13 septembre 2015

Pont d'Alleyras dit Pont de Vabres ou pont du Mas de Gourlong

Ancien pont et gué Alleyras

Les historiens se chipotent le passage de l'Allier, le fameux passage de la voie romaine dite la Bolène pour aller du Vélay en Gévaudan. Il s'inscrit entre 2 points extrêmes, soit, de Chapeauroux à Monistrol d'Allier, sur une distance de 18km à vol d'oiseau : Condate était il  soit à Monistrol (rejeté car trop sujet aux caprices de l'Allier et ascension difficile), soit à Chapeauroux, soit à Pont de Vabres. Le plus ancien ouvrage dont l'existence est prouvée par des documents sûrs a été construit au 13è siècle, un texte des Archives de la Lozère cite en 1302  le locus de ponte de Vabres. L'appellation Pont de Vabres est restée en usage jusqu'en 1888. A cette date, on l'a nommé sobrement et judicieusement Le Pont, puis de 1890 à 1893, on l'appela Mas de Gourlong. Petite querelle de clocher ... Ce n'est qu'en 1893 que le conseil général le nomma Pont d'Alleyras. Le pont médiéval était à péage : les gens du Bouchet St Nicolas en 1345 y sont notés comme exempts de péage. La crue de 1559 le ruine. On en revient aux bacs. Il en existait à Vabres, à Pont de Vabres et à Poutès. Celui de Vabres appartenait à l'état, celui de Pont de Vabres fut attribué au sieur Mathieu Dupin, batelier qui résidait à Pont de Vabres/Alleyras en janvier 1841. Vers 1880, on envisagea la construction d'un nouveau pont, une petite guerre de 8 ans entre ceux qui le voulaient à Pont de Vabres/d'Alleyras et ceux qui le voulaient à la barque de Romagnaguet, bac qui faisait passer l'Allier de Vabres à Alleyras là où il y avait un gué, là où il eut aussi une passerelle, vers 1888 le conseil général fixa le lieu du pont au lieu Pont de Vabres/d'Alleyras. Le pont fut terminé en 1894. En février 1989, un nouveau pont plus conforme aux règles de sécurité fut reconstruit, une déviation temporaire par un gué submersible assurait le passage.

Alleyras pont

Sources : Ponts de Haute Loire de Jean Chervalier

source internet :  Condate allier : Mémoire de Haute Loire

 

 

 

 

 

 

Posté par maison43 à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 juillet 2015

Le Pont-aux-Moulins de Melun

Pont aux moulins Melun

La Seine fut longtemps le seul chemin praticable pour transporter les marchandises et denrées. Les ponts étaient alors occupés par des moulins un peu construits ' à-la-va-comme-je-te-pousse' sur les arches non utilisées par les bateaux, on les nommait moulins-pendants bâtis sur pilotis et accrochés au pont. Melun était une plaque tournante de la farine alors.

Pont aux moulins

Melun avait son pont-aux-moulins bâti au XII siècle sur le grand bras de la Seine, 4 moulins-pendants bâtis des le XIII faisaient de la farine de blé, fort bruyamment les meules écrasaient le grain en une farine grossière et animaient le quartier. A noter selon une tradition populaire que les anguilles fort réputées alors de Melun raffolaient de la dite farine qui pouvait tomber des moulins.

Melun pont

Les moulins étaient bâtis en pans de bois parfois emportés par les crues. Les 4 moulins se nommaient moulin de Loiselet, celui du milieu dit de Saint Père puis St Nicolas, le moulin de Notre-Dame appartenait aux chanoines de la collégiale et fut emporté lors de l'hiver 1788-1789 et enfin le dernier celui de l'abbeye de Barbeau qui positionné sur la grande arche gênera la circulation des bateaux et sera détruit en 1587.Fréchon

En aval du moulin de Loiselet il y avait le moulin St Sauveur qui sera le dernier à disparaître en 1838, et un moulin construit sur un bateau le moulin Landry construit lui en 1800.En aval du pont aux moulins

Deux autres moulins-bateaux existaient en aval du pont aux fruits sur le petit bras de la Seine.

Le pont médiéval s'écroula plusieurs fois, on utilisa des pierres du château pour le reconstruire, puis en 1814 le Génie fit sauter une pile pour protéger la retraite de l'armée française. En 1821 la brèche est comblée et les arches renforcéesPont aux moulins 6  en 1830 les glaces détruisent le pont qui sera remplacé par un pont suspendu en bois en 1837. Un pont en fer lui succède en 1871Pont de Fer ancien pont des moulins

Melun 1939

 qui sera détruit en 1940 pour retarder les allemands. En 1944 les américains jettent un pont Bailey (pont métallique préfabriqué)Pont de Bayle et la passerelle pour piétons

 En 1950 sera mis en service l'actuel pont nommé Pont Maréchal Leclerc.

Melun 2

  

Sources : Le Vieux Melun Gabriel Leroy, livret Melun ville d'histoire, Mémoires en Images Melun - Université Inter-Ages 

 

Posté par maison43 à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 février 2014

Pont de Monistrol d'Allier

Bac

Laissons de côté les polémiques des historiens, à savoir où était le lieu de franchissement de l'Allier pour la voie Bolène entre le Vélay et le Gévaudan. Plusieurs passages sur l'Allier existaient, par gué, bac ou pont, Sont alors évoqués pour ce lieu les alentours de Chomélix, de Chapeauroux et les villages de Pont d'Alleyras via Vabres et de Monistrol d'Allier. Tous sont également des voies possibles pour les pélerins de Saint Jacques. Le sentier de Monistrol d'Allier était utilisé par les marchands et les pèlerins au Moyen Âge, prieurés et monastères sur son tracé en témoignent. La trace d'un pont à Monistrol d'Allier serait retrouvée en 1467 dans un document, mais emporté par les crues, on abandonna l'idée d'un pont sur l'Allier trop dangereuse, et vers 1589 un bac fut installé. En 1715 Etienne Coudeire assurait le passage jusqu'en 1756, où il meurt avec un Jean Antoine, tous deux noyés dans l'Allier en furie sous les yeux de bon nombre d'habitants impuissants. Ce bac était payant, étaient exemptés les fonctionnaires, les gens d'église, les fidèles et les soldats. Vers 1830, un pont suspendu à péage est construit par un particulier. Un monsieur Paret l'achète en 1836. A son décès en 1840 il le légue à M. Borrel, membre de sa famille et maire de Monistrol. La crue du 27 Juin 1866 l'emporta, et M Borrel le fit reconstruire à ses frais. En 1877, le département racheta le pont à M Borrel. Il fallut 10 ans au Conseil général pour se décider à construire un pont plus solide et ce fut le projet de Gustave Eiffel qui avait construit en 1885 le viaduc de Garabit qui fut retenu.Monistrol d'Allier

Terminé en 1888 il supporta jusqu'en 1967 un passage moyen journalier évalué en 1960 de 343 voitures et de 52 poids lourds limités toutefois à 12 tonnes. On consolida fin 66 le tablier ce qui permit d'ouvrir la circulation sans limitation de poids.

Pont viaduc

Depuis 1998, le pont Eiffel se repose un peu, un viaduc a pris le relais, et seuls ceux qui se rendent au centre de Monistrol l'empruntent.   

Sources : Ponts de la Haute Loire de Jean Chervalier

site internet 'Mémoire de Haute Loire'. 

Posté par maison43 à 18:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,