sans-titre

Mélanie Finn auteure née en 1964 au Kénya. A l'âge de 11 ans elle quitte ce pays pour les USA où elle suivra des études pour être journaliste, métier qu'elle exercera durant une dizaine d'années baroudant en Asie, Australie et Afrique écrivant sur des sujets d'actualités divers comme les enfants soldats ou la plongée sous marine. On la retrouve à Taos au Nouveau Mexique, puis en Tanzanie où elle rencontre son mari. Elle a co-fondé une association de soins destinée aux Massaïs. S'enfuir est son second roman, le premier à être publié en France. Ce livre, c'est d'abord un voyage en Tanzanie. Magulu où l'héroïne américaine Pilgrim choisit de d'arrêter :-'je ne choisis pas Magulu; simplement, je ne peux pas revenir en arrière' extrait. Voilà, outre le voyage, il y a là une énigme à peine suggérée et puis pêle-même la brousse, Mwanza où les Sukuma pratiquent un peu de sorcellerie, les mandazis, les chapatis plein d'huile, les enfants sauvages qui sont forts de leur survie, une boîte au contenu macabre qui est une malédiction puissante, les marabouts, les shetani (fantômes). Des êtres peu ordinaires rencontrés, Dorothéa medecin, Martin Martins ancien pilote de l'armée ukrainienne devenu mercenaire, Paul Strebel inspecteur de police qui suit le dossier de Pilgrim, James Kessy policier de Magulu, un mystérieux personnage qui s'introduit dans le domicile de Pilgrim et qui la piste tout au long de son voyage, Gloria Maynard une américaine qui rêve d'implanter un orphelinat pour les enfants du Sida, Harry  Fonseca un aventurier sur le retour devenu alcoolique pour oublier. Et puis en leitmotiv, des éclats de verre, trois enfants morts, la haine des gens d'Arnau en Suisse fuie par Pilgrim et lieu du drame. L'auteur interpose les lieux, les dates, pour raconter ce qui a amené Pilgrim à s'être réfugiée en Afrique. Une amnésie rétrograde post traumatique, un mari qui l'a quittée pour une Élise enceinte, un accident fatal à trois enfants où l'on ne connaît pas sa responsabilité directe ou indirecte. Pilgrim suit sa destinée sans qu'elle le veuille vraiment, elle se retrouve à Tanga. 'Je ne choisis pas. Je cède'. extrait.  

C'est un livre sur la culpabilité, chaque personnage traîne derrière lui une casserole plus ou moins lourde. Chacun fait comme il peut avec la sienne. Et Pilgrim ne sait pas quoi en faire de la sienne, elle ne sait que s'enfuir. Gloria la mène vers son destin, ce qu'elle en a fait et ce qu'elle en fera. Mais chacun  a droit aussi à une forme de rédemption, encore faut il le vouloir. Livre assez prenant qui intéresse par l'histoire où l'Afrique suggérée reste un mystère. Un livre peut être un voyage aussi. Et celui là vaut un certain détour, le temps d'un été.