21 juin 2016

Bruno Gratas à l'Hôtel-Dieu du Puy en Vélay

Bruno Gratas autoportraitDiscret ce peintre Bruno Gratas et talentueux. Né en 1966 à St Etienne, il y vit toujours. Il en suit les Beaux Arts, puis en Avignon suit le cycle de restauration de tableaux de 86 à 89, et obtient en 92 le diplôme national supérieur d'expression plastique.Série Fleur de tissu 2011

Il a une production assez éclectique où dominent une certaine spiritualité, un sens de la dérisionAutoportrait au miroir de poche 2004

 et un regard bienveillant sur notre humanité.Bruno Gratas détail

Il joue avec virtuosité entre modernité hyperréaliste et respect d'un classicisme un peu décalé qui le rend intemporel.  

Vanité des écrans Bruno Gratas

 Ses vanités sont savoureuses, et symboliques de la superficialité de nos valeurs contemporaines. Ses pélerins et témoins proches de la photographie nous racontent une Histoire riche d'exils et de réfugiés qui se répète sans cesse.

Bruno Gratas Le pélerin détail

 Exposition gratuite jusqu'au 13 Novembre 2016.  

Posté par maison43 à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


10 juin 2016

Auguste Boudignon peintre Haute-Loire

Auguste Boudignon 5

Dans son atelier du Puy en Vélay où des élèves talentueuses travaillent sur le site de Polignac, cet architecte altiligérien à la retraite  qui peint depuis toujours vous parle avec passion de sa peinture. Sa notoriété qui date depuis de nombreuses années déjà ne cesse de grandir auprès des Ponots.Boudignon4

  Peintre de la ville du Puy en Vélay, Auguste Boudignon se projette dans diverses manifestations du Puy où on le sollicite : une icône qui célèbre le jubilé. Une peinture que j'aime particulièrement en vitrine se démarque des autres.A Boudignon détail

Posté par maison43 à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 mars 2016

Achille Proy 1864-1944 Architecte

Achille Proy 5

Cet architecte de la ville du Puy en Vélay est né en 1864 à Walincourt d'un père tourneur sur bois et d'une mère épicière. Vers 16 ans il entre à l'école des Arts Industriels de Roubaix. On le retrouve vers 1889 à l'école des Beaux Arts de Paris section Architecture. Diplômé en 1894, il arrive au Puy en Vélay en 1895 où il restera à la fonction d'architecte de la ville jusqu'en 1934.Achille ProyIl se marie en 1896 avec la fille d'un juge, il aura deux filles. A la mort de son épouse en 1906, il se remariera. Il meurt au Puy en 1944. Il participera à la construction de la Halle Bibliothèque qui sera inaugurée en 1897, il construira plusieurs établissements scolaires dont l'école Jeanne d'Arc, en 1921, l'hôpital Emile Roux.hôpital Emile Roux Achille Proy Il se liera à la bourgeoisie locale et construira aussi pour les privés, entre autres la Vervaine du Vélay ou l'hôtel Régina

Achille Proy 6

Achille Proy 7

la Distillerie Bonnet à Chadrac (détruite en 1978), le buffet de la gare (détruit). Ses immeubles seront de facture classique comme ceux de la rue Panessac, celui de la place du BreuilAchille Proy 2

et de la rue des MourguesAchille Proy 4, Ses villas nombreuses seront plus pittoresques dont une à Vals qui est en restauration.Achille Proy 1

une autre, rue des Capucins  qui se la joue château (la Bourzade) au style néo gothique et qui mérite le détour. En fait, c'est elle qui a attiré mon attention.

Achille Proy 9

Achille Proy 8

Posté par maison43 à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 mars 2015

Hier et aujourd'hui Le Puy en Velay presque pareil ...

Le Puy vers 1830

vu de Saint Joseph, peu de changement, à peine quelques immeubles de plus. L'arrivée par le train de St Etienne produit la même impression.

