30 septembre 2017

Brigitte Depalle - cru 2017

Brigitte Depalle

Retrouvé avec grand plaisir Brigitte Depalle à Saugues en Haute-Loire à la galerie La Croisée des Arts. Toujours aussi accueillante, elle raconte son art avec une gourmandise contagieuse; de son voyage au Sénégal, elle a ramené des petis bouts de tissu et tricoté à la laine de la Noire du Vélay une ronde colorée et joyeuse à qui ne manque que la musique 'La famille de Casamance', et cette Maternité si dévorante; pour la mère ou pour les enfants ?Brigitte Depalle - Emancipation

 

je vous recommande son blog,  http://brigitte-depalle.eklablog.com/recent/2

Posté par maison43 à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26 septembre 2017

S'enfuir - Mélanie Finn

sans-titre

Mélanie Finn auteure née en 1964 au Kénya. A l'âge de 11 ans elle quitte ce pays pour les USA où elle suivra des études pour être journaliste, métier qu'elle exercera durant une dizaine d'années baroudant en Asie, Australie et Afrique écrivant sur des sujets d'actualités divers comme les enfants soldats ou la plongée sous marine. On la retrouve à Taos au Nouveau Mexique, puis en Tanzanie où elle rencontre son mari. Elle a co-fondé une association de soins destinée aux Massaïs. S'enfuir est son second roman, le premier à être publié en France. Ce livre, c'est d'abord un voyage en Tanzanie. Magulu où l'héroïne américaine Pilgrim choisit de d'arrêter :-'je ne choisis pas Magulu; simplement, je ne peux pas revenir en arrière' extrait. Voilà, outre le voyage, il y a là une énigme à peine suggérée et puis pêle-même la brousse, Mwanza où les Sukuma pratiquent un peu de sorcellerie, les mandazis, les chapatis plein d'huile, les enfants sauvages qui sont forts de leur survie, une boîte au contenu macabre qui est une malédiction puissante, les marabouts, les shetani (fantômes). Des êtres peu ordinaires rencontrés, Dorothéa medecin, Martin Martins ancien pilote de l'armée ukrainienne devenu mercenaire, Paul Strebel inspecteur de police qui suit le dossier de Pilgrim, James Kessy policier de Magulu, un mystérieux personnage qui s'introduit dans le domicile de Pilgrim et qui la piste tout au long de son voyage, Gloria Maynard une américaine qui rêve d'implanter un orphelinat pour les enfants du Sida, Harry  Fonseca un aventurier sur le retour devenu alcoolique pour oublier. Et puis en leitmotiv, des éclats de verre, trois enfants morts, la haine des gens d'Arnau en Suisse fuie par Pilgrim et lieu du drame. L'auteur interpose les lieux, les dates, pour raconter ce qui a amené Pilgrim à s'être réfugiée en Afrique. Une amnésie rétrograde post traumatique, un mari qui l'a quittée pour une Élise enceinte, un accident fatal à trois enfants où l'on ne connaît pas sa responsabilité directe ou indirecte. Pilgrim suit sa destinée sans qu'elle le veuille vraiment, elle se retrouve à Tanga. 'Je ne choisis pas. Je cède'. extrait.  

C'est un livre sur la culpabilité, chaque personnage traîne derrière lui une casserole plus ou moins lourde. Chacun fait comme il peut avec la sienne. Et Pilgrim ne sait pas quoi en faire de la sienne, elle ne sait que s'enfuir. Gloria la mène vers son destin, ce qu'elle en a fait et ce qu'elle en fera. Mais chacun  a droit aussi à une forme de rédemption, encore faut il le vouloir. Livre assez prenant qui intéresse par l'histoire où l'Afrique suggérée reste un mystère. Un livre peut être un voyage aussi. Et celui là vaut un certain détour, le temps d'un été. 

 

Posté par maison43 à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2017

Flaye artiste peintre

Flaye 4

L'art peut il être un langage universel, accessible à tous, perceptible différemment selon sa culture, sa personnalité,  L'art peut il véhiculer un rapprochement des peuples ? utopie ou réalité possible ? Flaye artiste peintre et plasticien y contribue à sa manière. Le monde, il l'a arpenté, exposant ça et là ses réalisations. Il fait de nous des témoinsFlaye 9

nous raconte son monde à lui où chacun trouve une place. Pour Flaye, les  3 composants de l'être humain : le corps, l'esprit et l'âme se lient en quête d'harmonie épurée de toute entrave, une sorte de voyage initiatique à la recherche de soi, valable aussi bien pour le peintre que pour le regardeur. A nous d'y trouver ce que l'on souhaite rechercher, à moins qu'une image ne s'impose à nous spontanément. Flaye a peint cette toile à la mort de David Bowie.Flaye 10

