12 avril 2017

La coulée de Bourrianne en Haute Loire

Les basaltes sont des laves fort présentes sur la région, émises entre 1000° et 1200°, elles sont très fluides et peuvent fournir de longues coulées. Au contact du sol et de l'air, elles refroidissent, s'immobilisent alors que l'intérieur est encore incandescent. Des prismes ou orgues se forment au coeur de ces coulées Seule l'érosion naturelle ou précipitée par l'activité humaine permet de voir le coeur d'une coulée. A noter que plus la diminution de température est lente et en profondeur, plus les prismes sont réguliers. Sur un sol argileux, l'érosion naturelle peut déstabiliser et fissurer les coulées en période de sécheresse, ou entraîner des glissements de terrains en période de pluies.Bourrianne

A Bourrianne, petit hameau à 1 km de StJulien d'Ance, sur le plateau de Craponne, les prismes étaient en place à l'origine, verticalement, puis en bascule avant de s'effondrer en éboulis sur une étendue de 900m.Bourrianne 2

Petite balade à faire par temps sec, car boue probable après pluie. De bonnes chaussures ne sont pas inutiles. On traverse les bouleauxBourrianne 4

puis on monte dans une sapinièreBourrianne 5

pour arriver à une table d'orientation qui surmonte la rivière de pierres.Bourrianne 6

Chemin fléché, au retour, chemin agréableBourrianne 8

à descendre qui nous fait passer par St Julien d'Ance aux pierres blanchesBourriiane9

Avant la ferme, petit chemin à droite non balisé que l'on a raté, mais passés dans le chemin du bonheur, nous avons rejoint notre voiture par la route peu fréquentée en cette saison. Compter 1 bonne heure pour 4 kms en comptant les arrêts-photos.  

Merci à René qui me donne un lien où l'on peut voir cet endroit, et d'autres aussi, en vue aérienne. Une vidéo réalisée par Gilles Mondon.

https://vimeo.com/197499223

Posté par maison43 à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


27 mars 2017

Les Affolantes de Bois Le Roi en Seine et Marne

20161118_100453Avec les débuts du chemin de fer ligne Paris Lyon devenue aussi en 1857 Méditerranée dont la construction pour Bois le Roi date de 1849, la haute bourgeoisie parisienne et plus rarement des artistes renommés se sont fait construire des propriétés d'architecture baroque donc remarquable en bord de Seine, de Seine Port à St Mammès en Seine et Marne.Le clos Barbeau Bois le Roi

A Bois le Roi, Louis Périn 1871-1940 architecte et peintre construira de splendides folies, un peu plus exubérant d'ailleurs dans son architecture qu'un Achille Proy architecte contemporain du Puy en Vélay. Ces villas doivent leur nom d'affolantes à un historien  André Châtelain 1942-2011. Elles ont fait l'objet d'un livre de Marie-Françoise Laborde paru en 2015. Le clos Barbeau transformé en appartements appartenait à Louis Perrin, tandis que ses beaux parents habitaient la villa ChantemerleChantemerle Bois Le Roi

 devenue une maison médicale. La Ruelle, construite à partir d'un prieuré du XVIIè, occupé par des moines qui détenaient le droit de passage par un bac sur la Seine jusqu'en 1789 fut occupée par un directeur de théâtres parisiens Emile RochardLa Ruelle

qui amena du beau monde. De nombreux chemins de randonnées aux alentours permettent de belles balades. Et la Seine, la Seine, la Seine ...La Seine à Bois le Roi

 

Posté par maison43 à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 novembre 2016

Château de Domeyrat en Haute Loire

Domeyrat 2

Château fort encore impressionnant que celui de Domeyrat qui a curieusement échappé au pillage de ses pierres. C'est une ruine qui se porte plutôt bien.Domeyrat 5

Reconstruit au XVe siècle pour défendre Marguerite Gouge épouse de Jean de Langeac des attaques des écorcheurs qui sévissaient sous Charles VII, ce château passa aux La Rochefoucauld Langeac dont une partie aux Beaune de Montagu. La famille de Fargès l'acheta en 1773. Et les premiers acquéreurs furent les Pataboeuf. Pour plus de détails cliquer sur ce site : http://tcfontannes.free.fr/tourisme/domeyrat.htm

Acheté par le Conseil Général tout comme son voisin le château de Chavaniac Lafayette, et géré par une association qui organisait visites et spectacles, le château de Domeyrat a fermé ses portes depuis Juillet 2015, suite à une décision du tribunal de commerce. Domeyrat1

Aux dernières nouvelles, les fées, les fantômes et les lutins ont repris possession du château.

