un style personnel, bien à lui, il n'a pas l'étoffe d'un peintre-caméléon prolifiquement talentueux, genre Picasso ou  Dali, c'est vrai,  il n'avait pas le pouvoir ou le savoir d'évoluer alors il a continué à peindre ce qu'il savait faire. C'est pas un heureux, Buffet, c'est un triste, un désenchanté, son trait de crayon si caractéristique, noir, en dents de scie, minimaliste, ses couleurs ternies ...

Palmiers et voiliers 1958

tout cela n'incite pas à la joie ! Il a pourtant eu une vie bien remplie, des amours sincères, un certain talent, mais tout cela n'a pas suffi sans doute à ce qu'il puisse s'éclater.  

Voir un Buffet me ramène à mon enfance et c'est,  je crois, ce que j'aime en lui.  Portrait de Simone Combe

A Clermont, on peut le voir, Maurice et Simone Combe marchands et amateurs d'art ont légué au MARQ plus de 400 tableaux, dont pas mal de Buffet.

 

Posté par maison43 à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 septembre 2012

Dame de Marsat

-Marie, ta ceinture choit.

-Et alors rétorque Marie, là où je vais, je n'en ai nul besoin.

Mystère de la mort de Marie, de son corps, point de traces juste quelques accessoires qui lui sont attribués, devenus précieuses reliques pour un peuple quiNotre-Dame de Marsat  a toujours besoin d'idoles. Une pantoufle qui se trouve au Trésor du Puy, un peu de lait et des vestiges de sa ceinture que plusieurs sanctuaires se partagent.

 Martial, en 250, évangélisateur de la Gaule aurait fondé un sanctuaire en l'honneur de Marie qui aurait abrité la dite ceinture à Marsat, près de Riom. Au VII ème siècle, Priest évêque de Clermont et le comte d'Auvergne fondent un monastère de femmes pour veiller sur la relique , on peut penser qu'une vierge de bois abrita alors la dite relique. On ne sait trop où se trouve la première Dame, ce qui est sûr, c'est qu'elle perdura, sous une forme ou une autre, peu importe.Marsat 63

Et celle là qui siège dorée et noire n'est évidemment pas celle d'origine, ni même du XII ème, je suppose que celle là polychromée fut brûlée par les révolutionnaires, en fait je n'en sais rien, l'histoire est muette à ce sujet. Toujours est il que Dame de Marsat revêtit cet habit de lumière en 1830 peinte par un restaurateur qui choisit aussi de la rendre noire. C'est beau une vierge noire et par dessus le marché dorée !! très décalé non ? il y eut un effet de mode, et d'autres Dames se couvrirent elles aussi de noir et d'or. 

Son visage est d'une beauté assez pure, mais dénuée de toute expression je trouve mis à part une indifférence totale au monde qui l'entoure.  

Posté par maison43 à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 septembre 2012

Moïse Kisling

Kisling Le modèle nu non daté

Petite rencontre fortuite qui assure la continuité avec Kiki de Montparnasse, Moïse Kisling 1891-1953 au MARQ de Clermont-Ferrand ( partie du legs des Combe, marchands et amateurs d'art au musée). 

Je ne le connaissais pas Kisling avant de savoir que Kiki était l'un de ses modèles. Né en Pologne, il s'installa à Paris en 1910 où il rencontra Braque, Picasso, Soutine, Modigliani, Max Jacob, Julian Gris, Cocteau ... En 1914Sous les palmiers 1917

Portrait de jeune femme vers 1950

 il s'engage dans la Légion étrangère, blessé, il y gagnera  en 1924 d'être naturalisé français. Il se marie avec Renée Gros en 1917 qui lui donnera 2 fils. Lors de la seconde guerre mondiale, il s'exilera aux Etats Unis. Il aura une maison à Sanary, mais il se baladera entre Paris, le Sud et ailleurs !!! 

Il aimait peindre des nus de femmes, des bouquets de fleurs, des portraits, des natures mortes. Il est de facture classique Kisling, mais est arrivé quand même à se démarquer.  A revoir donc, comme une connaissance-plaisir lors de mes pérégrinations !   

Posté par maison43 à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 septembre 2012

Notre Dame du Port

Découvertes lors d'une restauration de leur église d'origine (Notre-Dame du Port à Clermont-Ferrand)  2 têtes emmurées dans un trou de boulin. Copie ou original ? Mystère !  Une vierge romane existait dans la crypte du Port depuis le XIIè siècle. L'église du Port a été édifiée sur une ancienne église du VIè siècle, lors de la première croisade (1095) prêchée par le pape Urbain II à CleNotre Dame du Portrmont.

Les têtes sont habituellement conservées dans le trésor de la cathédrale Notre Dame de l'Assomption. Trésor accessible au public quelques heures par semaine et bien sûr pas dans mon créneau. Mais chance de mon côté, une exposition temporaire sur l'art roman à l'office du Tourisme, l'a fait sortir pour l'été, bon, la lumière de la vitrine était en panne ... 

Mais Dame du Port en est ainsi  plus mystérieuse,  plus émouvante, plus riche encore de ses secrets.

Profil

Elle est très primitive,  je trouve ! en même temps fort expressive de profil : c'est quoi cette moue dubitative, Dame ? 

Oui, les photos sont ratées ! mais un autre jour, j'y retournerai, plusieurs Dames Romanes m'ont fait défaut, ce séjour là, églises fermées, possesseurs des clés en vacances ....   

'Revenez aux journées du Patrimoine', c'est ouvert, m'a t'on assuré ! on reviendra, donc, une année ou l'autre.

Posté par maison43 à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,