01 mai 2016

Les chaumières de Bigorre

 

Bigorre 1

Dans le Vélay oriental, sous l'oeil lointain du Seigneur de ces lieux à savoir le mont Mézenc qui culmine à 1753 m, une série de plateaux, puis les gorges boisées de la Gagne (affluent de la Loire dont la source se situe au lac de St Front), une région où les hivers rudes, les chemins peu nombreux, les moyens de transports rudimentaires ne facilitèrent pas la vie des paysans d'antan, mais la région riche en matières premières diverses à proximité leur facilita la construction d'habitats.Bigorre

Les toits en lauze sont issus des proches carrières de phonolites découpées en dalles pour les toits ou en prismes pour les murs, et avant que les carrières ne soient exploitées, les rivières de pierres dites clapiers ou chiers (qui sont des blocs fragmentés par le gel et dégel durant les périodes glaciaires) fournissaient la région.toit de chaume

 Les toits de la région furent aussi faits de paille de seigle qui poussait bien, ils étaient plus légers que les toits de lauze et ne nécessitaient pas une lourde charpente, par contre ils ne duraient qu'une génération, contrairement à la lauze qui pouvait abriter trois générations de suite. Le village de Bigorre situé sur la commune de St Front est l'un des rares avec celui de Moudeyres (à 24 kms de Bigorre) à les avoir conservés.Bigorre 5

Édifiées à la fin du XVIIIe siècle et début XIXe siècle, elles ont été pour certaines restaurées dans les années 1970.Bigorre 3

L'une d'elles abrite un écomusée qui se visite en Juillet et en Août. Une vue magnifique sur le suc de Chapteuil éclairé, dans l'ombre, le suc de Monac.Suc de Chapteuil vu de Bigorre

 

Posté par maison43 à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


29 avril 2016

La balade de St Roch à Langeac en Haute Loire

LangeacToute douce balade  qui part de l'île d'amour (accès par le quai Voltaire), refuge ancien des amoureux, actuel lieu où jeux et parcours de santé attirent les enfants, qui vous emmènera, en empruntant le petit pont situé à droite du mini golf et en passant sous la voie ferrée à la colline St Roch nantie de son calvaire. Remonter alors la route, et tourner à droite en contournant la colline jusqu'à rencontrer un petit sentier que des maisons récemment construites cachent un peuColline St Roch 2

 Un panneau vous accueille, ouf on y est ! Ensuite suivre le chemin jusqu'au calvaire.Colline St Roch

Calvaire Langeac

 Langeac est située dans la plaine, petit bassin d'effondrement entre Margeride et Deves qui abrita entre autres, charbon et pierres précieuses qui enrichirent un temps la région. Le modeste mont St Roch était un volcan de type surtseyen et fut une carrière qui alimenta la ville en matériaux de construction.Colline St Roch 3

Attention, des maisons se construisent, et gardent un peu jalousement le chemin qui mène au sommet où une table d'orientation vous indique les chaînes environnantes.Colline St Roch 4

St Roch Langeac

Redescendre de la colline du côté de cette table en direction d'un petit bassin de rétention d'eau par un chemin peu fréquenté donc peu délimité et revenir dans la ville où d'autres petits trésors vous attendent.  Circuit non balisé où il faut compter un peu plus d'une heure, éviter les sandales sauf si l'on aime se compliquer la marche. Pour le goûter, un petit arrêt à la pâtisserie sur la place où il y a l'Office du tourisme s'impose, douceur des papilles garantie.Langeac vue de St Roch

   

Posté par maison43 à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 avril 2016