Vieux pont Domeyrat

La Senouire, indifférente, continue seule son show automnal pour notre plus grand plaisir.

 

 

Posté par maison43 à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 octobre 2016

Les sculptures de la Dhuys à Chessy en Seine et Marne

Pont de la Dhuys

Restes d'un ancien pont-aqueduc bombardé lors de la seconde guerre mondiale, les pierres calcaires du pont connaissent une seconde vie grâce à un sculpteur de la région Jacques Servières. L'aqueduc est un ouvrage souterrain construit de 1863 à 1865 qui capte entre autres les eaux de la Dhuis ou Dhuys et alimente maintenant en eau potable le parc Disneyland et une petite partie de Paris. Il suit jusqu'à Chessy le cours de la Marne.

Détruits en 1939, les restes du pont ruiné attendirent jusqu'en 1987 la venue d'un sculpteur qui fit de ce lieu son atelier à ciel ouvert. On peut retrouver plusieurs influences et voyager ainsi fort modestement, un Moïa féminin vous accueilleJacques Servières 1

un éléphant échappé du temple d'Angkor s'est un peu trop gavéJacques Servières 5

et puis des couples qui dansent, un enfant collé aux basques

Jacques Servières 7

des Eve longilignes qui rappellent Bourdelle, des fesses charnues chères à Maillol

Jacques Servières 9

et des tas de petits personnages agglutinés

Jacques Servières 11

détail 3 J-Servières

détail 2 J-Servières

des petits temples que n'aurait pas renier le facteur Cheval.

Jacques Servières 2

De l'humour et un certain érotisme.Jacques Servières 3 

détail J-Servières

 Le terrain est entretenu par la mairie, les arbres exultent, les statues veillent sur les champs;  la balade peut se poursuivre le long de la Marne par le GR 14.

Se rendre à Chessy, vieux bourg, emprunter la rue de la Dhuis, puis celle de la Marne et descendre jusqu'à la rivière.

Posté par maison43 à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 septembre 2016

Le village de Saint-Quentin près de Chassaure en Haute Loire

St Quentin vu du chemin croix des Las

Petite balade tranquille qui offre un panorama inhabituel sur la Loire; se rendre à Chaspinhac en Haute Loire à 13km du Puy, puis se diriger vers un petit hameau Chassaure. Deux accès possibles à cet ancien petit village médiéval, celui par la croix des Las est le plus facile et rapide. Nous avons pris le second, soit une boucle de 6 kms qui nous a fait passer par le Pouzat petit lieu dit avec une croix qui fait face au lointain mont Bar.croix du PouzatPassage dans un bois moussu fort agréable par grosse chaleur mais chemin assez pentu, pierreux et raviné. Un arrêt sur un paysage de Loire et sur la gauche un petit éperon rocheux domine la Loire où une ruine et un toit neuf attirent notre regard, serait-ce St Quentin que l'on reconstruit fort lentement ? La suite nous prouva que oui !Vue sur la Loire

Du vieux village qui comptait une église, un cimetière et un château, ne restent que quelques pans de murs. Le château était fief des Polignac qui en firent hommage aus évêques du Puy. Des familles qui l'occupèrent, (à l'origine avant 1200, un Guillaume de St Quentin) suivirent des familles illustres comme les seigneurs de Fay, de Vedeyres, de Mons, de La Tour Vidal, des Rochefort d'Ailly et pour terminer la famille de Gerentes qui céda la seigneurie aux chartreux de Brives qui furent les derniers seigneurs jusqu'à la révolution. Le château fut abandonné au XVII siècle, sans doute l'isolement et la pénurie d'eau en furent les premières causes.Citerne

Puit

 Petite forteresse sur la Loire, les seigneurs de St Quentin avaient seuls droit de pêche mais délivraient des autorisations monnayées bien sûr.Ruine du châteauVendus en l'an 13 comme bien national, les édifices servirent de carrière aux villages voisins. En 1808, on comptait encore une douzaine de maisons, mais en 1891 on note une construction nouvelle au milieu du village ruiné, quelques maisons la rejoignirent.

Maison de Séraphie

Séraphie

En 1866, Saint Quentin fut rattaché à la commune de Chaspinhac, en 1955 la dernière habitante Séraphie quitta la dernière maison habitée, et le village se ruina à nouveau. Depuis 2012 une association aidée par la municipalité de Chaspinhac reconstruit le village, un café associatif est ouvert au public chaque dimanche d'été de 14h à 18h.St Quentin

Pour en savoir plus sur l'histoire de St Quentin : http://www.saintquentinchaspinhac.fr/histoire/historique/

Vue de St Quentin sur la Loire

Posté par maison43 à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 mai 2016

Le circuit des orgues - Monistrol d'Allier

Circuit des orgues

Respirando fait bien les choses et balise parfaitement ses balades.