En ce qui me concerne, elle m'évoque la mort en plein vol de mon petit fils. Ces toiles là sont représentatives de ce qu'il nomme sa troisième époque, celle des 60 ans venus. Quatre thèmes récurrents, l'astre, l'oiseau, la fleur, et le témoin, le monde quoi ! et forcément aussi, l'envers du décor, le chaos ou la lumière qui se mêlent plus ou moins à chaque thème. Moi, je choisis la lumière et le bleu (traquenard) des yeux de ma soeur.Flaye 7

Flaye 8

Je vous conseille d'aller sur le site de Flaye qui expose, soit à Lyon l'hiver dans sa galerie, soit dans un hameau Les Salles situé près de Brignon en Haute-Loire, l'été, dans sa maison qu'il a restaurée. Et puis il y a le Toumis à étudier plus tard pour moi.Flaye Le Toumis

Flaye, c'est comme un livre, dense et un peu mystérieux, un voyage intérieur à faire, on y revient plusieurs fois. Là c'était la première fois en ce qui nous concerne. Site internet : http://flayeart.free.fr/

Posté par maison43 à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 septembre 2017

Château de Séneujols en Haute Loire

Séneujols vu de la route

Nous sommes accueillis par le propriétaire des lieux dont la famille est en possession de ce château depuis la seconde moitié du XIX è siècle. Ce charmant monsieur évoque la destinée agricole de ces lieux où ses vaches avaient pour grange une pièce voûtée qui servait anciennement de dépendance, d'écurie peut être.Séneujols ancienne dépendance

Il évoque avec nostalgie l'époque où sa mère puis son épouse tenaient alors une auberge qui avait sa petite réputation, vogue de ces fermes-auberges des années 70, qui me semble être en perte de vitesse aujourd'hui d'ailleurs.A ce jour, la tour haute de plusieurs mètres qui fut tronquée est vendue à un particulierSéneujols 2

et le charmant monsieur fait rénover l'intérieur du château qu'il n'occupe pas sans nous préciser la teneur des travauxSéneujols 1

se contentant d'un logis attenant l'ancienne chapelle transformée en débarras.Séneujols ancienne chapelle

Ce château a beaucoup perdu de son envergure première à la révolution où plusieurs corps de bâtiments ont soit servis de carrière, soit furent intégrés dans les maisons qui l'entourent; de nombreux murs extérieurs persistent ça et là témoignant de la grandeur ancienne du site.

Séneujols murs

Terre des Templiers, on retrouve mention de ce château au tout début du 13è siècle, des témoignages écrits de conflits de voisinage entre les dits templiers et les Seigneurs de Séneujols. Suite à une alliance avec une fille de la maison de Séneujols, la famille de la Rodde dont le château premier était situé près de Saugues prend possession de Séneujols. Ils rendaient hommage en ce qui concerne Séneujols aux inévitables Montlaur, ils avaient aussi les Seigneuries en partie ou en totalité je ne sais, car ils avaient le chic de se partager à plusieurs les possessions, les seigneuries de Bonnefont, Mirmande, Saint Haon, Montbonnet, Le Bouchet St Nicolas.Séneujols cannonière

On retrouve mention en 1589 d'un Pierre de la Rodde dit le cadet de Séneujols né vers 1554, capitaine du château de Montbonnet garnison royale en Vélay, baron de Séneujols, de Chateauneuf (près du Monastier) et du Bouchet St Nicolas, il se distingua par son esprit guerrier et ses rapines aurès des voyageurs et marchands sur la route du Puy. Il réclamera 2000 écus pour cesser ses méfaits, le refus de la ville du Puy le fâchera avec le gouverneur du Vélay, son parrain Antoine de Saint Vidal qu'il tuera en Janvier 1591 au pont d'Estroulhas près du Puy. Il combattra dans la garnison royaliste puis ira chez les ligueurs où sous le nom de Sieur de Châteauneuf il continuera de guerroyer dans les montagnes, en 1598 il déposera au roi une requête où il exposera qu'il a toujours combattu pour lui. Il sera blanchi par ce dernier et il continuera allègrement ses rapines jusqu'au 14 Décembre 1602 où Gaspard Armand de Polignac fait le siège de son château du Bouchet St Nicolas. Pierre de la Rodde s'enfuit chez son cousin à Bains où il mourut en Septembre 1603, le château du Bouchet rasé Séneujols entrée

Je ne suis pas sûre qu'il occupa lui même le château de Séneujols, ce sera à vérifier dans un fascicule édité sur le château qu'il faut aller se procurer à la mairie fermée lors de notre passage, quoiqu'il en soit, les de la Rodde restèrent au chateau de Séneujols jusqu'au 17è où la seigneurie passa à la famille de Genestet dont le premier possesseur fut Jacques de Genestet, écuyer, seigneur de Séneujols, Montbonnet, consul du Puy, son fils Claude Dominique nomma son unique descendance pour faciliter les choses Jacques 1687-1754. Ce dernier acquit aussi le marquisat de Nérestang dont le dernier descendant mourut sans postérité. De ses nombreux enfants, un seul, Claude Jacques Vincent survécut et hérita de tous ses biens à sa mort en 1754. Ce dernier eut 4 enfants dont 2 fils qui moururent guillotinés en 1793 et 1794. Le château de Séneujols fut décrété Bien National et vendu. 

