31 mars 2016

L'église St Gervais et St Protais du Montet en Allier

Le Montet

On ne peut la rater cette tour-clocher, sur sa petite colline elle point de son église-forteresse, haute et mystérieuse masse de pierre, furtivement entrevue lors de nos nombreux passages sur la N79, entre Moulins et Montmarault pour nous rendre en Haute Loire. Cette fois-ci, nous nous sommes arrêtés; l'église est située sur un monticule, en haut du village nommé le Montet. Petit camp gaulois, puis romain, le Montet fut évangélisé au début du 4è siècle. Site de défense durant la guerre de 100 ans, une église priorale fort belle comptait une cinquantaine de moines. Elle fut incendiée en 1568 avec le village par les protestants. Restaurée au 17 et 18è siècle, elle fut amputée de sa partie Est au 19è siècle et y gagna son clocher, oeuvre de l'architecte Jean-Baptiste Antoine Lassus (1807-1857). En 1859, on ouvrit un petit hôpital en souvenir de la comtesse Céleste de Bourbon morte accidentellement lors d'une chute dans un puits de mine de charbon.

 Pour aller plus loin, si vous le désirez : Site internet qui traite du Montet (Jean Pligot) :

  http://pligot.fr/index.php/mes-villages/le-montet-tronget

 

Et un autre site qui traite de l'église : Lieux Sacrés :

http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2007/04/07/4552727.html

Posté par maison43 à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 septembre 2015

Pont d'Alleyras dit Pont de Vabres ou pont du Mas de Gourlong

Ancien pont et gué Alleyras

Les historiens se chipotent le passage de l'Allier, le fameux passage de la voie romaine dite la Bolène pour aller du Vélay en Gévaudan. Il s'inscrit entre 2 points extrêmes, soit, de Chapeauroux à Monistrol d'Allier, sur une distance de 18km à vol d'oiseau : Condate était il  soit à Monistrol (rejeté car trop sujet aux caprices de l'Allier et ascension difficile), soit à Chapeauroux, soit à Pont de Vabres. Le plus ancien ouvrage dont l'existence est prouvée par des documents sûrs a été construit au 13è siècle, un texte des Archives de la Lozère cite en 1302  le locus de ponte de Vabres. L'appellation Pont de Vabres est restée en usage jusqu'en 1888. A cette date, on l'a nommé sobrement et judicieusement Le Pont, puis de 1890 à 1893, on l'appela Mas de Gourlong. Petite querelle de clocher ... Ce n'est qu'en 1893 que le conseil général le nomma Pont d'Alleyras. Le pont médiéval était à péage : les gens du Bouchet St Nicolas en 1345 y sont notés comme exempts de péage. La crue de 1559 le ruine. On en revient aux bacs. Il en existait à Vabres, à Pont de Vabres et à Poutès. Celui de Vabres appartenait à l'état, celui de Pont de Vabres fut attribué au sieur Mathieu Dupin, batelier qui résidait à Pont de Vabres/Alleyras en janvier 1841. Vers 1880, on envisagea la construction d'un nouveau pont, une petite guerre de 8 ans entre ceux qui le voulaient à Pont de Vabres/d'Alleyras et ceux qui le voulaient à la barque de Romagnaguet, bac qui faisait passer l'Allier de Vabres à Alleyras là où il y avait un gué, là où il eut aussi une passerelle, vers 1888 le conseil général fixa le lieu du pont au lieu Pont de Vabres/d'Alleyras. Le pont fut terminé en 1894. En février 1989, un nouveau pont plus conforme aux règles de sécurité fut reconstruit, une déviation temporaire par un gué submersible assurait le passage.

Alleyras pont

Sources : Ponts de Haute Loire de Jean Chervalier

source internet :  Condate allier : Mémoire de Haute Loire

 

 

 

 

 

 

Posté par maison43 à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 septembre 2014

Poutès encore et toujours - Haute Loire

Maquette du barrage de Poutés

Un feuilleton très local dont je ne me lasse pas, pas loin de ma petite maison secondaire, pas loin des lieux que fréquentait mon jumeau avec les saumons qui ne craignaient rien de lui. Depuis les annonces de 2011, rien n'a bougé concrètement sauf qu'il semble que l'on ait trouvé un consensus qui unit EDF et les opposants au projet.

