25 novembre 2014

Ex voto gallo-romains

Musée de Senlis

Les ex-voto sont étranges, humbles témoins des détresses humaines, nous racontant des petites histoires d'anonymes qui remercièrent, supplièrent des dieux qui, n'en doutons pas exaucèrent souvent ces requêtes. Émouvantes ces petites sculptures de calcaire si dérisoires dans leur vaine et candide humanité plus résistantes que les êtres qui les ont sculptées.Trouvés en forêt d'Halatte, des ex-voto enfouis dans la terre depuis 15 siècles dans un temple gallo-romain (en usage entre le I et début du V siècle après JC)

Temple gallo-romain F d'Halattenous contemplent du musée d'art et d'archéologie de Senlis. L'essor du christianisme fit abandonner le temple qui servit de carrière, puis fut livré à la forêt. Découvert par des agents forestiers en 1825, des fouilles exhumeront en 1873, 297 ex-voto.Senlis ex voto

 Cette pratique est venue jusqu'à nous sous plusieurs formes (plaques, maquettes de bateaux, volants d'automobile etc).   

Posté par maison43 à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


24 octobre 2014

La Thébaïde de Fra Angelico à Chantilly

 Une thébaïde est, entre autres définitions, un ensemble de scènes de la vie monastique, en référence au lieu où se seraient retrouvés les premiers ermites chrétiens à Thèbes en Egypte.La Thébaïde reconstituée

L'italie du  XIII siècle est prospère grâce à l'essor de son commerce maritime, les villes s'agrandissent et induisent la construction de couvents et d'églises. Une seigneurie urbaine apparait, de riches commerçants essentiellement. Les peintres de l'époque sont sollicités pour décorer ces églises. On les désigne sous le terme de peintres primitifs (précurseurs de la Renaissance italienne). Parmi les grands on cite Cimabue 1240-1302, ses élèves Duccio vers 1260-1318/19 et Giotto 1266-1337, Simone Martini 1284-1344. Les sujets sont presque exclusivement religieux. Succèdera à cette période l'art gothique international entre 1380 et 1430 environ, aux scènes religieuses se mêlent des portraits, des enluminures, des décors profanes d'édifices publics ou villas de particuliers, on cite Pisanello 1394-1455, Gentile 1385 ?-1427, les frères Limbourg. La première Renaissance italienne commence vers 1420 et s'achève en 1500, c'est le quattrocento. Fra Angelico fait partie de ce mouvement.Thébaïde panneau indicatif

Guido di Pietro (né vers 1395-1455) en entrant chez les dominicains prend le nom de Fra Giovanni. Ses contemporains transformeront son nom en Fra Angelico. Religieux inspiré et fervent, il confère à ses peintures un rôle de prédication. La Thébaïde en question fut peinte vers 1430 pour le couvent de Santa Maria Degli Angeli, siège florentin d'un ordre religieux les camaldules qui était sous le patronnat de la famille Filicaia. Cette thébaïde sera morcelée (usage courant à l'époque) en 6 petits tableaux, fin XVIII début du XIX siècle.  La reconstitution se déroulera en 3 étapes. En 1974, un historien d'art anglais identifie comme Ensemble les 3 tableaux conservés à 

St Romuald Anvers

Anvers, CherbourgFra Angelicoet ChantillySt Benoit - Chantilly

En 1993 un américain rajoute au polyptique un tableau de Philadelphie.St Grégoire refusant la tiare pontificale

En 2005 Michel Laclotte (commissaire de l'exposition à Chantilly) identifie dans une collection privée française le 5 ème tableauScènes de la Thébaïde collection particulière

Manque le 6ème. Pour info le tableau central dit scènes de la Thébaïde- collection privée qui appartenait à une famille depuis le 19e a été vendu en 2012 à un collectionneur privé français 552 000 euros. Il en dirait quoi Fra-Angelico ?