Le Puy 2015

 

Posté par maison43 à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 décembre 2014

L'ordre de Malte

C'est avant la première croisade (1096), aux environs de 1048, que des marchands du royaume de Naples obtinrent du calife d'Egypte Romensor de Moustesaph la permission de construire à Jérusalem un monastère desservi par des religieux de l'ordre de St Benoit venus d'Italie pour recevoir les pèlerins, puis les croisés. Ils créèrent un hôpital Le mystérieux Frère Gérard

Gérard de Martigues dit aussi Tenque ou Tunc nommé aussi Frère Gérard d'origine contreversée (amalfienne, provencale ou autre) en fut le premier chef. Après la prise de Jérusalem en 1099, Godefroy de Bouillon leur donna ainsi que d'autres seigneurs des terres en France. Gérard avec ses frères se sépara du monastère et créa une congrégation particulière sous la protection de St Jean Baptiste, ses membres prirent le nom d'Hospitaliers ou Frères de l'hôpital de St Jean Baptiste de Jérusalem. Son successeur Raymond du Puy Raymond du Puyfut le premier à prendre le titre de Grand Maître de l'Ordre à qui il donna une règle inspirée de celle de St Augustin. (pauvreté, chasteté, obéissance). Il proposa au roi de Jérusalem de s'unir à lui pour combattre les infidèles avec ses Hospitaliers. Ordre composé de 3 classes : Les nobles qui firent profession d'armes, les prêtres et chapelains qui s'occupèrent du service divin, et enfin les frères servants non nobles chargés de soigner et de combattre. Cet ordre reçut l'approbation du pape Innocent II en 1113. Du fait de l'avancée des Turcs en méditerranée, ils se retireront progressivement à Chypres, à Rhodes, enfin à Malte, ils ouvriront des établissements dans l'Europe entière. En 1834 l'Ordre de Malte s'installe à Rome toujours sous l'autorité du St Siège, ordre militaire et hospitalier, il prendra alors le nom d' Ordre souverain de St Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte. Sa vocation militaire se termine en 1798. A la base de la hiérarchie se trouvaient les commanderies rattachées aux grands prieurés qui eux relevaient des 8 langues (représentant les différentes nations qui composaient l'Ordre), langues définies en 1327 au chapître de Montpellier.

Croix_de_Malte

Le royaume de France se composait de 3 langues :  

La langue de Provence, la plus ancienne dans le prieuré de St Gilles le premier constitué en Occident dés le début du XII siècle (port d'embarquement des croisés pour la terre sainte), elle regroupe le prieuré de St Gilles, Toulouse, la Provence, le Comté de Nice, le bas Dauphiné, le Languedoc, le Roussillon, le Comté de Foix, la Gascogne, le Haut Béarn. 

La langue d'Auvergne recouvrait l'Auvergne, le Limousin, Les Marches, le Bourbonnais, le Lyonnais, la Basse Bourgogne, la Franche-Comté, la Savoie, le Haut Dauphiné, le Haut Languedoc dont le Vélay. Elle comprenait 56 commanderies.

La langue de France avec 3 grands prieurés, Paris, Poitiers, Voulaines à la tête de la Bretagne, Anjou, Saumurois, Poitou, Saintonge, Bas Berry, Tourraine, Maine, Normandie, Orléanais, Ile de France, Artois, Picardie, Flandre, Champagne, Sedan, Lorraine, Haute Bourgogne et Nivernais.

 En Vélay une première mention de l'Ordre Hospitalier est faite en 1153 où ils s'installèrent à l'Hôpital St Jean du Puy. Pour rappel, l'ordre des Templiers s'installa lui en 1170 à la maison templière St Barthélémy. Je dois avouer une certaine confusion dans mon esprit entre les localisations de la maison templière Saint Barthélémy et celles de la maison St Jean de la Chevalerie appartenant aux Hospitaliers, certes les biens des Templiers passèrent aux Hospitaliers en 1312, et l'église St Barthélemy devint possession des hospitaliers, mais je ne trouve aucune trace de l'Hôpital St Jean, à re-vérifier donc à la bibliothèque du Puy.

Sources Auguste Chassaing 1882

Posté par maison43 à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 décembre 2014

Le procès des Templiers

miniature du Maître de Virgile

Dans la nuit du 12 au 13 Octobre 1307, des hommes d'armes déboulèrent dans toutes les commanderies de France, pour arrêter sans résistance les Templiers surpris, beaucoup furent soumis à la torture et avouèrent tout ce que l'on voulut d'eux. A Paris, 25 chevaliers moururent lors des interrogations. 54 d'entre eux furent brûlés en Mai 1310 à Paris, 9 à Senlis. Le roi Philippe Le Bel obtint du pape Clément V qui résidait en Avignon la dissolution de l'ordre qui fut décidée au concile de Vienne en 1311. Le 18 Mars 1314, le grand maître des Templiers Jacques de Molay et Geoffroy de Charnay maître de Normandie montaient sur le bûcher.

Les Templiers du Puy en Vélay plus chanceux réussirent à s'enfuir, on ne sait pas trop où. On pense que certains se réfugièrent dans des grottes, comme celles du Mont Jonas. Lieu qu'il me faudra découvrir.

