Ancien pont et gué Alleyras

Les historiens se chipotent le passage de l'Allier, le fameux passage de la voie romaine dite la Bolène pour aller du Vélay en Gévaudan. Il s'inscrit entre 2 points extrêmes, soit, de Chapeauroux à Monistrol d'Allier, sur une distance de 18km à vol d'oiseau : Condate était il  soit à Monistrol (rejeté car trop sujet aux caprices de l'Allier et ascension difficile), soit à Chapeauroux, soit à Pont de Vabres. Le plus ancien ouvrage dont l'existence est prouvée par des documents sûrs a été construit au 13è siècle, un texte des Archives de la Lozère cite en 1302  le locus de ponte de Vabres. L'appellation Pont de Vabres est restée en usage jusqu'en 1888. A cette date, on l'a nommé sobrement et judicieusement Le Pont, puis de 1890 à 1893, on l'appela Mas de Gourlong. Petite querelle de clocher ... Ce n'est qu'en 1893 que le conseil général le nomma Pont d'Alleyras. Le pont médiéval était à péage : les gens du Bouchet St Nicolas en 1345 y sont notés comme exempts de péage. La crue de 1559 le ruine. On en revient aux bacs. Il en existait à Vabres, à Pont de Vabres et à Poutès. Celui de Vabres appartenait à l'état, celui de Pont de Vabres fut attribué au sieur Mathieu Dupin, batelier qui résidait à Pont de Vabres/Alleyras en janvier 1841. Vers 1880, on envisagea la construction d'un nouveau pont, une petite guerre de 8 ans entre ceux qui le voulaient à Pont de Vabres/d'Alleyras et ceux qui le voulaient à la barque de Romagnaguet, bac qui faisait passer l'Allier de Vabres à Alleyras là où il y avait un gué, là où il eut aussi une passerelle, vers 1888 le conseil général fixa le lieu du pont au lieu Pont de Vabres/d'Alleyras. Le pont fut terminé en 1894. En février 1989, un nouveau pont plus conforme aux règles de sécurité fut reconstruit, une déviation temporaire par un gué submersible assurait le passage.

Alleyras pont

Sources : Ponts de Haute Loire de Jean Chervalier

source internet :  Condate allier : Mémoire de Haute Loire