14 mars 2017

François Gagnaire -Restaurant Anicia- Paris

Anicia

François Gagnaire a quitté depuis déjà un petit moment son restaurant étoilé du Puy en Vélay. Il est installé maintenant au 97 rue du Cherche-Midi dans le 6ème. Son restaurant se nomme Anicia, en référence au nom romain du Puy Anicium. Le caviar du Vélay révèle une composition de lentilles du Puy en gelée de crustacés et crème de chou-fleur. Il faut compter 50 à 60 euros à la carte sans compter le vin. Le soir un menu dégustation à 55 Euros vous est proposé. Pour le midi une formule entrée-plat ou plat-dessert à 29 euros pourra vous satisfaire. Attention, fermé le dimanche et le lundi.

Posté par maison43 à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


31 mai 2016

JR et la pyramide du Louvre

pyramide jr 6

Selon l'endroit où vous vous placez, le collage photographique de JR ( artiste urbain, photographe, réalisateur né en 1983) sur la pyramide du Louvre représente la façade du Louvre ou bien se déforme au fur et à mesure de vos déplacements. Trompe-l'oeil ou anamorphose, cette photographie reconstituée se superpose exactement (à un point précis) avec la partie cachée du Louvre et la pyramide semble alors disparaître ... à condition de trouver le bon angle, bien sûr. Petit clin d'oeil de JR à ceux qui n'aiment pas cette pyramide dont la construction suscita en 1984 vive polémique.

pyramide jr 3

Posté par maison43 à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 décembre 2014

Famille Carrier-Belleuse - Père et fils

Louis Carrier-Belleuse

Famille d'artistes y compris chez les femmes,(épouse et filles) où sont passés à la postérité d'abord le père, Albert-Ernest  Carrier-Belleuse 1824-1887, sculpteur fort renommé sous Napoléon III maître de Rodin qui eut entre autres 2 fils : l'un rencontré au Petit Palais Louis-Robert Carrier-Belleuse 1848-1913 peintre, sculpteur, céramiste et directeur artistique de la manufacture de Choisy Le Roi qui avait une prédilection pour les petits métiers et les rues de PariLouis Carrier-Belleuse 1882s. En clin d'oeil aux petites plaques Défense d'Afficher, mon encyclopédie préférée m'indique que cette défense d'afficher sur les bâtiments publiques est issue de la loi sur la liberté de la presse du 29 Juillet 1881. Un tableau de Louis Carrier-Belleuse illustre bien cet affichage envahissant qui eut besoin d'être légiféré. L'autre fils d'Albert-Ernest s'illustra en tant que peintre pastelliste, répondant au nom de Pierre Carrier-Belleuse 1851-1932Pierre Carrier-Belleuse Belle rencontre dernière  dans un petit quartier de Paris (ancien Charonne dans le 20e), sur une place ronde, Place de la Réunion, (réunion du petit et grand Charonne) une curieuse statue plutôt arabisante, par sa forme et sa couleur, bon je suis très myope ! et puis en cherchant le nom de cette statue, je m'aperçois, ravie, que nous la devons à Albert Ernest Carrier-Belleuse en personne ! Celle-ci initiale patinée bronzeFontaine

 puis devenue jaune vers 2010 et qui revêt à ce jour une apparence-mosaïque de toutes les couleurs. FONTAINE JAUNE

Fontaine Place de la Réunion

  

 

Posté par maison43 à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 septembre 2014

Alexis Tricoire aux Serres - Jardin des plantes

Serre Jardin des Plantes

Ainsi donc, une fois n'est pas coutume, je me suis gavée de plantes en serres, dans ce riche Jardins des Plantes sous l'oeil de Buffon et sous un ciel azur d'automne bienvenu. Il me faut noter une petite déception initialement provoquée par un manque d'information de ma part au sujet de la dite exposition Hybridations d'Alexis Tricoire  dans le cadre de la Paris Design Week. Quoi, que des brosses dans ce Land Art un peu particulier où au final Dame Nature a été domptée par l'homme ? Et puis avec le dépliant j'apprends que c'est un trio qui fait la réussite de cette exposition, la Fédération Française de la Brosserie, l'entreprise IGUZZINI pour les effets de lumières et le savoir faire du designer Alexis Tricoire. Alors, à fond les brosses forcément !