Site_de_Jonas

Seuls 5 frères servants furent arrêtés, ils furent internés à Nîmes. 2 frères du Vélay furent emprisonnés à Aigues-Mortes, Bertand de la Seauve et Bernard de Siaugues (commandeur à St Gilles). Tous furent interrogés par Oudard de Maubuisson commissaire du Roi. Des 7, 5 eurent la vie sauve, et restèrent emprisonnés 5 ans. Bertrand de la Seauve et Marc Bonneteau seraient morts en captivité. Les trésors du prieuré du Puy furent confisqués, les bâtiments donnés aux Chevaliers Hospitaliers de St Jean. 

 

Posté par maison43 à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 décembre 2014

Les Templiers en Vélay

 Monastère des Templiers

Rive gauche du Dolaizon, à l'extérieur de la porte d'Avignon, une forteresse monastère, un pont-levis  sur un large fossé, une chapelle romane construite en pierres de Blavosy, un cimetière. Cette construction commandait une des plus importantes voies du midi jusqu'à Avignon. Ses habitants étaient chevaliers, au manteau blanc orné d'une croix rougeCroix des Templiers

 ils appartenaient à l'ordre du Temple. L'ordre fut fondé à la première croisade (1096-1099) à l'initiative d'Hugues de Payns, nommé milita christi dans un premier temps, milice du christ à la fonction militaire de protection des pèlerins, installée sur un emplacement de l'ancien temple de Salomon, ils prirent un peu plus tard le nom de Templiers. Cet ordre fut reconnu au concile de Troyes en 1128 et reçut une règle dictée par St Bernard. Milieu XII une partie de cet ordre s'installa en Occident, constituée de grands propriétaires terriens, comportant 15 000 chevaliers avec une multitudes de frères servants, ils possédaient des manoirs, forteresses dont celle de la Maison du Temple à Paris où le roi Philippe le Bel se réfugia lors d'une émeute. Le trésor royal fut conservé en cette maison de 1146 au début du règne de Philippe le Bel. Les templiers du Puy s'installèrent en leur forteresse-monastère Saint Barthélemy en 1170 avec une église du même nom.Monastère des Hospitaliers

Au bas de la hiérarchie, il y avait de simples commanderies, comme Chantoin, Gourlong, La Glutonie. Au dessus un prieuré dont dépendaient plusieurs commanderies. Plusieurs prieurés constituaient une province. Les provinces formaient une nation et l'ensemble des nations était placé sous le commandement du grand-maître des Templiers. Le monastère du Puy était un prieuré avec à sa tête un maître précepteur. Toutes les commanderies du Vélay relevaient de ce prieuré du Puy qui à son tour relevait du grand prieuré de Provence siégeant à Montpellier. Ils demeurèrent au Puy de 1170 à 1311. Ils étaient fort riches, beaucoup de seigneurs leur faisaient des donations, Pons de Polignac leur fit don du mas de Chantoin ( 4km de Bains), Armand Portefaix donna sa part de la forêt de Mirmande, Jacques Chazeaux ses droits sur le mas de Chazeaux ... certains seigneurs qui désiraient se faire enterrer dans leur cimetière firent des dons d'argent, d'autres itou pour racheter leuTempliers du Puyr faute, les biens des templiers devinrent si considérables qu'on les évalua 3 fois plus importants que ceux des Chevaliers hospitaliers de St Jean de Jérusalem, autre ordre né à peu près à la même époque plus connu sous le nom d'Ordre de Malte. Entre Saint Jean Lachalm et au delà de Bains, beaucoup de terres leur appartenaient et l'on trouve plusieurs commanderies à Seneujols, Chantoin, Belvezet, La Glutonie, Rossignol. L'immense richesse des templiers, leur pouvoir grandissant suscita l'envie de certains, le vif agacement royal, leur principale raison d'être, défense des lieux saints tomba avec la chute de St Jean d'Acre dernière forteresse de la Chrétienté en 1291. En Septembre 1307 un guet-apens fut fomenté par Guillaume de Nogaret, garde du sceau, sous Philippe Le Bel pour aboutir à la dissolution (après arrestations et procès des Templiers) de l'ordre en 1311. La couronne se servit largement, le reste des biens, notamment les commanderies et prieuré furent donnés aux Chevaliers Hospitaliers de St Jean 

Sources : Les Carmes et les Templiers du Puy - Albert Chaurand 1944 --Cartulaire des Templiers du Puy en Velay - Augustin Chassaing 1882 