Posté par maison43 à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 octobre 2014

Le rocher Corneille et sa Dame de fonte - Le Puy en Vélay

Gravure d'Etienne Martellange Le PUY 1607

On nommait alors le rocher Corneille le mont Anis, on nommait alors Le Puy en Vélay, Anicium. Le nom Podium est également mentionné. C'était au temps des romains qui envahirent la Gaule en 57 avant JC, les vellaves virent donc les romains construire un temple sur leur ancien lieu de culte druidique, les historiens ne sont pas d'accord sur le sujet, je ne transmets (mal) qu'une version et pas forcément la vraie ! donc un sanctuaire aurait célébré un culte impérial (Auguste mort en 14) associé à une divinité locale Adidon dérivée d'Apollon. Lire à ce sujet le site suivant : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rbph_0035-0818_1996_num_74_1_4100 

Au IIIè siècle, une matrone gallo romaine aurait été guérie des fièvres par la Vierge qui lui aurait demandé de s'allonger sur un ancien dolmen que l'on nomme depuis Pierre des fièvres. Je vous préviens, cela ne marche pas pour tout, cette histoire de guérison !!!été 2010

la Vierge exprima alors son souhait de voir ériger une église sur le mont Anis. Entre 415 et 430 ce sera fait. Le Puy devient évêché en 593. En 950 l'évêque Godescalc est le premier pèlerin du chemin de Saint Jacques, les pèlerins suivront en nombre, le Puy deviendra un lieu protégé par les papes et les rois. De nombreux conciles seront tenus. La cathédrale actuelle sera construite fin XI - XII siècle. Le culte marial prendra de plus en plus d'importance.

Le rocher Corneille qui est sur le mont Anis est un neck, une ancienne cheminée volcanique haute de 130 mètres. Il y aurait eu sur ce roc une petite tour de guet qui protégeait la ville, d'où l'on donnait l'alerte en sonnant du cor, Corneille serait dérivé du mot cornille (sonner du cor en vieux français).le puyLe Puy en Velay gravure de Meunier   C'est en 1850 que germa l'idée de rendre honneur à la Vierge en construisant une statue monumentale sur le roc Corneille.Virgin 10

En 1853 un concours réunit 53 artistes et c'est la maquette de Jean Marie Bonnassieux qui fut retenue. Une souscription nationale fut lancée, insuffisante, on y remédia en fondant les 213 canons russes que l'armée française sous les ordres du général Pelissier s'empara lors du siège de Sébastopol durant la guerre de Crimée sous Napoléon III.

vierge3

Elle mesure 16 mètres, 22 mètres avec le piédestal.

Belle plante, cette Dame là, une chevelure de 7 mètresVIRGIN2

 un pied d'un mètre 90, une main de 1 mètre 56

Vierge

 elle pèse 110 tonnes.

VIRGIN'Vierge belle, de soleil vêtue et couronnée d'étoiles'

Attribué à Pétrarque.

Les photos sont faites par Oriane L.

Je l'en remercie.

 

    

Posté par maison43 à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 avril 2014

Le Beau Dieu de St Flour

Christ noir détail

Jean Anglade signale dans un livre sur l'Auvergne que jadis sur la place d'Armes de St Flour se tenait un christ en bronze nommé le Bon Dieu de Saint Flour. Par son flanc ouvert par un coup de lance, le vent s'engouffrait et produisait un hou-hou lugubre, gémissement du Christ pour les miséreux que nous sommes. Ce Christ là a disparu, faisant place à un Poilu qui pleure sur ceux qui meurent au combat. Dans la cathédrale, un autre Christ, noir, en bois dont l'origine reste mystérieuse ainsi que sa datation. Celui là a pris le nom de Beau Dieu de Saint Flour.

Christ de St Flour détail

Ces Beaux Dieux représentent le Christ en beau gosse, un peu dandy, un peu romantique, au visage assez inexpressif et beau, exprimant peut être une certaine béatitude hiératique, celle qui convient à un Dieu. Mentionné en 1838 pour la première fois, on évoque le 13e, le 15e, voire le 19è siècle ... 

 On trouve de ces Beaux Dieu, en l'église de Nonette, en les cathédrales d'Amiens, de Reims, de Paris et d'ailleurs !   

