29 août 2017

Jaume Plensa au Musée d'Art Moderne de St Etienne en Loire

Jaume Plensa 1

Elles se nomment Lou, Laura, Asia, Mar,Wilsis, Julia. Dames de Fonte, elles sont soeurs de mes chers Moïas. Jaume Plensa sculpteur né à Barcelone en 1955 les a d'abord photographiés ces visages de femmes, scannés, aplatis pour nous en faire oublier le volume, puis modelés en polystyrène, puis réalisation d'un moule où l'on coule la fonte. Ces statues impressionnent au premier abord, et  l'on tourne lentement autour d'elles, notant les yeux bridés de l'uneJaume Plensa 3

le nez fin d'une autreJaume Plensa 4

la coiffure différenteJaume Plensa 5

et de nos circonvolutions répétées s'élève en nous une bienfaisante quiétude devant leur hiératique beauté de vestales aux yeux clos, un visage sur le mur qui me rappelle la Dame mystérieuse du château de St Privat d'AllierJaume Plensa 6

et plus aériennes et ludiques deux autres têtes en résille d'acier qui représentent pour le sculpteur 9 mois de travail avec une soudure à chaque croisement de fil, transparence et volume de ces têtes massives et légères qui reposent les yeux.Jaume Plensa 2

 Exposition qui se termine le 17 Septembre 2017.

Posté par maison43 à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


06 octobre 2016

Les sculptures de la Dhuys à Chessy en Seine et Marne

Pont de la Dhuys

Restes d'un ancien pont-aqueduc bombardé lors de la seconde guerre mondiale, les pierres calcaires du pont connaissent une seconde vie grâce à un sculpteur de la région Jacques Servières. L'aqueduc est un ouvrage souterrain construit de 1863 à 1865 qui capte entre autres les eaux de la Dhuis ou Dhuys et alimente maintenant en eau potable le parc Disneyland et une petite partie de Paris. Il suit jusqu'à Chessy le cours de la Marne.

Détruits en 1939, les restes du pont ruiné attendirent jusqu'en 1987 la venue d'un sculpteur qui fit de ce lieu son atelier à ciel ouvert. On peut retrouver plusieurs influences et voyager ainsi fort modestement, un Moïa féminin vous accueilleJacques Servières 1

un éléphant échappé du temple d'Angkor s'est un peu trop gavéJacques Servières 5

et puis des couples qui dansent, un enfant collé aux basques

Jacques Servières 7

des Eve longilignes qui rappellent Bourdelle, des fesses charnues chères à Maillol

Jacques Servières 9

et des tas de petits personnages agglutinés

Jacques Servières 11

détail 3 J-Servières

détail 2 J-Servières

des petits temples que n'aurait pas renier le facteur Cheval.

Jacques Servières 2

De l'humour et un certain érotisme.Jacques Servières 3 

détail J-Servières

 Le terrain est entretenu par la mairie, les arbres exultent, les statues veillent sur les champs;  la balade peut se poursuivre le long de la Marne par le GR 14.

Se rendre à Chessy, vieux bourg, emprunter la rue de la Dhuis, puis celle de la Marne et descendre jusqu'à la rivière.

Posté par maison43 à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 novembre 2014

Milthon sculpteur

Milthon 1

Né en 1963, en Colombie à Bogota, Milthon  aurait travaillé avec Nijole Sivickas 1933 sculptrice d'origine lituanienne vivant à Bogata depuis 1950.Milthon 3

En 1985, il arrive en France où il perfectionne ses connaissances. Lauréat du prix USM de Monaco an 1994, il est sollicité par plusieurs villes pour ses sculptures monumentales, Il travaille moults matériaux comme la céramique

Milthon 2 le bronze, le plâtre, l'argile, la résine. Sculpture faite en résine en prêt à l'espace Artevie à Lorrez le Bocage en Seine et Marne. 

Milthon 5

Les femmes sont sur la terre
Pour tout idéaliser ;
L'univers est un mystère
Que commente leur baiser.

Milthon 4

Victor Hugo

Posté par maison43 à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 mai 2014

Martial Raysse

Portrait à géométrie convexe

De lui, on connaît le portrait de son épouse, fort belle d'ailleurs et sa Grande Odalisque verte et borgneMade in Japan - La Grande Odalisque 1964

 si kitsch;  en recherchant un peu on connaît aussi ces mises en scène très artificielles :Martial Raysse Portrait of an ancient friend 1963

les belles années 60-70, deux décades prodigieuses d'une jeunesse prometteuse qui se perdra dans le superficiel, les années pop ... Il y a du Pop'Art chez Martial Raysse, mais il fait partie de la bande à Yves Klein, celle du nouveau réalisme qui fait de l'art un manifeste sociologique, protestataire, contestataire. Il fait partie aussi de ceux qui ont un humour tendre, mêlant le classique des grands maîtres comme Ingres, Cranach l'Ancien, Tintoret, à l'hétérogéneité des peintres modernes connus et inconnus.