Posté par maison43 à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 octobre 2014

Le rocher Corneille et sa Dame de fonte - Le Puy en Vélay

Gravure d'Etienne Martellange Le PUY 1607

On nommait alors le rocher Corneille le mont Anis, on nommait alors Le Puy en Vélay, Anicium. Le nom Podium est également mentionné. C'était au temps des romains qui envahirent la Gaule en 57 avant JC, les vellaves virent donc les romains construire un temple sur leur ancien lieu de culte druidique, les historiens ne sont pas d'accord sur le sujet, je ne transmets (mal) qu'une version et pas forcément la vraie ! donc un sanctuaire aurait célébré un culte impérial (Auguste mort en 14) associé à une divinité locale Adidon dérivée d'Apollon. Lire à ce sujet le site suivant : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rbph_0035-0818_1996_num_74_1_4100 

Au IIIè siècle, une matrone gallo romaine aurait été guérie des fièvres par la Vierge qui lui aurait demandé de s'allonger sur un ancien dolmen que l'on nomme depuis Pierre des fièvres. Je vous préviens, cela ne marche pas pour tout, cette histoire de guérison !!!été 2010

la Vierge exprima alors son souhait de voir ériger une église sur le mont Anis. Entre 415 et 430 ce sera fait. Le Puy devient évêché en 593. En 950 l'évêque Godescalc est le premier pèlerin du chemin de Saint Jacques, les pèlerins suivront en nombre, le Puy deviendra un lieu protégé par les papes et les rois. De nombreux conciles seront tenus. La cathédrale actuelle sera construite fin XI - XII siècle. Le culte marial prendra de plus en plus d'importance.

Le rocher Corneille qui est sur le mont Anis est un neck, une ancienne cheminée volcanique haute de 130 mètres. Il y aurait eu sur ce roc une petite tour de guet qui protégeait la ville, d'où l'on donnait l'alerte en sonnant du cor, Corneille serait dérivé du mot cornille (sonner du cor en vieux français).le puyLe Puy en Velay gravure de Meunier   C'est en 1850 que germa l'idée de rendre honneur à la Vierge en construisant une statue monumentale sur le roc Corneille.Virgin 10

En 1853 un concours réunit 53 artistes et c'est la maquette de Jean Marie Bonnassieux qui fut retenue. Une souscription nationale fut lancée, insuffisante, on y remédia en fondant les 213 canons russes que l'armée française sous les ordres du général Pelissier s'empara lors du siège de Sébastopol durant la guerre de Crimée sous Napoléon III.

vierge3

Elle mesure 16 mètres, 22 mètres avec le piédestal.

Belle plante, cette Dame là, une chevelure de 7 mètresVIRGIN2

 un pied d'un mètre 90, une main de 1 mètre 56

Vierge

 elle pèse 110 tonnes.

VIRGIN'Vierge belle, de soleil vêtue et couronnée d'étoiles'

Attribué à Pétrarque.

Les photos sont faites par Oriane L.

Je l'en remercie.

 

    

Posté par maison43 à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 mars 2014

Charles Maurin 1856-1914

Le crime au clair de lune - Charles Maurin

En 2006, je découvris ce peintre altiligérien lors d'une exposition au musée Crozatier, au Puy en Velay. Je l'ai rencontré à nouveau dans une librairie cet été à Toulon sous la forme du catalogue des oeuvres exposées au musée du Puy, catalogue que j'avais renoncé à trouver.

Charles Maurin est né en 1856 au Puy en Vélay en Haute Loire. Fut élève d'Emile Giraud (1825-1892), obtint le prix Crozatier qui lui permet 4 années d'études à Paris, Académie Julian puis école des Beaux Arts. Charles Maurin eut plusieurs amitiés durables, Félix Vallotton, Henri de Toulouse-Lautrec,François-Rupert Carabin 1892 - Charles Maurin

François-Rupert Carabin, le Docteur Régis Reynaud originaire du Puy. Charles Maurin est un contemporain de Jules Vallès, Louise Michel, individualiste il s'engagera cependant pour marquer son refus face à la société rigide de cette seconde moitié de XIX siècle bourgeois, convenu et si peu social. C'est un indépendant et un révolté, un anarchiste de coeur à défaut de l'être dans l'action, il illustrera durant 15 ans un journal anarchiste 'Les Temps nouveaux', il s'intéresse aux progrès scientifiques, son tableau 'La Sérothérapie' en témoigne, voir dans le blog . Dr Reynaud de profil 1877

C'est un excellent dessinateur au trait précis qui saisit le vif, l'âme de ceux qu'il croque, portraitiste talentueux, il peint avec empathie, générosité. 