Sources : Portrait d'une ville assiégée Le Puy en Vélay pendant les guerres de la Ligue 1589-1596

Châteaux de Haute-Loire Editions Watel.

Posté par maison43 à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 septembre 2017

Le Mas de Chantoin en Haute Loire

Proche  d'un coquet village fleuri Augeac, située à proximité de Bains et de Séneujols en Haute-Loire  une petite route serpente une vaste plaine surprenanteTerres près de Chantoin

par son étendue (terres qui étaient utilisées pour l'élévage des bestiaux) que surmonte le proche Dévès,  Un énorme quadrilatère de basalte se dresse au bout de cette route où un chemin fait suite. Une grand porte cochère surmontée des armes du commandeur Jacques de la Rochefoucauld dit le Chevalier de Langeac est aujourd'hui presque effacée.Mas de Chantoin 2

Ce mas appartenait à Pons Vicomte de Polignac qui en fit don vers 1170 aux Templiers installés à la forteresse-monastère St Barthélémy du Puy en Vélay, initialement il y avait 3 mas, Chantoin, Chazaux et Collanges, le mas de Chantoin  les absorba et eut lui même par des donations successives des fermes-dépendances situées sur le plateau entre autres la Glutonie et Rossignol avec les terres de Belvezet.Mas de Chantoin

Ce mas était donc une commanderie de l'Ordre des Templiers (ordre fondé lors de la première croisade 1096-1099) qui s'installa en Occident au milieu du 12è siècle; en 1170, en ce qui concerne la forteresse-monastère St Barthélémy du Puy en Vélay aujourd'hui disparue. Parallèlement, un autre ordre s'installa celui des Chevaliers Hospitaliers de St Jean de Jérusalem (devenu plus tard Ordre de Malte) en la commanderie de St Jean du Puy en Vélay dont il ne reste que la chapelle devenue aujourd'hui salle polyvalente. A la dissolution de l'ordre du Temple, ce mas passa aux Hospitaliers de St Jean de Jérusalem en 1313.  http://templier.weebly.com/la-chute-de-lordre.html .

Après 1789 le domaine fut vendu à des particuliers, la chapelle ruinée puis disparue. Lors de notre visite, ce mas était fermé. Lieu chargé d'Histoire, Il garde tout son mystère.Mas de Chantoin de dos

 

Posté par maison43 à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


03 septembre 2017

Vallée des Saints - Boudes - Puy de Dôme

Vallée des Saints 11

Fort lointaine toute petite soeur du Colorado située dans le Puy de Dôme, mais à portée de vol pour tous, quoique pour les américains nombreux qui me lisent, le Colorado reste quand même le plus proche; à quelques kilomètres d'Issoire, une petite balade facile de quelques 6 kms, balisée et peu fréquentée dans l'ensemble. On découvre d'abord ce joli village de vignerons BoudesBoudes

puis on se contente de suivre au centre les flèches indiquant le site. Phénomène géologique surprenant comme le ravin de Corboeuf près de Rosières, comme les extraordinaires rochers du Puy en Vélay, la vallée des Saints à Boudes mérite le détour. Ces formations géologiques correspondent à des dépots sédimentaires dont les affleurements sont les plus importants d'Auvergne.Vallée des SAINTS bOUDES 4

Vallée des Saints Boudes 7

Elles font partie des Terres Rouges du Lembron, cuvette alluvionnaire (où coule un petit ruisseau le Lembronnais qui a donné son nom à ce territoire) nommée aussi plaine du Lembron où se plaît une végétation de type méditérranéen et de petits arbustesVallée des Saints génévriers

sur les pentes et les terrasses. La vigne s'y plaît bien aussi avec de petits villages comme Boudes, Chalus, Le Broc ou St Germain. Au Moyen Age, Boudes faisait partie du Dauphiné d'Auvergne. Revenons à cette curiosité géologique dite vallée des Saints car certaines cheminées de fées peuvent évoquer des moines encapuchonnés.Vallée des Saints 10

Vallée des Saints Falaise des Mottes

Vallée des Saints Boudes 10

Terres des ocres les plus fabuleuses, elles offrent une belle palette de couleurs.Vallée des Saints Les ocres

Au retour, passage par la Source de Bard (nom du hameau proche) ou dite source du chaudron. Source Romaine de Bard

Source romaine de Bard 2

 

Posté par maison43 à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 septembre 2017

Michel Puyraymond peintre

Quand un peintre évoque la Musique ... On fait silence et l'on écoute.