Fanny Stevenson

Fanny

Nous devons à Alexandra Lapierre une intéressante biographie un peu romancée de cette femme Fanny Vandegrift 1840-1914, qui fut aussi Osbourne puis Stevenson par ses mariages. Femme qui ne fut jamais indépendante financièrement, mais qui lutta toute sa vie pour accomplir un incroyable destin où l'amour fut son moteur, aventurière, elle suivit son premier mari, chercheur d'or,dans les contrées inhospitalières du Nevada, fit de longs voyages tout aussi inconfortables, elle, qui souffrait du mal de mer, partit aux Marquises, Tahiti, Hawai, îles Gilbert, îles Samoa. Ce n'est pas une muse façon Misia Sert 1872-1950, ce n'est pas une femme de salon façon Apollonie Sabatier 1822-1890, ce n'est pas une séductrice façon Liane de Pougy 1869-1950, elle est en fait assez indéfinissable, avait un culot monstre, savait faire d'un taudis une douillette demeure, savait jardiner une terre aride, avait une imagination débridée mais n'écrivit jamais vraiment, même si elle collabora à certains récits de son second écrivain de mari Robert Louis Stevenson 1850-1894, celui que l'on connaît par L'île au trésor, L'étrange cas du docteur Jekyll et de Mr Hyde, ou depuis quelques années par la mise en vedette de son chemin qu'il narra dans un assez fade récit sous le titre de Voyages avec un âne dans les Cévennes, tandis que Fanny revenue en Amérique travaillait durement à divorcer de son mari. Fanny se forma un temps en compagnie de sa fille Isobel dite Belle à l'academie Julian à Paris, elle rencontra Stevenson à Grez-sur-Loing, elle estima alors ne pas avoir grand talent et abandonna toute velleité de peindre ou de dessiner. En l'épousant, plus âgée que lui et divorcée, elle défia les conventions sociales, mais renonca aussi à ses propres aspirations. Elle entreprit alors de se mettre au service de son mari pour lequel elle éprouva une passion houleuse et partagée. Elle se dévoua à soigner ses problèmes de santé (maladie de la plèvre possible) et s'y épuisa autant que lui, bien qu'elle lui survécût de longues années. 

Alexandra Lapierre

Sources: Fanny Stevenson Entre passion et liberté - Alexandra Lapierre. 

Posté par maison43 à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 avril 2016

Jean Louis Aroldo - peintre

Jean Louis Aroldo Sommeillante

Artiste clermontois né en 1967, a fait les Beaux Arts de Clermont Ferrand. Il expose quelques toiles dans les salles Jean Hélion à Issoire dans le Puy-de-Dôme.

Jean Louis Aroldo trouve l'inspiration dans le cinéma, la photographie. Il nous propose un autre regard, il fragmente une image, la peint en gros plan et nous invite à une autre réalite, celle qu'on imagine.Jean Louis Aroldo Flotation

Assez atypique et diversifié ce peintre là, d'autres oeuvres, peintures et dessins, sur son site internet :

http://www.jeanlouisaroldo.com/

Posté par maison43 à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mars 2016

L'église St Gervais et St Protais du Montet en Allier

Le Montet

On ne peut la rater cette tour-clocher, sur sa petite colline elle point de son église-forteresse, haute et mystérieuse masse de pierre, furtivement entrevue lors de nos nombreux passages sur la N79, entre Moulins et Montmarault pour nous rendre en Haute Loire. Cette fois-ci, nous nous sommes arrêtés; l'église est située sur un monticule, en haut du village nommé le Montet. Petit camp gaulois, puis romain, le Montet fut évangélisé au début du 4è siècle. Site de défense durant la guerre de 100 ans, une église priorale fort belle comptait une cinquantaine de moines. Elle fut incendiée en 1568 avec le village par les protestants. Restaurée au 17 et 18è siècle, elle fut amputée de sa partie Est au 19è siècle et y gagna son clocher, oeuvre de l'architecte Jean-Baptiste Antoine Lassus (1807-1857). En 1859, on ouvrit un petit hôpital en souvenir de la comtesse Céleste de Bourbon morte accidentellement lors d'une chute dans un puits de mine de charbon.

 Pour aller plus loin, si vous le désirez : Site internet qui traite du Montet (Jean Pligot) :

  http://pligot.fr/index.php/mes-villages/le-montet-tronget

 

Et un autre site qui traite de l'église : Lieux Sacrés :

http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2007/04/07/4552727.html

Posté par maison43 à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 mars 2016

Humeur du jour

Seconde journée mondiale consacrée aux troubles bipolaires alias psychose maniaco-dépressive, terme qui fait un peu plus peur le 30 Mars. Cela concerne 1,3 millions de français. Cela peut donner de réels génies, en tous cas des êtres qui souffrent assurément, et leur entourage itou.