Martial Raysse Made in Japan

Martial Raysse

Raisse Beach détail Martial Raysse 1962

  Ce peintre en vogue dans les galeries d'art, rompra pourtant avec le monde de l'art officiel et suivra sa propre route, en continuant à mélanger les genres, en se révélant un grand dessinateur, un coloriste talentueux, un peintre au final assez surprenant.

mouche détail

La mouche évoque bien sûr les mouches des belles Dames du XVIII utilisées pour faire ressortir leur teint de neige, ici elle rappelle que nous sommes périssables, un petit clin d'oeil au monde moderne qui impose une apparence de jeunesse et de beauté éternelles. Martial Raysse aime reproduire les visages féminins : portraits quasi académiques, mais d'un vert si vert qu'il ferait vomir les anti-Renoir qui qualifiaient alors les carnations du vieux Maître cadavériques, d'un goût douteux et déplorable; portraits plus modernes, malicieux, pleins de vitalité, racontant une petite histoire, mais toujours beaux; il les maquille de néon, petit symbole clinquant de la vie moderne. Peinture à haute tension 1965

  La laideur existe chez lui, mais re-visitée, carnavalesque, hors du temps, fantastique, belle au final. C'est un peintre du beau, presque tout le temps, il joue jusqu'en 70 avec le chic et le choc, est dans l'air du temps, est très à la mode.Life is so complex

Raysse 1976

Après les années 70, Martial Raysse se détache des galeries d'art et réalise des images au pastel et à la détrempe sur papier, assez proches de la bande dessinée, et précurseurs des grandes fresques qu'il aimera produire vers 90. Puis, Martial Raysse retourne à l'antique et nous livre quelques tableaux aux tons bronze et vert assez surprenants dans leur réalisation, atypiques en somme.Série Spelunca 1977

 entremêlés toutefois de tableaux variés qui n'ont plus rien à voir avec rien, mais qui témoignent d'un autre savoir faire.L'ami des nuages 1982

Le coeur quotidien 1978

Montsalvatché 1984

Le pain et le vinUn Bacchus contemporain joue avec une Diane-Barbie sculptée très dévergondée.Le Bacchus de Sainte Terre

Sculptures

Dans les années 90, Martial Raysse retourne encore au classique qu'il n'abandonne au fond jamais, au traditionnel, au paysage

Ceux du maquis 1992 M- Raysse

La Source M-Raysse détail 1990

 puis il nous étonne à nouveau avec ses fresques où l'on retrouve des femmes sexy, des animaux mythiques, des personnages de théâtre grimaçants

Le carnaval à Périgueux Martial Raysse

et parallèlement il produit des petits visages de femmes mutins, petites histoires drôlatiques

Martial Raysse 2007

Martial Raysse 2008

Martial Raysse Séraphine

 et poursuit en 2000 les peintures murales aux couleurs vives, aux personnages burlesques, sexy ...Ici plage 2012

Riche, divertissante, colorée, époustouflante, cette exposition. Martial Raysse né en 1936 n'a pas fini d'étonner, et cet article n'est qu'une facette de son talent. Très diversifié ce peintre, sculpteur; les fils conducteurs de cette oeuvre polymorphe, car il y en a malgré les apparences, sont le rappel continu des maîtres de la peinture, l'humour toujours présent, les couleurs. Allez une petite dernière pour le plaisir ...

Re mon cher maîtreOne more timeRaysse 2007

Martial Raysse 3

Posté par maison43 à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 mai 2014

Lionel Sabatté - La Fabrique des profondeurs

Né en 1975. Lionel Sabatté sculpteur, plasticien a exposé à l'aquarium de Paris ses bêtes extraordinaires fantasmagoriques, ses animaux fabuleux issus de son imagination créatrice.Sabatte détail

 Lionel Sabatté est fasciné par le monde végétal, animal, minéral, humain, dans ce qu'il a d'éphémère. Il utilise des matériaux de récupération d'un genre particulier, comme les peaux mortes des pieds, les bouts d'ongles, les moutons de poussière, il tord les métaux comme l'étain, le fer, le laiton, ajoute des pièces de monnaie et réussit à réaliser des animaux étranges terriblement présents par leur appartenance à nos rêves d'enfants peuplés de monstres.Sabatte 8

 Chez Lionel Sabatté les poissons volent dans les cieux,

Sabatte 2

Sabatte détail 2

 leurs ombres menaçantes; les oiseaux s'abîment en mer plus funèbres que jamaisSabatte 6

et les animaux enchâssés

Sabatte

dans des souches de bois sont les gardiens de nos ténèbres ..