détail

Goupillons de maternité au temps antique où jeune stagiaire je procédais au lavage des biberons (un jour j'évoquerai  les pots à lavements, ah inoubliable apprentissage si inutile quant à la technologie, mais si fort à vous donner un caractère bien trempé pour la vie !) dans une école d'infirmières provinciale ... mais je m'égare, revenons donc aux goupillons et aux brosses  fournis par la FFB au créateur Alexis Tricoire designer inspiré par Dame Nature qui a beaucoup d'imagination elle aussi et qui fait aussi de belles réalisations un peu aidée par les jardiniers.Serre j des plantes

 Qui dit de nos jours Nature pense politico-correctement écologie, biodiversité, protection de l'environnement, recyclage des déchets ..On ne manque pas de rappels à l'ordre dans notre société et cette exposition n'y échappe pas, notamment par des panneaux explicatifs. Toutefois, je fus attirée par la poésie loufoque du monde d'Alexis Tricoiretricoire 4

qui en mêlant l'art à la nature arrive  au même message que nos laborieux politiques écologistes, mais d'une façon nettement plus rigolote.

Tricoire 3

Amusant en outre d'observer les réactions humaines, que ce soit celle de botanistes étrangers absorbés qui vous piétinent allègrement sans vous voir,

Tricoire 2

Tricoire 9

Rose d'or

ou celle du spécialiste averti qui n'adhère pas du tout, mais alors pas du tout chère amie, au mélange des genres .. et moi, moi qui suis folle des mots, je me découvre au milieu de ces herbes géantes cannibales et menaçantes comme un petit poucet qui recherche ses cailloux, heu non ses brosses disséminées selon les caprices pleins d'humour d'Alexis Tricoire.

Tricoire 6

Tricoire 10

 

A voir donc au jardin des plantes dans les serres jusqu'au 24 Novembre 2014.

Châblis : Arbre déraciné par éléments naturels (vent, orage)

Epiphytes : Plantes qui vivent sur d'autres plantes.

 

Posté par maison43 à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 juin 2014

JR au Panthéon

Grosse piècPanthéon 2e, le Panthéon, construit par Jacques-Germain Soufflot 1713-1780 dans le style néo-classique, initialement église dédiée à St Geneviève puis devenu le cimetière des grands Hommes, grand monument ostentatoire, pièce montée à l'antique pas sans attrait mais juste un peu trop ... indigeste à mon goût. Le fait que Puvis de Chavanne l'ait entre de nombreux autres décoré fresqualement ne change rien à l'affaire, Puvis puvissime un max, et a oublié son humour léger (ah, l'humour léger de Puvis !!!) bon, la descente dans la crypte où des gardiens vous font chût en permanence, n'arrange rien ! Qui a dit qu'on devait être funèbrement muet dans un cimetière ? Les morts ne sont pas dérangés par les vivants ! cela se saurait, même des morts célèbres. Dieu merci des photos de vous, de moi, d'eux, soit 4000 portraits d'anonymes donnent un air moins lugubre à la chose, rendent sympathique ce lieu destiné initialement à être un lieu de culte avant de de devenir un tombeau géant. JR a orné le sol à l'intérieur

Panthéon 1

et le dôme que l'on restaure à l'extérieur. Moi j'adore, cette promiscuité entre le Quidam et le Célèbre, cette fusion entre le pseudo pompier architectural (oui je sais que l'art pompier est pictural !) et le contemporain, cette espièglerie qualifiée par d'aucuns de démagogie qui allie le contemporain à l'ancien. Cela donne un sacré coup de jeune à un monument un peu trop sérieux, cela donne une autre dimension à ce monument consacré à la mémoire des Grand Hommes de notre pays. Les humbles parmi les glorieux ... belle idée, utopique certes mais généreuse. Une façon de se ré-approprier un peu ce monument, et si il continuait à abriter des expositions temporaires, hum ? ce serait une bonne idée. Donner ainsi le goût de l'histoire et de l'art aux petits gnomes  par le biais d'artistes contemporains plus accrocheurs attirant ainsi une population diversifiée.  

Panthéon 3

JR est un photographe français né en 1983, d'origine tunisienne qui expose dans toutes les villes du monde.