Posté par maison43 à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 octobre 2013

Dame de Prades - Haute Loire

Dame de Prades

L'été, Dame de Prades fait salon et reçoit jusqu'à 18 heures. Petite Dame mignonne mais sans attrait particulier. Petite Dame de bois sans histoire singulière ou inconnue de moi- Lecteur, si d'aventure, tu en connais un peu plus, merci de m'en informer- Doit dater du XII siècle, un peu frustre, son Jésus à la limite du primitif, mais adorable, pas fière, rustique, humble, pas bien belle,  elle doit sortir d'un atelier de la région, qui produisait alors en grand nombre ses Dames pour petites églises ou chapelles. Est elle d'origine, est ce une copie ?

Dame de Prades garde donc son mystère. Cela la rend encore plus touchante.

détail Dame

Posté par maison43 à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mai 2013

Philippe Kaeppelin

Philippe Kaeppelin

Ponot réputé,  son art s'est spécialisé dans l'art religieux, mais il était multiple, Philippe Kaeppelin 1919-2011 et avait un humour fou, une liesse particulière à animaliser les hommes, à humaniser les bêtes.

En 1945 il  rencontre Alexandre Vialatte 1901-1971 écrivain, chroniqueur; Kaeppelin hérite du dictionnaire Dupiney de Vorepierre fort documenté sur la zoologie avec dessins à l'appui, Vialatte y puisera l'idée de son bestiaire. Philippe Kaeppelin lui, sera inspiré par la vision de la hyène empaillée

P

Kaeppelinune des nombreuses bêtes mythiques supposées être bêtes du Gévaudan rencontrée au musée du Puy. En 1960 il réalisera son premier animal sculpté un coq que Vialatte nommera Le Poulet métaphysique, il en représentera plusieurs de ces volatiles ...

bestiaire4

Kaeppelin donnera avec Vialatte des drôles de noms à ces drôles de bêtes ....   La punaise capillairebestiaire2 qui se blottit dans les perruques et les postiches où elle se dessèche et y joue alors un décor discret ...

Le Sergent bestiaire 6

les oiseaux qui sont cruels et rêvassiers, parfois même diaboliques ..

 

 

 

 

 

 

bestiaire3

Le Taureau à vapeur : une locomotive à tête de boeuf, à cuisses de poulet, aux bras frêles de faucheux ..

 Ces commentaires précédents sont de Philippe Kaeppelin, extraits du livret ' Oeuvres profanesPhilippe Kaeppelin'.  Monsieur GryphusBestiaire1

à tête d'oiseau, à corps de serpent, à pattes de volatile, pour rêver, monstre rigolo et sympathique.

bestiaire7

La reine de Saba, une fière  Dame un peu poulette quand même ...

Un rhinocéros,

PK

Kaeppelin 2

un Roi des mouches,

bestiaire8

un polyglotte bossu, un coq perché,bestiaire9 une horloge,

ph K

un Christ Ph kaeppelin

Phil Kaeppelin

 un autre ... l'art sacré qui a fait le succès de Philippe Kaeppelin; manquent les autels, les ambons ...une autre rencontre à faire au gré des balades ...

Pour ceux que cela intéresse un site où se procurer un petit livret sur les oeuvres profanes de Philippe Kaeppelin, un site pour le rencontrer un peu plus. http://amispkaeppelin.blogspot.fr/

 

Posté par maison43 à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juin 2012

Les croix de Charraix

Croix de Fougerette

L'abbé Brustel, curé de la paroisse de Charraix durant les années 1850-1870  a laissé à la postérité, ses croix à boules. D'un sculpteur inconnu, ce qui ne facilite pas les recherches quant à leur signification.

Haute Loire

Haute Loire 2

Chacun y va de sa petite interprétation ...

J'y verrais bien une représentation d'une sorte de boulier, minimaliste certes, fossilisé pour l'éternité, aussi, ce qui parait bien normal. Nul ne peut revenir en arrière. Dieu, pas plus que les autres.

Charraix

 Dieu avait tout son temps, mais allez savoir pourquoi, il ne mit que 7 jours pour créer le monde. Alors le septième jour, le monde achevé ou estimé tel par Dieu, son boulier se pétrifia et Satan se gaussa ...

Pas étonnant que le Monde vacille parfois, souvent.

Posté par maison43 à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,