29 avril 2016

La balade de St Roch à Langeac en Haute Loire

LangeacToute douce balade  qui part de l'île d'amour (accès par le quai Voltaire), refuge ancien des amoureux, actuel lieu où jeux et parcours de santé attirent les enfants, qui vous emmènera, en empruntant le petit pont situé à droite du mini golf et en passant sous la voie ferrée à la colline St Roch nantie de son calvaire. Remonter alors la route, et tourner à droite en contournant la colline jusqu'à rencontrer un petit sentier que des maisons récemment construites cachent un peuColline St Roch 2

 Un panneau vous accueille, ouf on y est ! Ensuite suivre le chemin jusqu'au calvaire.Colline St Roch

Calvaire Langeac

 Langeac est située dans la plaine, petit bassin d'effondrement entre Margeride et Deves qui abrita entre autres, charbon et pierres précieuses qui enrichirent un temps la région. Le modeste mont St Roch était un volcan de type surtseyen et fut une carrière qui alimenta la ville en matériaux de construction.Colline St Roch 3

Attention, des maisons se construisent, et gardent un peu jalousement le chemin qui mène au sommet où une table d'orientation vous indique les chaînes environnantes.Colline St Roch 4

St Roch Langeac

Redescendre de la colline du côté de cette table en direction d'un petit bassin de rétention d'eau par un chemin peu fréquenté donc peu délimité et revenir dans la ville où d'autres petits trésors vous attendent.  Circuit non balisé où il faut compter un peu plus d'une heure, éviter les sandales sauf si l'on aime se compliquer la marche. Pour le goûter, un petit arrêt à la pâtisserie sur la place où il y a l'Office du tourisme s'impose, douceur des papilles garantie.Langeac vue de St Roch

   

Posté par maison43 à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


31 mars 2016

L'église St Gervais et St Protais du Montet en Allier

Le Montet

On ne peut la rater cette tour-clocher, sur sa petite colline elle point de son église-forteresse, haute et mystérieuse masse de pierre, furtivement entrevue lors de nos nombreux passages sur la N79, entre Moulins et Montmarault pour nous rendre en Haute Loire. Cette fois-ci, nous nous sommes arrêtés; l'église est située sur un monticule, en haut du village nommé le Montet. Petit camp gaulois, puis romain, le Montet fut évangélisé au début du 4è siècle. Site de défense durant la guerre de 100 ans, une église priorale fort belle comptait une cinquantaine de moines. Elle fut incendiée en 1568 avec le village par les protestants. Restaurée au 17 et 18è siècle, elle fut amputée de sa partie Est au 19è siècle et y gagna son clocher, oeuvre de l'architecte Jean-Baptiste Antoine Lassus (1807-1857). En 1859, on ouvrit un petit hôpital en souvenir de la comtesse Céleste de Bourbon morte accidentellement lors d'une chute dans un puits de mine de charbon.

 Pour aller plus loin, si vous le désirez : Site internet qui traite du Montet (Jean Pligot) :

  http://pligot.fr/index.php/mes-villages/le-montet-tronget

 

Et un autre site qui traite de l'église : Lieux Sacrés :

http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/2007/04/07/4552727.html

Posté par maison43 à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 décembre 2015

Armand Charnay 1844-1915

La messe de Saint Hubert- Charnay détail

Bourron Marlotte en Seine et Marne est un véritable petit creuset de peintres du XIX siècle attirés par la forêt de Fontainebleau entre Loing et forêt, de grands noms comme Corot, Sisley, Diaz de la Peña, Renoir (y vécut quelques années), Bazille, Monet, Cezanne, Pissaro se retrouvèrent parfois dans les deux auberges du village;Charnay

 D'autres peintres moins célèbres comme Jules Lecoeur, Charles Olivier de Penne, Auguste Allongé, Armand Charnay, Charles Moreau Vauthier, Eugène Cicéri, Charles Delort, Jules Rigolot, Armand Point, Arthur Heseltine vinrent s'y s'installer. Quelques oeuvres de ces artistes sont conservées à la Mairie-Musée de Bourron Marlotte.Charnay6

