29 avril 2014

Le Beau Dieu de St Flour

Christ noir détail

Jean Anglade signale dans un livre sur l'Auvergne que jadis sur la place d'Armes de St Flour se tenait un christ en bronze nommé le Bon Dieu de Saint Flour. Par son flanc ouvert par un coup de lance, le vent s'engouffrait et produisait un hou-hou lugubre, gémissement du Christ pour les miséreux que nous sommes. Ce Christ là a disparu, faisant place à un Poilu qui pleure sur ceux qui meurent au combat. Dans la cathédrale, un autre Christ, noir, en bois dont l'origine reste mystérieuse ainsi que sa datation. Celui là a pris le nom de Beau Dieu de Saint Flour.

Christ de St Flour détail

Ces Beaux Dieux représentent le Christ en beau gosse, un peu dandy, un peu romantique, au visage assez inexpressif et beau, exprimant peut être une certaine béatitude hiératique, celle qui convient à un Dieu. Mentionné en 1838 pour la première fois, on évoque le 13e, le 15e, voire le 19è siècle ... 

 On trouve de ces Beaux Dieu, en l'église de Nonette, en les cathédrales d'Amiens, de Reims, de Paris et d'ailleurs !   

Posté par maison43 à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


12 octobre 2012

Dame de Laurie

Laurie

Elle vient de loin celle là, d'abord associée (comme beaucoup d'autres Dames d'ailleurs) à une source vénérée par les Gaulois, puis par les chrétiens qui placèrent là une vierge en majesté en bois polychrome fin 12ème début 13ème siècle. Elle fut dit on déplacée miraculeusement à la fontaine du Roulier, avant de trouver gîte plus abrité en l'église de Laurie au 14ème siècle. Elle aurait épargné la cité de Blesle de la peste, ce qui lui valut la reconnaissance des Bleslois qui se rendront à Laurie chaque lundi de Pentecôte. Ce pèlerinage sera suspendu un temps à la révolution puis reprendra jusqu'à nos jours.

 

Dame de Laurie blanche à l'origine, noire au XVIIe siècle, rosée en 1833, et restaurée à nouveau en 1952. L'abus de peintures a le même effet que les liftings, Dame de Laurie est aujourd'hui  un peu bouffie, plus laide que ses consoeurs; on lui accorde la douceur d'un

ND de Laurie détail

sourire qui fait souvent défaut aux autres, plus grossière que les autres, moins délicate, elle perd de la superbe hiératique des autres Dames mais gagne en  bienveillance et humanité. Son enfant n'a rien de roman, mais sa laideur nous le rend sympathique. La main, le cabochon, la tunique sans plis doivent sans doute plus à la dernière restauration qu'à l'artiste inconnu du XIIème siècle. 

Il existerait une réplique de cette statue à Clermont Ferrand et à Brioude , a voir donc.      

 

 

 

Posté par maison43 à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 octobre 2012

Dame de Vernols

 

Marq Clermont

A Vernols, dans le Cantal, vaste étendue de basalte à 1150 m d'altitude, fin XII siècle, les hospitaliers de Saint Antoine s'installent au lieu-dit La Feuillade, et Dame de Vernols siège en l'église de Vernols à la même époque jusqu'à la Révolution où elle disparait pour ré-apparaitre quelques années plus tard. Elle retente une fugue vers1905, en 1913 elle est en possession d'Henri du Ranquet qui a hérité des terres de la Feuillade.  Plus tard, Dame rejoindra les collections du Musée Roger-Quilliot à Clermont Ferrand. Une copie est exposée dans l'église de Vernols. 

ND DE VERNOLS

Dame au joli visage, impénétrable quand même, de la série de Saugues, avec son voile qui dissimule ses cheveux, son pallium, sa tunique aux plis ovales, et l'enfant légèrement de biais.

 

 

Posté par maison43 à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,