Michel Puyraymond Bach Toccata et fugue en re mineur

Michel Puyraymond Igor Stravinsky L'oiseau de Feu

Posté par maison43 à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 août 2017

Jaume Plensa au Musée d'Art Moderne de St Etienne en Loire

Jaume Plensa 1

Elles se nomment Lou, Laura, Asia, Mar,Wilsis, Julia. Dames de Fonte, elles sont soeurs de mes chers Moïas. Jaume Plensa sculpteur né à Barcelone en 1955 les a d'abord photographiés ces visages de femmes, scannés, aplatis pour nous en faire oublier le volume, puis modelés en polystyrène, puis réalisation d'un moule où l'on coule la fonte. Ces statues impressionnent au premier abord, et  l'on tourne lentement autour d'elles, notant les yeux bridés de l'uneJaume Plensa 3

le nez fin d'une autreJaume Plensa 4

la coiffure différenteJaume Plensa 5

et de nos circonvolutions répétées s'élève en nous une bienfaisante quiétude devant leur hiératique beauté de vestales aux yeux clos, un visage sur le mur qui me rappelle la Dame mystérieuse du château de St Privat d'AllierJaume Plensa 6

et plus aériennes et ludiques deux autres têtes en résille d'acier qui représentent pour le sculpteur 9 mois de travail avec une soudure à chaque croisement de fil, transparence et volume de ces têtes massives et légères qui reposent les yeux.Jaume Plensa 2

 Exposition qui se termine le 17 Septembre 2017.

Posté par maison43 à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2017

Le Dolmen de Séneujols dit le palet de Gargantua en Haute Loire

Dolmen de Séneujols au Villard

Tombe mégalithique (du grec mega signifiant grand et de lithos signifiant pierre) qui date de la période néolithique (période vers -3610 selon les historiens où débute en France l'érection des mégalithes, un peu plus tard sans doute en ce qui concerne la Haute-Loire) indiquée à Séneujols mais qui se trouve en fait sur la D651 en direction de Ramourouscle; après la ferme du Villard, ferme isolée, s'arrêter au premier chemin sur la gauche. Faire quelques mètres, et trouver une grosse pierre ronde sur votre gauche.Dolmen de Séneujols 2

C'est la dalle ou table de la tombe. C'est le seul dolmen conservé intact du département de la Haute-Loire, un peu caché en été par la végétation. Ce Dolmen est une propriété privée ce qui explique sans doute sa grande discrétion.Dolmen de Séneujols 3

Dolmen de Séneujols 4

Posté par maison43 à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 août 2017

Jacqueline Etaix au Conservatoire botanique national du Massif Central

affiche4

Donnez lui un lieu, à cette artiste (talentueuse et fort créative), même le plus austère comme le très discret Centre Botanique du Massif Central situé en Haute-Loire à Chavagnac Lafayette qui n'attire que les férus de botanique ou de sciences et elle vous en fait, pour un temps, un lieu magique où elle règne en fée des bois. Elle nous avait déjà charmés avec ses mastodontes à Chilhac, ses orgues humanisés si drôlement, elle nous envoûte à Chavaniac Lafayette avec ses ronces, ses feuilles et ses bois où l'humain n'est jamais loin. Elle joue avec ses peurs qui réveillent les nôtres, elle fait renaître des souvenirs d'enfance courant dans les bois, elle met les arbres nus sens dessus dessous.Jacqueline Etaix 2017 1

C'est une fort jolie rencontre, Jacqueline Etaix qui parle de son art avec passion et beaucoup de modestie. Cet été, des dessins à l'encre de chine où les ronces enfièvrent ses peurs mais ces baies nous rassurent.Jacqueline Etaix 10

des peintures où les bois noirs perdent de leur pouvoir inquiétant. Elle poétise cette si puissante nature qui, si l'on y prend garde, plus forte que nous, ré-investit les lieux que l'homme a désertés, elle nous révèle aussi que cette Nature nous survivra sans état d'âme. Elle modifie notre rapport à la Nature.Jacqueline Etaix 2

Jacqueline Etaix parle du Chou comme personne. Son passé de professeur de Sciences, son imagination donnent une image de ce légume fort proche de nous, méandres cérébraux ou plus prosaïquement intestinaux, les deux cerveaux de l'homme dit-on aujourd'hui ! Je ne verrai plus jamais un chou comme avant maintenant, va t'il crier à la découpe, va t'il frémir, gémir, que va t'il révéler de nous ?Jacqueline Etaix 2017 3

A vous revoir encore Jacqueline Etaix avec un réel et grand plaisir. 

Site internet : http://jaetaix.e-monsite.com/

Posté par maison43 à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,