Sabatte 4

Petits papillons abîmés, vous retrouvez une seconde vie sous les mains de Lionel Sabatté, vous abritez une petite créature métamorphosée, mi-humaine mi monstre assez dérangeante cette mutation, je trouve !Sabatte 5

 

Lionel Sabatte

Et pour terminer, une petite poussière d'oiseau, prélude de notre propre fin !! Terminer notre passage sur terre en devenant poussière de femme ...   

Posté par maison43 à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


08 avril 2014

Jean Carriès 1855-1894

Portrait de Jean Carriès

Plusieurs rencontres au Petit Palais, notamment un sculpteur assez peu académique dont l'art oscille entre réalisme et grotesque ...

Carriès 10

Ce sculpteur a eu dans sa vie des rencontres décisives qui l'orienteront toujours vers une voie nouvelle. Né à Lyon en 1855;  des parents tuberculeux font 4 orphelins, Jean Carriès et sa fratrie sont recueillis par les religieuses de Saint Vincent de Paul. A 13 ans, l'apprentissage chez un sculpteur de statues religieuses Pierre Vermare influencera vraisemblablement son style. Il suivra des cours aux Beaux Arts, puis travaillera dans les ateliers d'Augustin Dumont 1801-1884 et d'Alexandre Falguière 1831-1900.

Carriès 9 

Lors de l'exposition universelle en 1878, il est séduit par la céramique japonaise en grès et abandonne alors la sculpture traditionnelle pour créer un atelier à St Jean Carriès 4Amand en Pusaye.

  De son imagination influencée par le Moyen Âge, par Viollet-le-Duc, sortiront des mascarons, des masques, des animaux

fantastiques                                 Carriès 2

des poteries qui rencontreront un vif succès. Il aura commande d'une porte monumentale

Porte de Parsifal détail

qu'il ne pourra achever pour raisons financières, et surtout pour ennuis de santé. Une pleurésie aura raison de lui en Juillet 1884, il avait 39 ans.  Je ne sais pas si j'aime ou pas; la question, en ce qui concerne l'Art ne se poseCarriès 7 pas ainsi, en tout Carrièscas pour moi. Je suis émerveillée par l'esprit créatif, je suis passionnée par l'histoire de ces humains au don si particulier, il arrive parfois que j'aime ce qu'ils font, et parfois pas, mais cela n'a aucune importance. Avec Jean Carriès je suis entrée dans le monde du fantastique, du merveilleux, un monde parfois peuplé de monstres. Et j'aime bien.  

Détail porte monumentale

  

Posté par maison43 à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 mars 2014

Lettre à Gustave Doré

Monsieur

IMG_1149

Comme beaucoup de mes congénères j'ai eu maintes fois l'occasion de trembler sous vos illustrations assez effrayantes qui ornaient les non moins terrorisants contes de Perrault qui ont baigné mon enfance, c'est d'autant plus caustique qu'à l'époque nos lectures étaient fortement censurées; Bien entendu, votre nom ne m'évoquait alors rien, ce n'est que bien plus tard, que j'ai associé votre nom à vos dessins définitivement inoubliables.IMG_1148

Et puis la vie me fit oublier votre nom, d'autres lectures m'attendaient. Bien plus tard encore, j'avoue humblement, Gustave, que je vous confondis souvent avec deux de vos semblables fort célèbres, le Courbet 1819-1877 dont l'audacieux L'origine du monde et l'inquiétant autoportrait dit le désespéré ne justifient pas cette confusion je l'avoue,  et le Moreau 1826-1898 plus mystique et symbolique que vous que l'on peut visionner sur ce blog. J'ai vécu fort bien sans vous, jusqu'à ce que le musée d'Orsay ne nous propose une exposition de vos oeuvres, alors par curiosité, j'ai tenu à vous rencontrer et je n'ai pas été déçue.

Au cours de cette visite dense et peuplée m'ont frappé cette petite scène de garrotGustave Doré

 toujours votre désir de faire peur, ce goût pour le macabre, ah le visage du supplicié est fortement bien rendu juste avant ....Votre Parque, ombre menaçante vaut également le détour, oh ce visage à l'austérité implacableLa Parque et l'Amour détail

et l'amour qui l'ignore ce fat !La Parque et l'Amour

et puis les gracieux petits bouts de personnages gelés ne déparent pas dans le 9ème cercle de L'enfer de DanteEnfer de Dante G Doré détail

avec un Ugolin en grande forme qui dévore le cerveau de l'archevêque RuggiériDante et Virgile dans le neuvième cercle de l'enfer

 sous les yeux indifférents de Dante et de Virgile.Dante et Virgile

Dore

Dans vos immenses tableaux assez académiques fourmillent des personnages grimaçants, terrifiés .... Vous avez toujours eu peur Gustave, des autres que vous vouliez surpasser, de vous même que vous ne pouviez dépasser. Vous êtes ambigu, cher Gustave, d'un côté votre appartenance à un milieu bourgeois vous attache fortement quand de l'autre côté, bon acrobate et violoniste vous adorez jouer les saltimbanques; d'un côté romantique symbolique vous adorez le plus cruel réalisme, talentueux dessinateur reconnu par tous, vous voulez briller dans la peinture; enfin d'un humour féroce jusqu'à la caricature vous pouvez vous plonger dans la mélancolie la plus noire. 