Portrait de jeune femme rousse  En 1887, Charles Maurin rencontre Felix Valloton à l'atelier Julian. Une amitié chaleureuse unira le discipliné Félix au moins conformiste Charles Maurin. En portrait le modèle Hélène Chatenay qui fut un temps la compagne de Valloton.Les Pommes portrait d'Hélène Chatenay

Une amitié qui se terminera 20 ans plus tard. Valloton se marie à une Berheim qui lui ouvrira un monde mondain que Maurin apprécie peu. Ce sera alors la fin de leur relation. En revanche l'amitié qu'il entretiendra avec un autre ponot Régis Reynaud, médecin, durera jusqu'à sa mort.La Fillette à la poupée vers 1900

La fillette à la poupée musée d'Art moderne de St Etienne. Maurin dessinera beaucoup de fillettes avec leurs mères, rappelant les dessins de Mary Cassatt. Plutôt dans l'air du temps, en ces dessins là le Charles,  ce ne sont pas mes préférés, un peu mièvres, je trouve.. Fillette endormie mise au lit par sa mère

Maternité 1893Maternité 1893

C'est avec les petites filles, un des sujets souvent traités par Maurin. La mortalité reste importante, les avancées de la Médecine permettent l'espoir, mais la mort plane toujours sur la joie de la maternité. Maurin aborde aussi indirectement, le thème de la stérilité, avec le fort beau visage de cette femme le regard perdu dans le videDétail Maternité

c'est une femme sans enfant, stérile comme Charles Maurin l'est suite à une orchite. Le modèle est sa compagne Eugénie Debray  Sur la gauche, ce même visage souriant et tendre avec 2 visages de petites filles mis en lumière, c'est la petite fille d'Eugénie.détail 2 Maternité 

L'Aurore du Travail vers 1891

Maurin est un militant, un contestataire, un homme éclairé, mais ce n'est pas un homme d'action, il reste peintre, L'Aurore du travail symboliserait le chemin de la Liberté pour les mineurs qui s'extraient de leur crassier pour un avenir meilleur. Mais ce genre de tableau est à clés, que Maurin s'est amusé à ne pas laisser, les poings levés, le drapeau, c'est assez clair, d'autres sujets le sont moins : plaisir de Maurin de s'opposer aux critiques d'art qu'il n'aimait pas et qui lui rendaient bien.

Et Eugénie, souvent, d'autres de passage, parfois, mais Eugénie souvent quand même.La Vertu entre les deux vices

Posté par maison43 à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 novembre 2013

Les Montgolfières en Velay

Le puy en Velay 2
Le Puy en Velay

Depuis une vingtaine d'années, les Montgolfières se rassemblent chaque année autour du Puy en Velay dans des sites naturels grandioses. Le vent est le seul maître à bord qui décide, du lieu précis, de l'envol ou de son annulation. Le soleil et le ciel bleu n'y font rien, sans la direction du vent, sans la force du vent adéquate, l'envol ne peut avoir lieu; alors on attend les indications précieuses de la météorologie, tout en lançant des ballons qui indiqueront la direction du vent ...petite compensation !!!!

ballons1

et puis après une dernière palabre, l'attente est enfin récompensée, certains se retirent, d'autres ont choisi, une quarantaine environ,  pour notre plus grand plaisir, de s'envoler. 12 km séparent par la route, Saint Vidal, du lieu d'arrivée Saint

IMG_0293

Vincent;  le vol dure environ 45 minutes à 1 heure. 

3 cocci

Pas assez de place pour les gonfler toutes en même temps, cela se fait progressivement, et quand l'une décolle, l'autre prend ses aises et se déploie. De toutes les couleurs, de toutes les pubs, elles étalent leur robe, mettent leur panier et se pavanent majestueusement devant nos yeux emerveillés.

ballons15
ballons16

Il y a de la magie, de la poésie en l'air, légères et rapides elles se déplacent au dessus de nous, puis affleurent la colline et disparaissent de l'autre côté.  Nous suivons les intrépides voyageuses jusqu'au bout de leur voyage.

ballons7

A la nuit naissante, elles reprendront leur forme plate  et pliée soigneusement, et nous, satisfaits d'avoir fait un si beau voyage, même en rêve, nous garderons ces belles dames en tête dans nos souvenirs heureux.  

Le site pour visionner les voyages.

http://www.montgolfiere-en-velay.fr/index.php

Posté par maison43 à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,