Petit circuit tranquille de deux bonnes heures avec en vedette, sur l'allée, Rochegude Haute Loire

 au retour, un point de vue mis en valeur ou pas, selon les avis par les éoliennes de St Jean Lachalm.Au loin St Jean Lachalm

Départ du vieux Monistrol, à la sortie du village, suivre la  direction chapelle St Madeleine, Marie Madeleine

Marie Madeleine Monistrol d'Allier

 qui se la coule douce à côté de son Christ jardinierChrist jardinier Monistrol d'Allieren la mignonne petite église romane de Monistrol d'Allier. Dans la première épingle à gauche, quitter la route pour suivre le chemin de droite. Vous traverserez  une ancienne carrièreCarrière d'orgues Monistrol d'Allier

et longerez l'Allier un bon moment.L'Allier chemin des orgues

Suivre le chemin qui monte en direction de La Valette. Dans le village se diriger vers la ferme des Ânes et prendre le chemin à gauche, que vous garderez jusqu'à rejoindre la route. Rejoindre Escluzels, où vue sur Monistrol d'Allier.Monistrol d'Allier vu du chemin des orgues

 vous suivrez à nouveau la direction de la Madeleine, petite chapelle troglodyte du 17e et retour sur la route qui longe le rocher du Lion. IMG_6467

 

Posté par maison43 à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 mai 2016

Les chaumières de Bigorre

 

Bigorre 1

Dans le Vélay oriental, sous l'oeil lointain du Seigneur de ces lieux à savoir le mont Mézenc qui culmine à 1753 m, une série de plateaux, puis les gorges boisées de la Gagne (affluent de la Loire dont la source se situe au lac de St Front), une région où les hivers rudes, les chemins peu nombreux, les moyens de transports rudimentaires ne facilitèrent pas la vie des paysans d'antan, mais la région riche en matières premières diverses à proximité leur facilita la construction d'habitats.Bigorre

Les toits en lauze sont issus des proches carrières de phonolites découpées en dalles pour les toits ou en prismes pour les murs, et avant que les carrières ne soient exploitées, les rivières de pierres dites clapiers ou chiers (qui sont des blocs fragmentés par le gel et dégel durant les périodes glaciaires) fournissaient la région.toit de chaume

 Les toits de la région furent aussi faits de paille de seigle qui poussait bien, ils étaient plus légers que les toits de lauze et ne nécessitaient pas une lourde charpente, par contre ils ne duraient qu'une génération, contrairement à la lauze qui pouvait abriter trois générations de suite. Le village de Bigorre situé sur la commune de St Front est l'un des rares avec celui de Moudeyres (à 24 kms de Bigorre) à les avoir conservés.Bigorre 5

Édifiées à la fin du XVIIIe siècle et début XIXe siècle, elles ont été pour certaines restaurées dans les années 1970.Bigorre 3

L'une d'elles abrite un écomusée qui se visite en Juillet et en Août. Une vue magnifique sur le suc de Chapteuil éclairé, dans l'ombre, le suc de Monac.Suc de Chapteuil vu de Bigorre

 

Posté par maison43 à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 avril 2016

La balade de St Roch à Langeac en Haute Loire

LangeacToute douce balade  qui part de l'île d'amour (accès par le quai Voltaire), refuge ancien des amoureux, actuel lieu où jeux et parcours de santé attirent les enfants, qui vous emmènera, en empruntant le petit pont situé à droite du mini golf et en passant sous la voie ferrée à la colline St Roch nantie de son calvaire. Remonter alors la route, et tourner à droite en contournant la colline jusqu'à rencontrer un petit sentier que des maisons récemment construites cachent un peuColline St Roch 2

 Un panneau vous accueille, ouf on y est ! Ensuite suivre le chemin jusqu'au calvaire.Colline St Roch

Calvaire Langeac

 Langeac est située dans la plaine, petit bassin d'effondrement entre Margeride et Deves qui abrita entre autres, charbon et pierres précieuses qui enrichirent un temps la région. Le modeste mont St Roch était un volcan de type surtseyen et fut une carrière qui alimenta la ville en matériaux de construction.Colline St Roch 3