Un point où vous me surprenez également sont vos paysages croquignolesques, oui pardonnez moi le mot, ces tableaux laborieux m'évoquent les peintres du dimanche qui veulent en faire trop, trop de couleurs, trop de courbes, trop de volutes, trop de nature en furie ou dépérissant et puis cette bizarre ligne horizontale lumineuse et artificielleSouvenir de Loch Lamond

 oui vos paysages sont un rien affectés, factices, faits de petites touches picturales intéressantes isolées mais qui réunies donnent un ensemble disparate et amateur appliqué. Pierrot grimaçant

Et puis des petits trésors qui montrent un talent plus rare, moins commun un Pierrot grimaçant, des chouettesLes Chouettes détail G Doré

Balzac, Byron, Cervantès, Dante, Hugo, La Fontaine, Perrault, Poe, Rabelais, Comtesse de Ségur, Shakespeare ont bénéficié de votre talent, vos sculptures, et oui même votre peinture ont contribué à faire de vous le Doré (1832-1883) l'un des trois Gustave que je ne confondrai plus.

  Au musée d'Orsay jusqu'au 11 Mai 2014, les enfants seront intéressés. 

 

 

Posté par maison43 à 19:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mars 2014

Land Art

Robert Smithson Spiral Jetty 1970

Les artistes prennent l'environnement comme toile de fond et abandonnent les matériaux classiques comme le marbre, le bronze. Sculpteurs, plasticiens, photographes, ils utilisent ce que la nature offre. Il s'agit d'une part de sortir des musées, d'autre part de refuser ces 2 grands pôles classiques où évolue l'art : l'abstraction et le figuratif. En même temps, ils souhaitent établir un dialogue inhabituel entre l'oeuvre et le spectateur, l'inviter à réagir, ne plus rechercher une adhésion admirative, mais le questionner sur sa position dans l'espace, dans la société, dans le temps. Oui, c'est assez ambitieux comme projet ! L'oeuvre n'a plus de portée commerciale immédiate, est réservée au curieux, ne nécessite plus de billet d'entrée et est souvent périssable.

 Le Land Art existe depuis les années 60, né aux USA.

Robert Smithson 1938-1973  son oeuvre de référence est 'la spiral jetty' dans le grand lac salé d'UTAH. Construite  en 1970 à un moment de sécheresse, le niveau du lac remonté l'a submergée jusqu'en 2003 où une nouvelle sécheresse l'a sortie des eaux durant 1 an. Elle est à nouveau immergée et disparaîtra forcément...Il a fallu déverser 7000 tonnes de pierres basaltiques et de terre sableuse sur 457 m de longueur et 4,6 m de largeur pour la réaliser. Confrontation de l'homme à la nature, qui d'une certaine manière la détourne, la façonne, et finalement est dominé par la dite nature qui reprend ses droits, toujours. Cette oeuvre perdurera sous forme de dessins de l'artiste, photographies, reportages qui outre l'oeuvre de mémoire financent aussi de tels projets. View Nicole Dextras

Nicole Dextras  artiste canadienne qui travaille selon les saisons, l'hiver, crée des lettres de glace, en remplissant d'eau des cadres en bois, pour mettre en place des mots, mots galvaudés dans notre monde de communication outrancière où les mots perdent de leur signification.Nicole Dextras Silence

Elle nous invite à voir, regarder autrement, réapprendre le silence. L'été, les fleurs  vouées de toutes façon à périr nous ouvrent une autre perspective sur leur beauté.Nicole Dextras Bloc de glaceNicole Dextras

Un site Internet qui peut intéresser les amateurs :

 http://www.landarts.fr/

Posté par maison43 à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 novembre 2013

Christ - Costaros

Christ Costaros détail

Version édulcorée assez surprenante, en cuivre, d'un Christ en coiffe, au visage imberbe par le peintre sculpteur Lucien Gires (1937-2002) en l'église de Costaros en Haute Loire. 

Christ Costaros
Christ Costaros détail 2

Etrangement minimaliste, déshumanisé, visage asexué, au total assez terrifiant je trouve, androïde presque !!!

Quoi, Christ, tu ne serais pas humain ?

Posté par maison43 à 13:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,