 A l'occasion du centenaire de la mort d'Armand Charnay, Bourron Marlotte consacre une exposition (gratuite) sur ce peintre qui vécut dans ce village de 1871 à sa mort.Charnay13

Né en 1844 à Charlieu, issu de la bourgeoisie, Armand Charnay se révéle fort jeune doué pour le dessin, titulaire du baccalauréat, il se rend à Paris où il a pour maîtres Isidore Pils et Augustin Feyen-Perrin. Les fusains, les aquarelles, les huiles de ce peintre plaisent rapidement, et les commandes ne manquent pas.Charnay 12

Paysages, scènes de genres où petits personnages se mêlent aux animaux se révèlent au final petites peintures d'histoires où le peintre s'intéresse aux petites gens par humanité et curiosité.   Charnay voyage un peu, en Normandie, en AuvergneCharnay 2 il y croque la vie des humbles par petites touches de couleurs plus ou moins précises qui donnent à ces tableaux une modernité certaine.Charnay 3

Petits tableaux en général fort ornementaux; Charnay est un bon coloriste; la forêt demeure toujours présente chez cet amoureux de la natureCharnay 7

un peu sauvage, un peu bourru, amateur de jolies femmes, de châteaux et d'animauxCharnay 11

 il épouse sur le tard un de ses jolis modèles devenu sa compagne. Il a peint beaucoup, Charnier, l'exposition  montre un échantillon de sa collection et donne envie d'aller au Musée Hospitalier de sa ville natale Charlieu.Charnay8

 

Posté par maison43 à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 novembre 2015

Les narses de Chaudeyrolles

Mezenc

Un jour de ciel bleu et de soleil éclatant, partez entre Mézenc et Meygal à 37 km du Puy en Vélay, vous bénéficierez ainsi d'une vue splendide sur l'horizon infini ou presque ! Une balade douce à faire autour de l'ancien cratère, une cascade, un petit village Chaudeyrolles Narses de Chaudeyrolles

situé à 1300 mètres, au pied du mont Signon (une promenade pour s'y rendre est également possible à partir du village), une vaste plaine où tout est paisible. Et pourtant ce cratère éteint depuis 12 000 ans fut le siège d'une explosion phréatomagmatique (magma qui rencontre une nappe d'eau). Ce cratère fut l'un des plus vastes du VélayNarses de Chaudeyrolles

on estime que sa cheminée atteignait les 400 mètres de profondeur; de l'orifice géant se sont écoulées de gigantesques colonnes de vapeurs d'eau, et l'orifice s'est ainsi agrandi par de violentes et récurrentes explosions. Des nuages de débris s'élevaient à plus de 10 km de haut. C'est un maar qui a laissé place à un lac qui avec le temps est devenu une tourbière. Un sondage a montré que 50 m de sédiments tapissaient le fond de cette cuvette naturelle.Narses de Chaudeyrolles

On les appelle aussi narses, du latin nartia qui signifie marécage. Les paysans ont longtemps utilisé cette tourbe pour se chauffer, découpées en briquettes puis séchées elles servaient de combustible, on dit qu'une seule briquette maintenait le foyer toute une nuit.Briques de tourbeDepuis 1998, les narces sont protégées pour préserver leur richesse biologique, quelques hectares de tourbière ont été ainsi sauvés où les droséras petites plantes carnivores et les oeillets superbes subsistent, au loin, interdites d'accès.  Dans les prés paissent des fins gras du Mezenc.IMG_6767

Au départ du circuit, un petit cirque qui abrite une petite cascade sans doute plus somptueuse en saison de pluies la cascade des ou du Salin,

Cascade des Salins 2

le Salin étant le cours d'eau.

Cascade du Salin 2

Il existe un second palier à cette cascade que nous n'avons pas franchi ce jour là faute de le savoir, et le panorama est alors nettement plus grandiose. Y retourner une autre fois et outre la Cascade à refaire en entier, monter au Mont Signon.