Attention, des maisons se construisent, et gardent un peu jalousement le chemin qui mène au sommet où une table d'orientation vous indique les chaînes environnantes.Colline St Roch 4

St Roch Langeac

Redescendre de la colline du côté de cette table en direction d'un petit bassin de rétention d'eau par un chemin peu fréquenté donc peu délimité et revenir dans la ville où d'autres petits trésors vous attendent.  Circuit non balisé où il faut compter un peu plus d'une heure, éviter les sandales sauf si l'on aime se compliquer la marche. Pour le goûter, un petit arrêt à la pâtisserie sur la place où il y a l'Office du tourisme s'impose, douceur des papilles garantie.Langeac vue de St Roch

   

Posté par maison43 à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 mars 2016

L'église St Gervais et St Protais du Montet en Allier

Le Montet

On ne peut la rater cette tour-clocher, sur sa petite colline elle point de son église-forteresse, haute et mystérieuse masse de pierre, furtivement entrevue lors de nos nombreux passages sur la N79, entre Moulins et Montmarault pour nous rendre en Haute Loire. Cette fois-ci, nous nous sommes arrêtés; l'église est située sur un monticule, en haut du village nommé le Montet. Petit camp gaulois, puis romain, le Montet fut évangélisé au début du 4è siècle. Site de défense durant la guerre de 100 ans, une église priorale fort belle comptait une cinquantaine de moines. Elle fut incendiée en 1568 avec le village par les protestants. Restaurée au 17 et 18è siècle, elle fut amputée de sa partie Est au 19è siècle et y gagna son clocher, oeuvre de l'architecte Jean-Baptiste Antoine Lassus (1807-1857). En 1859, on ouvrit un petit hôpital en souvenir de la comtesse Céleste de Bourbon morte accidentellement lors d'une chute dans un puits de mine de charbon.

 Pour aller plus loin, si vous le désirez : Site internet qui traite du Montet (Jean Pligot) :

  http://pligot.fr/index.php/mes-villages/le-montet-tronget

 

Et un autre site qui traite de l'église : Lieux Sacrés :

http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2007/04/07/4552727.html

Posté par maison43 à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 décembre 2015

Armand Charnay 1844-1915

La messe de Saint Hubert- Charnay détail

Bourron Marlotte en Seine et Marne est un véritable petit creuset de peintres du XIX siècle attirés par la forêt de Fontainebleau entre Loing et forêt, de grands noms comme Corot, Sisley, Diaz de la Peña, Renoir (y vécut quelques années), Bazille, Monet, Cezanne, Pissaro se retrouvèrent parfois dans les deux auberges du village;Charnay

 D'autres peintres moins célèbres comme Jules Lecoeur, Charles Olivier de Penne, Auguste Allongé, Armand Charnay, Charles Moreau Vauthier, Eugène Cicéri, Charles Delort, Jules Rigolot, Armand Point, Arthur Heseltine vinrent s'y s'installer. Quelques oeuvres de ces artistes sont conservées à la Mairie-Musée de Bourron Marlotte.Charnay6

 A l'occasion du centenaire de la mort d'Armand Charnay, Bourron Marlotte consacre une exposition (gratuite) sur ce peintre qui vécut dans ce village de 1871 à sa mort.Charnay13

Né en 1844 à Charlieu, issu de la bourgeoisie, Armand Charnay se révéle fort jeune doué pour le dessin, titulaire du baccalauréat, il se rend à Paris où il a pour maîtres Isidore Pils et Augustin Feyen-Perrin. Les fusains, les aquarelles, les huiles de ce peintre plaisent rapidement, et les commandes ne manquent pas.Charnay 12

Paysages, scènes de genres où petits personnages se mêlent aux animaux se révèlent au final petites peintures d'histoires où le peintre s'intéresse aux petites gens par humanité et curiosité.   Charnay voyage un peu, en Normandie, en AuvergneCharnay 2 il y croque la vie des humbles par petites touches de couleurs plus ou moins précises qui donnent à ces tableaux une modernité certaine.Charnay 3

Petits tableaux en général fort ornementaux; Charnay est un bon coloriste; la forêt demeure toujours présente chez cet amoureux de la natureCharnay 7

un peu sauvage, un peu bourru, amateur de jolies femmes, de châteaux et d'animauxCharnay 11

 il épouse sur le tard un de ses jolis modèles devenu sa compagne. Il a peint beaucoup, Charnier, l'exposition  montre un échantillon de sa collection et donne envie d'aller au Musée Hospitalier de sa ville natale Charlieu.Charnay8

 

Posté par maison43 à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,