10 janvier 2017

Illusion

toine

Magritte ne m'en voudra pas de cette image associée à l'un de ses tableaux 'Les charmes du paysage'.

Obsédant, entêtant ce drôle de petit personnage qui occupe tout mon esprit, grand petit être tué en plein coeur. 

j'y reviendrai sur cette exposition qui m'a touchée particulièrement.

D'ici quelque temps.

Posté par maison43 à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 janvier 2017

A ceux de là bas bis

20170101_205108

Et bien dites donc, bande d'enfoirés

au lieu de faire la teuf le 31 Décembre

comme n'importe quel vivant,

vous avez failli bisser l'accident d'Antoine  !

Dieu merci, Antoine récemment arrivé

dans votre univers a vivement réagi.

Merci de vous réveiller mes chers morts.

 

Posté par maison43 à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2016

À ceux de là bas

Antoine sept 2013_2

Vous avez de la chance. 

Antoine est venu illuminer vos ténèbres.

Soyez donc heureux mes chéris.

Et prenez un peu plus soin de nous.

On va en avoir besoin.

 

Posté par maison43 à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Antoine

Tignes

Posté par maison43 à 00:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2016

Bandes dessinées de ma jeunesse

bd lagbd ma daltonbd boule et billbd achille talon

bd bibi fricotin

bd piedsbd lucky lukebd sylvain et sylvette

bd Arthur et ZOEbd tartinebd Pahbd olive 

bd quickbd zigbd vaillantbd tintin

bd pifbd spiroubd becassinebs schtrAu final, une belle brochette de bandes dessinées durant notre jeunesse diffusées souvent dans des magazines comme le journal de Spirou, journal de Mickey, Vaillant, Pilote, Fripounet et Marisette, Perlin et Pinpin et d'autres sans doute que j'ai oubliés. Nous nous les partagions, mon jumeau et moi. J'étais plus attirée par Ma Dalton, dame Tartine, Olive, le marsupilami ou mademoiselle Jeanne que par les héros masculins même si j'avais un gros faible pour Gaston. 

Exposition Hergé en ce moment sur Paris au Grand Palais jusqu'au 15 Janvier 2017.  

Si à priori, on n'a pas trop aimé Tintin dans sa jeunesse, comme moi, y aller avec une personne qui a bien apprécié cet assez fadasse personnage, et vous passerez alors un excellent moment et vous comprendrez qu'on puisse l'aimer.

Posté par maison43 à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 novembre 2016

Annie Bascoul à Retournac en Haute Loire

Au musée des Manufactures de Dentelles à Retournac jusqu'au 16 Décembre 2016.

Annie Bascoul Rêves en Dentelles

C'est auprès de Brigitte Dépalle déjà citée dans ce blog qu'Annie Bascoul née en 1958 et diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure d'arts décoratifs de Paris a appris l'art de la dentelle à l'aiguille. Elle travaille le fer forgé, le crin, la fourrure, la dentelle, le fil de laiton, la résille tubulaire, la plume, le coton et crée un univers fragile et éphémère de contes de fées où l'on pénètre avec une crainte joyeuse, de peur de réveiller le loup. Un lit de plumes pour la délicate princesse au petit pois d'Anderson.

Annie Bascoul 1

Annie Bascoul détail

Un Moucharabieh pour protéger ShéhérazadeAnnie Bascoul 2

une robe d'or pour Cendrillon ou Peau d'Ane.Annie Bascoul robe

Annie Bascoul petite fille à la rose et dentelle

une petite fille à la rose et dentelle au jardin inspirée par un tableau du musée La petite fille à la rose.La petite fille à la rose musée dentelles Retournac

Pour la connaître un peu plus :   http://bascoul.wixsite.com/anniebascoul

 

Posté par maison43 à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 novembre 2016

Château de Domeyrat en Haute Loire

Domeyrat 2

Château fort encore impressionnant que celui de Domeyrat qui a curieusement échappé au pillage de ses pierres. C'est une ruine qui se porte plutôt bien.Domeyrat 5

Reconstruit au XVe siècle pour défendre Marguerite Gouge épouse de Jean de Langeac des attaques des écorcheurs qui sévissaient sous Charles VII, ce château passa aux La Rochefoucauld Langeac dont une partie aux Beaune de Montagu. La famille de Fargès l'acheta en 1773. Et les premiers acquéreurs furent les Pataboeuf. Pour plus de détails cliquer sur ce site : http://tcfontannes.free.fr/tourisme/domeyrat.htm

Acheté par le Conseil Général tout comme son voisin le château de Chavaniac Lafayette, et géré par une association qui organisait visites et spectacles, le château de Domeyrat a fermé ses portes depuis Juillet 2015, suite à une décision du tribunal de commerce. Domeyrat1

Aux dernières nouvelles, les fées, les fantômes et les lutins ont repris possession du château.

Vieux pont Domeyrat

La Senouire, indifférente, continue seule son show automnal pour notre plus grand plaisir.