Posté par maison43 à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 octobre 2013

Diplo, Tyranno et les autres

Le troupeau central

Il s'agit d'une accumulation gigantesque d'ossements authentiques, mais pas à la Arman, non à la scientifique, avec aussi des moulages en plâtre, peints, impressionnante, marquante, inoubliable. 2500 pièces ostéologiques dont 1000 squelettes complets soit montés à partir de la ménagerie du jardin des Plantes (créée en 1794), soit collectés par des voyageurs scientifiques au 18 et 19ème siècles.galerie d'anatomie comparée

On imagine la patience colossale qu'il a fallu pour reconstituer le tout, on imagine le temps infini  que les paléontologues ont passé à prospecter sur les terrains de fouilles, photographier, cartographier, fouiller, extraire, emballer, assurer le transport des fossiles, et puis les étudier en laboratoire avant de les décrire dans une publication scientifique. C'est une science relativement nouvelle, l'étude de ces fossiles, qui date d'un peu plus de 2 siècles. En 1799 on découvre en Sibérie des ossements de mammouths ayant vécu entre de -2,6 millions d'années à -3 700 ans. Cela laisse un peu songeur. Je ne sais plus quel livre d'enfance fut à l'origine de mon désir de visiter cette galerie de Paléontologie, mais périodiquement lors des balades au Jardin des Plantes, ou à la galerie de l'évolution, je me remémorais ce rêve pourtant aisé à accomplir (j'ai les rêves modestes, quoique !). Et bien voilà c'est fait, et je ne fus pas déçue. Non, il n'y aura aucune indication pointue (ou pas) scientifique, je n'ai pas la fibre savante, chercheuse, bref scientifique, et si j'ai rêvé de l'avoir un jour, ce devait être sous une influence légèrement alcoolisée qui me fait dire n'importe quoi. Il y aura seulement les fossiles préférés, les squelettes remarqués,iguane

les préparations en fluide (oui le terme est joli) horribles, le plaisir ressenti de se promener dans ces allées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Diplodocus

Diplo

est un moulage offert par Andrew Carnegie (1835-1918) riche philanthrope américain passionné de paléontologie, il a fondé un musée d'Histoire naturelle à Pittsburgh; il fit faire 11 copies d'un diplodocus, d'après un original découvert dans le Colorado, qu'il envoya dans les plus grands musées.

tyranno

Tyrannosaure de la galerie est une copie.

galerie paléontologie

Cynthiacetus peruvianus est un cétacé, ancêtre présumé des baleines et des dauphins.

cynthia bis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mégaceros est le plus grand cervide qui ait jamais existé.

magaceros

mammouth

Un mammouth méridional découvert en 1872, le plus ancien mammouth européen.

      Le ptéranodon tente son dernier envol.

Galerie de paléontologie

Les petits fantômes

Les petits fantômes de la galerie veillent hilares sur les passants que nous sommes.

      La tortue vibre

t

  

 

  

   

la baleine chante

Baleine

Et le poussin piou ...   

Et moi, qui ne suis vraiment pas scientifique j'ai vraiment adoré ce moment pseudo-paléontologique.

Posté par maison43 à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 juin 2013

Gustave Moreau

Musée Gustave Moreau

On le nommait ' le solitaire de La Rochefoucauld', oui, il habitait rue de La Rochefoucauld à Paris, une maison atelier offerte par ses parents, bourgeois cultivés et aisés. Solitaire ? sans doute sur le tard, en tout cas, pas très mondain, le sieur Moreau, plutôt casanier, sa mère pour la tenue de la maison, son amour, un seul connu, qu'il installa dans un Gustave Moreau 2Gustave Moreau détailappartement à côté de chez lui. Les honneurs lui plurent pourtant, des médailles reçues lors des salons, une légion d'honneur, nommé au grade d'officier, reçu à l'Académie des Beaux Arts où il postula ... solitaire, mais aimant être reconnu pour son art, et désirant rester dans la postérité, touchant donc cet homme ...

Son atelier est sympa, grand, clair, avec un très bel escalier, le logement est constitué de pièces petites, sûr qu'il ne faisait pas salon, Moreau ! Un brin narcissique, un brin ombrageux, un artiste donc normalement constitué ! Sa particularité fut de ne vendre que 400 toiles,  a accumulé le reste chez lui : 850 peintures ou cartons, 350 aquarelles, et plus de 13000 dessins et calques.