Les objectifs sont les mêmes :

1- conserver au moins 85% de la production électrique

2- assurer la libre circulation des saumons estimés à 150 : un passe à bassins permettra leur montaison ( de mi-juin à à mi-mars), un débit de 1 m3 d'eau par seconde les fera déplacer de bassin en bassin pour accéder aux zones de reproduction, puis  un débit de 3m3 d'eau feront dévaler les jeunes saumons qui parcourront 900 km pour rejoindre la mer avant de revenir à Poutès pour se reproduire.

3- Faire transiter les sédiments du fond de la rivière par 2 clapets qui pourront se lever lors des crues.

Petit barrage de 4m ou 5 m de hauteur avec une longueur de retenue de 350 m.

Une maquette du barrage conçue au laboratoire de Chatou représente le futur barrage de Poutès au 1/13e. La maquette a coûté 400 000 euros, le barrage lui est estimé à 20 millions d'euros.

Mais les travaux ne seront engagés que fin 2016, et terminés fin 2019, début 2020. 

Sources : L'éveil Hebdo juillet 2014 et Mon43 pour la photographie.

Sera, sera pas ? Wait and see.

Posté par maison43 à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 février 2014

Pont de Monistrol d'Allier

Bac

Laissons de côté les polémiques des historiens, à savoir où était le lieu de franchissement de l'Allier pour la voie Bolène entre le Vélay et le Gévaudan. Plusieurs passages sur l'Allier existaient, par gué, bac ou pont, Sont alors évoqués pour ce lieu les alentours de Chomélix, de Chapeauroux et les villages de Pont d'Alleyras via Vabres et de Monistrol d'Allier. Tous sont également des voies possibles pour les pélerins de Saint Jacques. Le sentier de Monistrol d'Allier était utilisé par les marchands et les pèlerins au Moyen Âge, prieurés et monastères sur son tracé en témoignent. La trace d'un pont à Monistrol d'Allier serait retrouvée en 1467 dans un document, mais emporté par les crues, on abandonna l'idée d'un pont sur l'Allier trop dangereuse, et vers 1589 un bac fut installé. En 1715 Etienne Coudeire assurait le passage jusqu'en 1756, où il meurt avec un Jean Antoine, tous deux noyés dans l'Allier en furie sous les yeux de bon nombre d'habitants impuissants. Ce bac était payant, étaient exemptés les fonctionnaires, les gens d'église, les fidèles et les soldats. Vers 1830, un pont suspendu à péage est construit par un particulier. Un monsieur Paret l'achète en 1836. A son décès en 1840 il le légue à M. Borrel, membre de sa famille et maire de Monistrol. La crue du 27 Juin 1866 l'emporta, et M Borrel le fit reconstruire à ses frais. En 1877, le département racheta le pont à M Borrel. Il fallut 10 ans au Conseil général pour se décider à construire un pont plus solide et ce fut le projet de Gustave Eiffel qui avait construit en 1885 le viaduc de Garabit qui fut retenu.Monistrol d'Allier

Terminé en 1888 il supporta jusqu'en 1967 un passage moyen journalier évalué en 1960 de 343 voitures et de 52 poids lourds limités toutefois à 12 tonnes. On consolida fin 66 le tablier ce qui permit d'ouvrir la circulation sans limitation de poids.

Pont viaduc

Depuis 1998, le pont Eiffel se repose un peu, un viaduc a pris le relais, et seuls ceux qui se rendent au centre de Monistrol l'empruntent.   

Sources : Ponts de la Haute Loire de Jean Chervalier

site internet 'Mémoire de Haute Loire'. 

Posté par maison43 à 18:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 février 2012

Dame de Moulins

Assez masculineVierge Noire cette Dame là, peu souriante, une moue un peu dédaigneuse, date du XII ème siècle. L'enfant est une petite reproduction de la mère. Noire, noire, de celles qui font couler beaucoup d'encre ....Pourtant il semblerait, en ce qui concerne les Dames Romanes qu'aucune ne fut créée noire :

Sous la couche noire, les restaurateurs ont retrouvé une polychromie qu'ils ont estimée originelle, d'autres pensent que la fumée des cierges est cause de noircissement, d'autres encore parlent du vin avec lequel on lavait au Moyen Âge ces statues, à moins aussi qu'elles n'aient été sculptées dans un bois noirci par un long trempage dans l'eau, et puis il y eut cet engouement de peinture noire qui recouvrit le tout ....on dit aussi qu'à la fin du moyen âge, on créa cesgros plan vierges noires pour symboliser l'espérance d'une conversion des infidèles de l'Orient que les croisés n'avaient pas réussi à convertir, on évoque aussi le fléau du moment la peste, Marie, alors peinte en noir pourrait vaincre les forces du mal, se chargeant des malheurs du monde, et noircie vaincre les forces du mal et noircie attirer les Égyptiens et les Sarrasins. C'est à ce moment que l'on peint en noir celles de Vauclair, Orcival, et celle qui m'intéresse aujourd'hui, Dame de Moulins.