 

 

Posté par maison43 à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 novembre 2016

Vitraux de l'église romane de Retournac en Haute Loire

Henri Guerin Les Roches Volcaniques

Ce n'est pas la plus jolie des églises romanes( de mon point de vue) mais elle réunit deux artistes de l'art sacré, le sculpteur Philippe Kaeppelin et le maître verrier Henri Guérin. Créés entre 1966 et 2006, les vitraux en dalle de verre illuminent cette église assez sombre et montrent l'évolution de l'oeuvre. Les églises, je n'aime pas trop, mis à part celles qui sont des puits de lumière comme la basilique St Julien ou l'église St Joseph du Havre quand le soleil donne. J'ai par contre un gros faible pour les vitraux qui racontent une histoire, un pays, une religion ou tout simplement comme ici la beauté du monde.

Henri Guerin 5

Quant à Philippe Kaeppelin, c'est l'un de mes chouchous, j'aime son style épuré et joyeux qui toujours rend plus chaleureux l'ambiance tristounette de nos églises dont l'austérité n'est, en général, franchement pas attirante.Retournac

Au delà de la signification religieuse dont je vous laisse libre, car elle m'importe peu, les vitraux de Retournac témoignent de l'environnement géographique de la Haute-Loire que les artistes en tous genres mettent en valeur à leur manière. Site : http://www.henri-guerin.com/articles.asp?idpage=37&idrubrique=5 et le site de son petit fils Pierre Guerin : http://pjsguerin.wixsite.com/vitrailHenri Guerin 2

Henri Guerin

 

Posté par maison43 à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 novembre 2016

Les hommes meurent les femmes vieillissent - Isabelle Desesquelles

Isabelle

je vous rassure, les hommes vieillissent et les femmes meurent aussi, tôt ou tard. Le sujet n'est d'ailleurs pas là. Il part d'un diktat, celui de la beauté féminine et de l'éternelle jeunesse, que l'on impose dans notre culture. Il serait amusant d'ailleurs de confronter les différents types de beauté selon les civilisations et les ethnies pour balancer aux orties ce joug imposé aux femmes, mais Isabelle Desesquelles ne va pas sur ce terrain, elle fait d'Alice son héroïne-fil-d'Ariane une esthéticienne qui ne s'intéresse pas uniquement à l'entretien des corps, mais plus à la sensation de beauté qu'elle aura créée par son contact avec ses clientes. Elle sait repasser les plis de l'âme cette Alice, et à travers 4 générations de femmes, nous participons à la vie pas très rigolote de cette famille. la femme parfaite n'existe pas, certes mais, il y a beaucoup de failles chez ces femmes là et l'aïeule Jeanne qui aurait pu prétendre à ce titre est un prototype de la femme qui ne pense qu'aux autres. Dieu merci, on a la mère indigne Lili soeur de Jeanne qui a 83 ans qui est son opposé. 

Jeanne a eu 3 enfants dont Caroline divorcée et stérile et deux fils, Lili la mère indigne a eu 2 filles Clarisse 50 ans (qui elle même a eu 3 fils) et Eve 32 ans qui s'est suicidée à la mort accidentelle de son mari laissant orphelin un Nicolas qui a épousé une autre Eve,( ils auront une fille Judith). Yves qui a 40 ans est un petit fils de Jeanne qui va se faire opérer pour devenir une femme. Manon 20 ans est une autre petite fille de Jeanne, anorexique. Barbara 14 ans adolescence rebelle et boutonneuse est la première arrière petite fille de Jeanne.

Le point de rencontre de ces neuf et bientôt dix femmes se trouve à l'Eden, cabinet d'esthétique où Alice est le lien principal et réunira tout ce petit monde. Le suicide d'Eve est le point fort commun à ces vies.

Isabelle Desesquelles écrit au nom de toutes les femmes et évoque tout ce qui touche à la féminité avec un talent certain dans un langage direct. Un peu propice à la mélancolie, toutes ces vies qui passent si vite.

Et la mienne aussi.

Posté par maison43 à 18:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 octobre 2016

Véronique Béné peintre Haute- Loire

Vérobéné Arbre en marche

Cette artiste est peintre, illustratrice, graphiste  née en 1961 elle vit depuis 2007 à Chanteuges en Haute Loire. Elle s'est exposée cet été à Saugues à la Croisée des Arts où je l'ai découverte. On peut la connaître davantage à travers deux blogs http://www.vivadesign.fr/ et http://verobene.blogspot.fr/.

Nul besoin de savoir lire avec elle, elle nous dessine les histoires, les mythes appris dans notre enfance. Ainsi les filles de Minyas métamorphosées en chauves souris

Vérobéné

pour avoir déplu au dieu Dionysos pas cool du tout ou les Héliades, soeurs de Phaéthon (fils du Soleil Hélios foudroyé par Zeus)  transformées en peupliers, toujours d'après Ovide (poète latin qui fit des légendes grecques un long poème : Les métamorphoses). Elle sait aussi dessiner les arbres, l'Allier, les animaux, elle participe aussi à de nombreuses expositions, notamment au festival de Création Contemporaine Les Arts Foreztiers dont je vous donne le site :  http://lesartsforeztiers.eu/. Produit par l'Institut Charles Cros dont je donne pour ceux intéressés le site http://www.institut-charles-cros.eu/ où chercheurs, artistes (dont Véronique Béné), partenaires divers travaillent ensemble. 

Vérobéné Métamorphose des Héliades

Posté par maison43 à 13:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,