Cascade des Salins

      

Posté par maison43 à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 septembre 2015

Ma vie de pingouin - Katarina Mazetti

voyage

 J'aime assez cette auteure qui au final prend pas mal de risques en variant la forme de ses romans; avec Ma vie de pingouin elle nous propose en toile de fond une croisière en Antarctique, avec sa faune, sa flore bon là je galèje forcément, et ses paysages à couper le souffle (il y en a je vous l'accorde d'innombrables dans d'innombrables pays).  De Santiago, départ en avion pour Punta Arenas  ville portuaire chilienne dans le détroit de Magellan

punta_arenas

 puis nouvel avion jusqu'à l'aéroport des Malouines dites aussi  Falkland islands ou Islas Malvinas (territoire britannique) qui sont un archipel constitué de 2 îles principales séparées par un chenal le détroit des Falkland, et de multiples petites îles. La capitale est Port Stanley où débute la croisière. Escale à l'île Barren, petite île des Malouines ou Isla pelada  puis passage le long des côtes de la Géorgie du sud et arrêt dans la baie d'Elsehul où sévissaient  vers 1905 les norvégiens chasseurs de phoques et de baleines qui lui ont donné ce nom. Arrêt dans une autre baie à Gold Harbour

GoldHarbour

sur la côte Sud-Est de la Géorgie du Sud. Appelée  « Anna's Bay », « Gold-Hafen », « Sandwich Bay » ou « Forlris Bay », sa dénomination actuelle fut celle la plus employée par les chasseurs qui faisaient référence aux couchers de soleil sur le glacier Bertrab . Toujours en Géorgie du sud  Salisbury Plain

salisbury-plain

est une petite plaine côtière située au nord de la dite Géorgie au pied du glacier Grace. Elle est bordée par une plage de sable noir, elle est notamment connue pour être une importante colonie de manchots royaux.

Hercules Bay, puis Prion Island, Grytviken

Grytviken

 puis le navire trace vers la mer de Weddell, partie de l'océan austral pour se rendre à la péninsule antarctique, mer dont la majeure partie est glacée en permanence. Passage maritime souvent difficile !  Arrêt à l'île Paulet 

ile paulet

au petit cratère et aux 20 000 manchots , l'île de la déception, vieux volcan  (entendre illusion ou duperie) île qui semble n'être qu'un rocher, mais qui en forme de fer à cheval se révèle être le meilleur port de l'Antarctique avec une entrée directe, puis traversée du chenal Lemaire, détroit de l'Antarctique de 11 km de long où les glaciers se reflètent dans l'eau. Au passage de Drake, également appelé détroit de Drake qui est un large bras de mer qui sépare l'extrémité sud de l'Amérique du sud et l'Antarctique. C'est une des zones maritimes les plus agitées. Retour par le détroit de Beagle puis arrivée à Ushuaia.

Vous sentez les embruns, les lampées de sel, le froid, le vent, le roulis, la tempête, la mer démontée, le mal de mer, les effluves malodorantes du guano des manchots, les zodiacs tanguants, les petrels géants

petrel antarctique

de neige, les chionis,

chioni

les damiers du cap, les éléphants de mer, les manchots papous, orange, royaux, à jugulaire, royaux, Adélie, les gorfous sauteurs,

gorfou sauteur

 les phoques, les orques, les otaries, le vorace léopard de neige aux dents acérés, les dauphins, le rorqual, le tussack (touffe d'herbe), la canche (plante à fleurs), les albatros hurleurs ou pas, les chasseurs de baleines norvégiens ou pas, les rennes apportés par les dit norvégiens, le bruit des bateaux broyés par les glaces comme l'Endurance, les fantômes des nombreux explorateurs, Scott, Weddell, Paulet, Lemaire qui ont donné leur nom aux îles, détroits, plages et bien sûr, des icebergs, des falaises, des montagnes ...