Cette statue aurait été rapportée de Terre Sainte par un Bourbon et offerte par Louis IX. Elle aurait sauvé Moulins d'un incendie en 1655, par l'intermédiaire d'un fidèle qui aurait jeté dans les flammes le manteau porté par la statue. .

Sources utilisées pour Les Dames :

Anne Courtillé : Marie en Auvergne, Bourbonnais, Velay

Vierges romanes : Portraits croisés Hélène Leroy et Francis Debaisieux

Vierges Romanes François Graveline, Francis Debaisieux

Internet.

Posté par maison43 à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 janvier 2012

Des nouvelles de Poutès

De 17 m, le barrage de Poutès devrait être ramené à 4 m de hauteur. Les saumons pourront à nouveau circuler, la production électrique devrait être maintenue à 90%.

Compromis donc que la ministre de l'écologie Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé le 6 Octobre 2011.

Bon, c'est pas tout de suite qu'on ira pêcher le saumon, à mon avis !

poutespoutes projet

Il y a d'abord les élections,

après les politiques élus décideront ..

alors, on en reparlera encore de ce barrage de Poutès,

Et pour un long moment encore ...

Petit feuilleton local, passion militante pour les uns, ineptie qui risque de coûter fort chère pour les autres, moi peu me chaut, à vrai dire, toujours ...

mais ce n'est pas une raison

pour ne pas l'évoquer, ce feuilleton de Poutès..

Posté par maison43 à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 août 2010

Poutès

On ne s'en lasse pas

poutes2

du barrage de Poutès, route de St Didier à Alleyras, un petit article glané sur la revue Massif Central ...

 

D'accord, c'est illisible. Je vous la fais brève !!!

Aucune décision en ce qui concerne un possible démantèlement.

en gros ils réfléchissent ...

Le barrage de Poutès représenterait un faible enjeu énergétique. Le seul enjeu serait l'impact financier sur les collectivités locales que représenterait le démantèlement. Et n'oublions pas naturellement les saumons qui pourraient ainsi remonter l'Allier, sans mourir bêtement sur l'obstacle que représente le foutu barrage et pondre ainsi leurs oeufs en toute quiétude.

Vous dites, mes petites chéries ? que peu vous chaut* le barrage de Poutès ?

je vous donnerai quand même la suite, non mais.

*du verbe chaloir "s'échauffer pour, avoir de l'intérêt'.

 

 

Posté par maison43 à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 avril 2010

Douchanez au dessus de Monistrol

Une petite balade à faire avec les enfants, les chiens, jambes nues et tennis si cela vous chante, pas de ronces ni d'effort à fournir. Vous vous garez au niveau de la ferme ou un peu plus haut sur le chemin. Vous avez le plaisir, si si c'est un plaisir ! de voir au loin Rochegude, St Privat et St Didier .. vous apercevez un rocher P1040278

qui culmine à 948 m, suivez le des yeux en continuant le chemin qui s'en approche le plus ! oui c'est ludique et imprécis. Sachez que ce chemin monte sous les pins et les chênes. Au sommet une petite chapelle de St Etienne avec une vue assez restreinte sur les gorges, et bien sur le fameux rocher sans nom, (Nel, ce n'est pas le roc de la Beauche, quoique, peut être que si !), où une petite croix domine la vallée, que l'on voit de St Didier. Là, la photo est prise de Miramande à St Jean Lachalm. Laissez vos chers petits redescendre en grappillant des groseilles ...

 

 

 

 

une vue sur le barrage de Poutès, sur l'Allier,  juste avant de poursuivre vers la chapelle qui vous indique que vous êtes sur le bon sentier ! à moins que ce ne soit la vue de la chapelle et du rocher, je ne sais plus vraiment !