Posté par maison43 à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2016

Pierre Guillaume - créateur parfumeur

Ilang Ivohibe

Un créateur de parfums, pas moins cher que les noms prestigieux connus, mais semble t'il plus inventif, plus osé dans ses créations et indépendant. Il est né à Clermont Ferrand, une référence donc !!

Une boutique dans cette ville au pied de la cathédrale, rue St Genès vend ses parfums.

Y passer un jour, tiens avec les Dames de Bois ou Vierges en majesté, toujours à voir dans le Trésor de la dite cathédrale..

http://www.haramens.com/parfumerie-clermont-ferrand.html

Ilang Ivohibe : Ylang-Ylang, vanille, iris, lavande et patchouli.

Posté par maison43 à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 mars 2016

Les vaches de Marcellou

Guiard vers 1906

C'était il y a longtemps, au milieu du siècle dernier, robe auburn, yeux en amande rehaussés de khôl, têtes fines, les vaches de retour à l'étable nous attiraient quand, au soir, Marcellou les ramenait à l'étable. Etaient elles des Mézines ou des Gévaudannes ? je n'en sais rien, en tous cas cette race bonne laitière disparut au cours des années 60 au profit de croisements entre aubracs et salers.

Disparus aussi les rires de Marguerite, de Rose et de Violette

Fleurs

Non ce n'étaient pas des vaches, bien qu'à la réflexion, il y en eut des nommées Marguerite, ou Rosette et peut être même Violette, c'est la première fois d'ailleurs que j'évoque un tel rapprochement entre ces prénoms qui furent ceux de ma mère et de ses soeurs. Leur mère Geneviève, grande Dame issue pourtant d'une très modeste famille de St Privat d'Allier ne songea, n'en doutons point qu'aux fleurs. Mais ce parallèle un peu osé, convenons en m'amuse beaucoup.

Aïe, j'ai l'âge d'évoquer ces années-bonheur avec une tendre nostalgie, Dames ne sont plus, et tant d'autres avec elles, mais le bonheur est resté, et moi encore. 

 

Posté par maison43 à 15:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

17 mars 2016

Le château de Causans en Haute Loire à Coubon

Château de Causans

On ne peut que le remarquer ce petit château au style gothique troubadour, détonnant dans ce pays de châteaux forts plus ou moins ruinés

Château de Causans 2

il fut aménagé au 19è siècle et était à l'origine un manoir dont l'usage était de surveiller le gué. Il appartenait à la famille Le Maistre. 

Bac Coubon

sources : Coubon autrefois - Fernand Monatte

Posté par maison43 à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mars 2016

Suzanne Valadon 1865-1938

Suzanne Valadon

Et bien justement suite au personnage du livre de Kristin Marja Baldursdottir, en voilà une autre femme assez remarquable aussi, une peintre dans un genre moins conformiste cependant que la Karitas du livre, nettement plus délurée mais ivre de son art et fort talentueuseLa boîte à violon Valadon

 

Suzanne, ainsi prénommée par Toulouse-Lautrec (qui savait de quoi il parlait sans doute) car fort désirée par les messieurs, se nommait Marie-Clémentine Valade, puis elle prit le prénom de Maria en tant que modèle et enfin elle émergea dans la Peinture en tant que Suzanne Valadon.Valadon 5

Modèle pour Puvis de Chavanne, Renoir, Toulouse-Lautrec, elle fut aussi forcément aussi parfois leur maîtresse, il lui fallait bien vivre, à cette belle jeune femme qui tentée par le cirque dut interrompre prématurément une carrière suite à un accident. Mais intuitive, douée, elle apprit d'eux ce que d'autres apprennent dans les académies ou dans les ateliers.Valadon 7

 Elle eut aussi une aventure houleuse de 5 mois avec Erik SatieValadon 3

 fut  Mère célibataire d'un enfant qui fut reconnu par son présumé père : Maurice Utrillo

Valadon 9fut le peintre très productif de Montmartre. On s'y intéressera un autre jour à ce tourmenté qui choisit d'ailleurs une peinture plutôt apaisante .. Elle se maria 2 fois Suzanne avec un banquier qui lui apporta le confort, puis avec André Utter peintre lui aussi rencontré en 1909.Suzanne Valadon Utter

Le musée de Montmartre présente jusqu'au 16 Mars leurs oeuvres à ces trois là.

Suzanne Valadon Portrait de famille

Posté par maison43 à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,