 Charmante et agréable croisière en compagnie d'une Dame aventurière (pas si vieille !) Alba, d'une jeune femme dynamique (pas en si bonne santé que cela) Wilma, d'un jeune homme mou et défaitiste (pas si malheureux que cela) Tomas et le reste de la croisière et de l'équipage (un petit échantillon d'humanité assez savoureux à côtoyer). 

A bientôt Katarina Mazetti pour une autre aventure, un voyage au centre de la terre, sur la lune ou dans les cieux, moi je suis partante. 

NB : Photos empruntées à des sites de voyageurs que vous pouvez consulter pour mieux voyager en rêve à défaut d'y aller.

 

 

 

Posté par maison43 à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


22 septembre 2015

Le Lac Bleu en Haute Loire

testavoyre

Nous voici sur le plateau oriental de la Haute Loire, dans les massifs du Meygal et du Mézenc. Région volcanique où basaltes et trachyphonolites se mêlent contrairement à la chaîne du Devès uniquement basaltique. Autre différence dans l'appellation des cônes; on les nomme gardes dans le Devès, on les dit sucs dans l'Yssingelais et ses larges environs.phonolites

La phonolite est une lave visqueuse riche en silice qui résonne quand on la frappe au marteau, c'est une pierre qui chante quand on la frappe avec un bout de bois, le trachyte est une roche blanche ou grise. Le Mont Meygal dont le point culminant est le Testavoyre (1436m) est un dôme-coulée à roches phonolites, et le Lac bleu se situe dans une coulée de phonolites du Meygal.

Lac Bleu 3Cette phonolite est débitée en feuilles que l'on nomme lauzes qui sont utilisées pour couvrir les toits. Ce site était exploité depuis quelques siècles par les lauzerons qui extrayaient les lauzes. 

Carrière de Lauzes avant le lac Bleu

Lac Bleu

Carrière située sur la commune de  Champclauze au lieu dit Les Balayes. A force de creuser, une nappe phréatique alimentée par des sources nécessita l'utilisation de pompes. La seconde guerre mondiale amena la fin des paysans tailleurs de pierre et arrêta aussi toute évacuation de l'eau qui constitue depuis ce petit lac bleu ou vert selon la lumière.

Lauzeron

Petit lieu magique ce lac bleu, qui nécessite une certaine solitude, car le bruit nuit à cette atmosphère particulière et enchantée que dégage cette petite merveille. Le musée de la lauze, en dessous du lac tenu par une famille d'anciens lauzerons qui ont travaillé à la carrière vous propose quelques monuments miniatures de la région, avec l'évocation de la Galoche, train exploité de 1901 à 1968.

 Toute petite balade romantique à faire en amoureux, ou pédagogique à faire en famille à 30 km du Puy en Vélay.

Posté par maison43 à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 juillet 2015

Le maar du Péchay en Haute-Loire

Juin 2015 2

Soyons bien clairs, le maar du Péchay se la joue modeste, question superficie et majesté du site. Mais il a un charme paisible où vaches dans les près, canards et autres volatiles, pêcheurs, contribuent à faire de cette balade une promenade étrangement attachante semblable à un tableau de peintre amateur 

juin 2015 3on en a tous un père ou grand père qui peignit quelques toiles sans grand talent mais que l'on conserve quand même farouchement.  Bien sûr enfants et vieillards pourront se joindre à vous pour compléter le tableau familial idyllique, les fleurs abondent pour les herbiers, les oiseaux migrateurs sont présents surtout sur les panneaux élaborés par les écoliers locaux, la promenade est douce au pas, on peut se tromper sans problème de chemin, les chemins mènent tous ou presque à un ou deux petits hameaux qui jouxtent le site et pour les plus sportifs, un circuit VTT. Le chemin part de Costaros, place du marché aux veaux, suivre le panneau qui indique le stade, pour le retour, vous emprunterez l'ancienne voie de chemin de fer, un petit bémol au charme ambiant est la nationale fort encombrée qui la suit jusqu'au retour à Costaros.Juin 2015

