06 octobre 2014

Le rocher Corneille et sa Dame de fonte - Le Puy en Vélay

Gravure d'Etienne Martellange Le PUY 1607

On nommait alors le rocher Corneille le mont Anis, on nommait alors Le Puy en Vélay, Anicium. Le nom Podium est également mentionné. C'était au temps des romains qui envahirent la Gaule en 57 avant JC, les vellaves virent donc les romains construire un temple sur leur ancien lieu de culte druidique, les historiens ne sont pas d'accord sur le sujet, je ne transmets (mal) qu'une version et pas forcément la vraie ! donc un sanctuaire aurait célébré un culte impérial (Auguste mort en 14) associé à une divinité locale Adidon dérivée d'Apollon. Lire à ce sujet le site suivant : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rbph_0035-0818_1996_num_74_1_4100 

Au IIIè siècle, une matrone gallo romaine aurait été guérie des fièvres par la Vierge qui lui aurait demandé de s'allonger sur un ancien dolmen que l'on nomme depuis Pierre des fièvres. Je vous préviens, cela ne marche pas pour tout, cette histoire de guérison !!!été 2010

la Vierge exprima alors son souhait de voir ériger une église sur le mont Anis. Entre 415 et 430 ce sera fait. Le Puy devient évêché en 593. En 950 l'évêque Godescalc est le premier pèlerin du chemin de Saint Jacques, les pèlerins suivront en nombre, le Puy deviendra un lieu protégé par les papes et les rois. De nombreux conciles seront tenus. La cathédrale actuelle sera construite fin XI - XII siècle. Le culte marial prendra de plus en plus d'importance.

Le rocher Corneille qui est sur le mont Anis est un neck, une ancienne cheminée volcanique haute de 130 mètres. Il y aurait eu sur ce roc une petite tour de guet qui protégeait la ville, d'où l'on donnait l'alerte en sonnant du cor, Corneille serait dérivé du mot cornille (sonner du cor en vieux français).le puyLe Puy en Velay gravure de Meunier   C'est en 1850 que germa l'idée de rendre honneur à la Vierge en construisant une statue monumentale sur le roc Corneille.Virgin 10

En 1853 un concours réunit 53 artistes et c'est la maquette de Jean Marie Bonnassieux qui fut retenue. Une souscription nationale fut lancée, insuffisante, on y remédia en fondant les 213 canons russes que l'armée française sous les ordres du général Pelissier s'empara lors du siège de Sébastopol durant la guerre de Crimée sous Napoléon III.

vierge3

Elle mesure 16 mètres, 22 mètres avec le piédestal.

Belle plante, cette Dame là, une chevelure de 7 mètresVIRGIN2

 un pied d'un mètre 90, une main de 1 mètre 56

Vierge

 elle pèse 110 tonnes.

VIRGIN'Vierge belle, de soleil vêtue et couronnée d'étoiles'

Attribué à Pétrarque.

Les photos sont faites par Oriane L.

Je l'en remercie.

 

    

Posté par maison43 à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


23 septembre 2014

Les Chibottes de Vals le Puy

Chibotte

On ne va pas chipoter sur le terme de chibotte, encore que j'y prendrais un plaisir notable !! on va se limiter à ce que Dame Wikipédia indique, suivis ou précédés je n'en sais rien, des guides concernant la Haute Loire .. donc chibotte viendrait du terme vellave tsibota ou tsabota, ou même encore tsabana ou tsabone qui signifie en vellave cabane, et pour compliquer un peu plus, on ajoute que le terme chibotte viendrait de chabatta, terme médiéval qui signifierait une masure, terme employé par Albert Boudon-Lashermes 1882-1967 , poète, auteur de nombreux livres sur le Vélay qui donc aurait popularisé ces tsabones en chibottes. Bref ce sont des petites constructions en pierres sèches vraisemblablement utilisées dans les vignessommet

 comme petit abri fort rudimentaire et utilisé occasionnellement, d'autres attribuent l'origine de ces constructions aux Ligures qui se seraient aventurés jusque dans le massif central...

Quoiqu'il en soit, ces chibottes là sont situées dans le vallon du Crouzas à 3 km de la mairie de Vals le Puy sur un côteau de la vallée du Dolaison entre Vals Le Puy et St Christophe sur Dolaison.Chibotte 2

Vue sur Vals

Plusieurs départs soit de la mairie de Vals, soit du parking sur la route entre Vals et St Christophe signalé par un panneau, et selon l'endroit, selon les éventuelles méprises sur les directions, vous pourrez marcher de 2 à 8 km voire un peu plus ... une quinzaine de chibottes, dont certaines privées, ont été restaurées ou reconstruites et un sentier aménagé avec plusieurs directions possibles. 

Eboulis

Éviter les temps de pluie et les chaussures légères, une petite difficulté au niveau des somptueux éboulis qui nécessite de bonnes articulations même si  vous pouvez vous retenir à un câble.

Pour les curieux dont je suis, un site intéressant à consulter qui chipote sur les chibottes pour notre plus grand plaisir.

   http://www.pierreseche.com/mythe_chibottes.html

Posté par maison43 à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mai 2010

La Pinatelle du Zouave

Rappelons d'abord que le mot zouave vient de l'arabo-berbère Zwâwa, du nom d'une tribu kabyle installée au début du XIXe siècle dans l'est algérien ; que de cette tribu, les Turcs, par l'intermédiaire d'un représentant à Alger, ont commencé à recruter des soldats pour leur armée vers 1820, leur donnant le nom de Zwawés.

Faites bien de le rappeler cher monsieur Littré, cela m'avait échappée un peu. Pour ma part bêtement, je ne connaissai que le zouave du Pont de l'Alma ... Bon on en connaît tous un peu... des zouaves, chaque famille en a au minimum un. Les vellaves, eux aussi en ont un de zouave rien qu'à eux, sur la D590 , la route qui relie le Puy à Loudes. Un zouave vellave revenu dans son cher pays revint construire une maison dans un lieu dit que l'on nomma alors 'Le Zouave'.

Passons maintenant aux pins qui groupés en un lieu forment une pinatelle, juste à côté du hameau du Zouave, et hop la pinatelle du zouave.

Cette pinatelle là est remarquable par la forme de ses pins, exploités depuis 1800 (et sans doute bien avant) jusqu'à 1930, pins dont la taille spécifique explique leurs déformations très ... arthrosiques, on rabattait les branches de ces pins au plus près du sol afin de faciliter la coupe de petits bois alimentant les fours à pains des villages environnants. On les nomme pins de boulange.P1040239

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

C'est une balade sympa à faire avec ou sans enfants, mais si enfants y a ,enfants s'y plairont à jouer dans les cabanes à faire et à défaire à leur gré, 2 petits sentiers à suivre de façon ludique avec des explications un peu trop rares toutefois.

P1040256

 

 

L'été, des balades sont organisées pour vos chérubins ... Pour cette année, c'est râpé, mais pour l'an prochain peut être ...

Renseignements et réservations à l'Office du Tourisme : 04 71 09 38 41.

et hop une petite dernière, une petite aire en forme de pelle à pain, et hop la dite pelle à pain 

P1040261

P1040243

 

 

 

 

Posté par maison43 à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,