P1040333

 

Pour ceux qui trouvent que la balade est un peu courte et à condition de ne pas avoir de petits gnomes de - de 6 ans avec vous, prenez le chemin sur la droite assez pentu en redescendant du sentier de la chapelle, qui vous emmènera le long des gorges de l'Allier à une hauteur encore raisonnable, le point le plus bas étant à 600 m environ, et sans vous en apercevoir, vous passerez sur le roc de la Beauche, éperon rocheux le plus haut des gorges à 794 m. N'espérez pas de vue saisissante sur les gorges, il n'y en a pas ! Les gorges sont de vraies sauvages, qu'il est difficile de voir, réservées aux sportifs, genre rafting, canyoning et autres ing ... tout plaisir se mérite a t'on coutume de dire ... à songer à blablater là dessus un jour ...

 

P1040346

vous aurez par contre de brèves vues sur St Didier D'allier,

puis sur Rochegude et Monistrol... ce chemin de 6km environ vous emmène à Fontannes. Il ne vous reste plus qu'à remonter les 2 km qui vous séparent de Douchanez par la route ou de passer par un petit chemin, plus court, qui passe à côté de l'antenne que l'on a pas trouvé car on n'avait bêtement oublié la carte !!. Il y a un peu moins de 400m de dénivelé, fort pratiquable, de la chapelle à Fontannes. Si vous aimez les chèvres une petite halte à la ferme ... où une exposition se tient actuellement. Brigitte Dépalle vous reçoit fort agréablement. J'ai fait l'acquisition d'un sac en noire du Vélay, Brigitte D ayant plusieurs talents, non, cela ne bêle pas .... quoique, à l'heure du berger !

Du 6 Juillet au 22 Août : Exposition « Deux Mains » Brigitte Dépalle et Nick Cullingworth à Douchanez

Un peu tourmenté, ce Nick, dérangeant avec ces mains obsédantes.

je remets le lien du site pour celles qui souhaiteraient suivre un stage de dentelle à l'aiguille je précise, un stage d'aquarelle. Cela peut se faire à la journée.

http://www.domainededouxchene.comwww.domainededouxchene.com

 

Posté par maison43 à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 avril 2010

Devès ou Margeride

C'est du pareil au même ou presque, bon pas pour les puristes, les rigoureux dont je ne suis pas. De toutes façons, c'est encore une autre réponse ' Gorges du haut Allier'. Des contestations ? allez y, j'adore ça et ma mauvaise foi ne m'étouffe jamais, sachez le.

Le cours de l'Allier a été plusieurs fois envahi par des coulées de lave provenant des volcans du Vélay et plus particulièrement dans notre région du Haut Allier, des volcans de la chaîne volcanique du Devès. Ils prennent le nom de gardes. On compte plus de 150 cônes ou gardes sur le plateau du Devès. L'Allier a entaillé la carapace volcanique et constitué des falaises comme celle de Thor à Saint-Haon, ou bien encore les falaises de la Miramande à St Jean Lachalm. Elles sont constituées de prismes réguliers dits orgues volcaniques et ont été souvent exploitées en carrières par l'homme. Le site de St Didier correspond en partie à cette accumulation de lave venue du plateau.st_didier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'un côté à l'est de l'Allier, le Devès donc avec ses gardes et son plateau de près de 700km2 qui constitue le plus grand plateau volcanique de France entre l'Allier et la Loire et dont l'altitude moyenne est de 1000 m, de l'autre côté à l'ouest de l'Allier, la Margeride où dominent les roches granitiques. Le territoire de la communauté de communes du pays de Cayres-Pradelles couvre la moitié du plateau du Devès. St Didier se trouve sur ce territoire. St Privat, à 5 km, se trouve sur la communauté d'agglomération du Puy en Velay. mono

 Voici la première page du livre de l'abbé Jammes qui décrit l'arrivée sur Saint Privat d'Allier, sans doute, par le chemin de St Jacques si prisé aujourd'hui, la route n'existant pas encore. Du Chier, vous voyez St Didier. Jammes qualifie les gorges de belles horreurs, tant il est vrai que ces magnifiques paysages qui reposent les citadins fatigués que nous sommes devaient être pour leurs habitants, sauvages, difficilement explorables et praticables. La route qui part de Saint Privat en passant par St Didier et qui aboutit à Alleyras vous offre quelques belles vues sur les gorges. Des rochers de la Miramande, à St Jean Lachalm c'est encore mieux. Vous avez un beau panorama. Et pour les plus sportifs, une petite via ferrata .. on en reparlera de cette via.

 

Posté par maison43 à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,