Posté par maison43 à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2015

Cimetière du Père Lachaise

Père Lachaise 10

Haut lieu d'inhumations et ce depuis peu de temps au final (1804); les premiers heureux bénéficiaires célèbres furent Héloïse et Abélard, toujours eux ! H et Apour appâter si j'ose dire le client, l'illustre comme l'inconnuIMG_5989

 car ce cimetière hors de Paris appartenait à un quartier miséreux et impopulaire et il s'agissait de susciter l'envie de s'y faire enterrer.Balzac

Auguste Blanqui

L'objectif fut atteint sans souci, et il devint à la mode d'aller au père Lachaise.  

Bien sûr des noms glorieux pour les unsArman

Félix Faure

 provocateurs pour d'autres Hubertine Auclert

inconnus pour la plupartPère Lachaise

 un petit coucou à un chouchou Desproges Desproges

 un autre à Asturias, une pensée pour des proches chers éparpillés en d'autres lieux et puis balade agréable sous les tilleuls qui exhalent et statues à foison jusqu'à la lassitude, dérisoires vestiges d'êtres qui se voulaient éternels. 

Léon Béclard

IMG_5990

Paul Baudry

Père Lachaise 11

Thomas Couture

 Credo en la Libertad, Madre de América
creadora de mares dulces en la tierra,
y en Bolívar, su hijo, Señor Nuestro
que nació en Venezuela, padeció
bajo el poder español, fue combatido,
sintióse muerto sobre el Chimborazo,
resucitó a la voz de Colombia,
tocó al Eterno con sus manos
y está parado junto a Dios!
¡No nos juzgues, Bolívar, antes del día último,
porque creemos en la comunión de los hombres
que comulgan con el pueblo, sólo el pueblo
hace libres a los hombres, proclamamos
guerra a muerte y sin perdón a los tiranos
creemos en la resurrección de los héroes
y en la vida perdurable de los que como Tú,
Libertador, no mueren, cierran los ojos y se quedan velando.

Asturias



Auteur: Miguel Angel Asturias

Posté par maison43 à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 mai 2015

Château de Rochefort - Anglard - Haute Loire

Rochefort 1

Ce château est connu sous le nom de château de la Taillide du nom du méandre de l'Allier au sud ouest d'Anglard à 3 km du hameau. Une fourche où 3 petites routes encore goudronnées vous invite à garer votre voiture, suivre la route du milieu et prendre 1 ou 2 kms plus loin le chemin qui descend. Ce château détenu par les Montlaur fût placé en 1164 sous la suzeraineté de l'Evêché du Puy. Il défendait un pont sur l'Allier dont on peut voir une pile en contrebas et servait de passage entre le Vélay et le Gévaudan à quelques kms de Pont de Vabres près d'Alleyras. Ce sera l'occasion d'une autre promenade, de descendre jusqu'à l'Allier, un jour prochain. Ce château était juché sur un énorme bloc rocheux, il ne reste qu'un pan de mur que l'on peut aisément ne pas voir, aussi bien lever la tête tout en descendant le chemin avec une vue sur la boucle de l'Allier.

Rochefort - Jourda de Vaux

 Les Montlaur l'inféodent au XIIIe siècle à une famille de gentilhommes qui prendra le nom ce cette terre soit Rochefort. On trouve un Raymond de Rochefort seigneur d'Alleyras cité en 1200, son fils Pierre né en 1235 héritera du château et sera co-seigneur d'Alleyras. Ils étaient seigneurs ou co-seigneurs de Séjallières, Anglard, Le Moulard et d'autres lieux. Son petit fils Rancon de Rochefort commandera en 1368 la garnison chargée de défendre Saugues contre les routiers.

Rochefort 2

Le guide des châteaux Edition Watel indique que cette branche s'éteindra au XVIIe Siècle avec Suzanne de Rochefort femme d'Antoine de Cusson qui vendit la seigneurie de Rochefort à Hugues Pradier d'Agrain en 1652. Jourda de Vaux dont est tirée l'édition Watel ne le signale pas.