Gustave Moreau 4

Panneau n°2 de La vie de l'humanité Gustave Moreau

Les Argonautes 1885

Gustave Moreau

C'était un excellent dessinateur, bon coloriste, qui adorait emplir le vide, un fourmillement de personnages, une curiosité avivée, un sacré homme ce Moreau, symboliste, mythologique, mystique ....  

Moreau 1826-1898 se voulait peintre d'histoire, la bible et la mythologie l'ont inspiré, il mélange les genres et travestit à sa façon ses personnages, il emprunte dans des ouvrages sur l'inde, la Perse, l'Egypte  les palais, les bijoux, les accessoires et laisse aller son imagination débordante. Ce qui donne des êtres un peu croquignolets, presque futuristes, semblables aux héros de nos films pseudo mythologiques comme la lignée des Percy Jackson,  particulier ce prétendant, ou bien est-ce Ulysse terrassant les dits prétendants de sa Pénélope tricotante ? Délicieusement kitsch sa petite Sphinx lovée, les griffes fort gentiment agrippées au chiffon qui couvre à peine la nudité d'un Oedipe androgyne.Gustave Moreau 5

 Trop exigeant, perfectionniste, il voulait toujours ajouter un détail, et nombre de tableaux dans cet atelier en chantier depuis plusieurs années ne furent pas achevés. Une légende parfois serait nécessaire pour lire les oeuvres de Moreau d'autant plus qu'il donnait à travers ses oeuvres un message très personnel, non dénué d'un certain hermétisme. 

Le musée devrait être fermé à partir de Juillet pour une durée estimée à 5 mois, un aménagement d'autres pièces qui permettra d'exposer d'autres toiles ...  J'aimerais y revenir dans ce musée et vous ?

Posté par maison43 à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 février 2012

Musée d'Orsay

Orsay, c'est un peu chez nous ! sous prétexte qu'un nôtre grand père fut Directeurorsay 5 des Hôtels du Louvre dont celui d'Orsay, sous prétexte que nos parents ont fait leur repas de mariage dans le restaurant d'Orsay, sous prétexte donc d'une période fastueuse de notre histoire familiale à Paris, nous estimons G et moi même que nos ancêtres font partie des fantômes qui hantent l'ancienne gare d'Orsay orsay 6...

 

 

 

 

alors c'est en familiers que nous avons arpenté les salles reliftées du pavillon Amont, le 5ème étage, celui des impressionnistes ...  Orsay 3

 

 

 

 

 

La nudité froide de la sulfureuse Victorine Meurant est curieusement mise en valeur, par les délicieux nus de Renoir, joyCaillebotteeusement kitsch, où la chair déborde avec allegresse, oui, Renoir aimait lManetes plantureuses souriantes. Bazille  et Fantin Latour qui se la jouent grands reporters photographiques, avec leurs ateliers où les grands de cette époque sont nonchalamment représentés, Caillebotte qui, lui, se la joue peinture sociale avec ses raboteurs de Parquet, aussi raffinés et délicats cependant que lui, séduisant son auto portrait d'ailleurs ! Berthe Morizot, modèle ténébreux et peintre  se démarquant peu à peu de Manet, pour rejoindre le courant impressionniste, Cezanne qui nous offre un bleu à se damner, Monet, qui avant Bonnard fait éclater les couleurs et d'ailleurs Bonnard est là aussi, au 2ème étage, dans sa période nabi japonisante avec déjà Marthe vaquant à sa toilette ...  

orsay 2

 

 

Une balade réjouissante et prolifique en peintres ... et pour le plaisir, les bancs Water Block de Tokujin Yoshiokabancs Orsay fort confortables, le café des frères Campana, lGarçon et Corbeau 1884es éclairs pistache, le menu finlandais raffiné du restaurant classé monument historique, en liaison avec une petite exposition de Akseli Gallen-Kalela  vuorsaye hélas trop rapidement, car à 17h30, vous êtes mis dehors ...

Mais on y reviendra.

 

 

 

 

 

 orsay 4Friant

un canapé rigolo toujours des frères Campana où il a l'air de faire bon de dormir un peu, et puis une Toussaint, naturaliste, photographique, plaisante d'Emile Friant. 

 

 C'est vrai que l'on s'y sent un peu chez soi, dans ce musée, un peu douillet, un peu cosy, un peu kitsch, très classique, sans surprise mais, tout doux, le Musée d'Orsay.

Posté par maison43 à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,