Et pour le reste, nulle autre information, pour le moment. Le château perdit de son attrait probablement avec l'effondrement du pont lors d'une crue à une date inconnue. La situation fort isolée du site et la proximité du pont de Vabres amenèrent vraisemblablement les occupants à abandonner le lieu.

Vue époustouflante sur l'Allier et la région fort préservée question flore et faune. Chemin facile d'accès.Rochefort 3

Posté par maison43 à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 avril 2015

Château d'Agrain en Haute-Loire

Agrain 8

Les premiers possesseurs du château d'Agrain, petit village alors avec sa chapelle étaient les Barons de Cayres (vassaux des seigneurs de Montlaur bien sûr) dont un Godefroy de Cayres (il y en a un à chaque génération depuis le 11e siècle). Famille puissante qui détenait aussi les maisons fortes de Prunet et de Séjallières qui avec le château d'Agrain constituaient une défense sur le plateau dominant l'Allier via Vabres Alleyras. Les d'Agrain, branche cadette issue des puissants Agrain sont eux même des vassaux de la famille de Cayres fixée à Ouïdes à quelques 3 ou 4 kms d'Agrain ( d'Ouïdes suivre la petite route où indiquée Alleyras, route vite impraticable en voiture). A la fin du 15e Guillaume Maurel qui a épousé Louise de Cayres est qualifié par alliance donc de Seigneur d'Agrain. En 1510 il vend la baronnie d'Agrain qui comprenait aussi Ribains, Le Villard, Le Moulard et Ouïdes à un bourgeois du Puy Pierre Farnier. Son fils Gautier la cédera par acte d'échange en 1533 à Antoine Orvy, autre bourgeois du Puy son beau frère. Mais les Orvy préfèrent résider au Puy, le château est fort isolé

Agrain 12

 dans une belle nature volontiers hostile , surtout quand les guerres civiles s'en mêlent. En 1588 le seigneur du Bouchet Antoine de la Garde dit le cadet de Chambonas s'en empare pour les protestants et le sénéchal du Puy Chaste doit payer rançon pour le récupérer après l'avoir vainement assiégé. En 1594 Durand Ranquet commandant des Ligueurs l'occupe et c'est seulement sous Henri IV (règne de 1589 à 1610) que les Orvy récupèrent leur bien. Mais ce château fut au final peu occupé par cette famille qui préféra sa demeure plus confortable du Puy. Une alliance le passe aux mains de Claude de Laguiolle, des querelles familiales le font mettre sous séquestre puis aux enchères. En 1643 il est adjugé à Hugues Pradier conseiller de la sénéchaussée du Puy. Mais ce n'est déjà plus qu'une ferme, qu'un fermier occupe.AGRAIN

Le dernier fermier, un habitant du Moulard l'occupe jusqu'en 1945.Agrain 2

 

Au XVIIe siècle, un corps de logis doté de pièces à cheminées sur 2 niveaux, une tour, une chapelle, des communs avec étable, fournil, colombier, jardin.

Agrain 5

 

Ce château est un peu isolé, mais des chemins fort accessibles permettent toujours d'aller soit à Alleyras, soit au Moulard dont l'accès est le plus rapide et le plus aisé, soit de rejoindre le village d'Ouïdes et d'accéder ainsi par un autre chemin aux maisons fortes de Prunet et un peu plus loin à celle de Séjallières. De bonnes chaussures ne nuisent pas.

Site sur la famille d'Agrain :

Agrain cheminée

Agrain 6Agrain jardin

http://fr.calameo.com/books/000357550927ba85179ce

Sources : Châteaux de haute-loire Edition Watel

En bibliothèque du Puy consultation possible des deux tomes de Gaston Jourda de Vaux consacré aux châteaux de la Haute-Loire 1911

Agrain4

Agrain 11

Posté par maison43 à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,