28 décembre 2011

L'élégance des veuves - Alice Ferney

Alice Ferney, née Cecile Brossollet, épouse Gavriloff née en 1967. Fait l'ESSEC, soutient une thèse en Sciences Économiques, est maître de cafonférence à l'université. A pris le temps de faire 3 enfants.

L'élégance des veuves 1995

Ce livre devrait faire partie de l'éducation à la vie des Filles au même titre que l'Education Sexuelle. Moins rigolo cependant que l'éducation sexuelle. Moins rigolo, car ce livre dresse un tableau angoissant de la condition féminine qui se résume à n'être qu'un ventre, pour de la chair à canon, en ce qui concerne les mâles, pour reproduire des ventres en ce qui concerne les femelles. Moins rigolo, car, aujourd'hui, si la condition féminine a évolué, si les femmes ont d'autres ambitions aujourd'hui autres que la reproduction, il n'en reste pas moins vrai que se pose toujours le problème de l'enfantement comme privation totale de liberté, comme frein à toute autre activité, ou quand la balance penche de l'autre côté, comme abandon plus ou moins léger des enfants ... Concilier un travail intéressant et maternage est souvent source de déséquilibre, quoiqu'on en dise.

Familles aisées et catholiques, enfants acceptés comme dons de Dieu, exaltation des mères dans la maternité, deuils fréquents, amour conjugal présent, amour maternel, hommes qui servent la France et qui en meurent, tout est un éternel recommencement, naître, procréer, mourir. Et 'vivre des joies qui ne sont que des enchantements éphémères de pauvres diables qui fermaient les yeux sur l'avenir' Tous ne sont qu'un chaînon de l'humanité. Alice Ferney ne nous donne ni l'occasion, ni le temps de s'attacher réellement aux personnages, ce livre n'est pas fait pour ça, il existe ce livre pour nous ramener, à mon avis bien sûr, uniquement à notre mortelle condition, tragique certes, mais éternelle cependant. 'Il y avait continuité au-delà des ruptures'. 

Posté par maison43 à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


07 décembre 2011

Olivier Adam

Né en 1974 en banliodeue parisienne. Vit actuellement à St Malo

Falaises 2004

Étretat, une jeune femme qui se lance de la falaise. Son fils, des années-souffrance plus tard survit dans le traumatisme de la mort brutale de cette femme-oiseau réduit à cette chute, dans le traumatisme de la brutalité du père dont on ne saura presque rien d'autre, dans la résignation à l'éloignement du frère qui va mal. L'espoir est là, ténu, avec une femme et une petite fille.

Et il y a les mots qui disent la souffrance de ceux mal adaptés à la vie, les simples, les authentiques, ceux qui ne feront jamais aucune concession.

Livre sur une enfance saccagée, par le suicide d'une mère, sur 4 vies saccagées.

Le coeur régulier 2010

Sarah, dont le frère vient de mourir, part sur les traces de ce frère très paumé au Japon. Une falaise, encore est là pour ceux qui ne peuvent plus vivre. Un homme qui tente de les sauver. Il a sauvé et recueilli Nathan. Il accueille Sarah qui n'aime plus sa vie qui l'a éloignée de son frère. Par sa pensée qui chemine, elle rejoint ainsi son frère.

Happy end. Sarah quitte son mari et sa vie. Elle retrouve ses enfants apaisée, et attend la venue au monde de l'enfant de son frère qui est mort libéré.

Livre sur la résilience d'un deuil accidentel, sur la possibilité d'échapper à une vie programmée.

A l'abri de rien 2007

Marie ne s'est jamais remise de la mort de Clara sa soeur. Elle épouse la première main tendue qui lui fait 2 enfants. Sa vie est remplie de riens. Elle trouve alors plus misérable qu'elle, des réfugiés pourchassés par les autorités. Ce rien là l'emmène dans un gouffre dont elle pense ressortir, un jour, plus tard, grâce à ses enfants qui représentent, un peu tard, l'espoir.

Des 3 romans cités, celui là est le plus noir, le plus désespérant.

L'écriture pour cet homme là est pour le moment acte thérapeutique. Elle peut être pour nous aussi, lecteurs, médicinale.

A consommer avec modération donc, équilibrer les doses pour éviter surdosage possible.

Posté par maison43 à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 novembre 2011

Laurent Gaudé

Né en 72. Mgggaîtrise de lettres, mémoires sur le thème du combat dans la dramaturgie contemporaine française et le conflit dans le théâtre contemporain. Ecrit d'abord des pièces de théâtre. Il en reste quelque chose, dans ses romans.

Il aime les voyages. Il aime les humains. Il aime imaginer la vie des autres. Il aime écrire.

Il nous propose de découvrir des ailleurs lointains, des atmosphères particulières, des épopées.

Il sait manipuler les mots simplement, il sait les mettre en musique, une musique qui bat, qui roule.

Il nous propose de partir.

Et cela marche, le temps d'un livre, on se carapate et cela fait un bien fou.

Ouragan 2010

Le lieu : la Nouvelle Orléans

Les personnages :

Une de 100 ans, Joséphine est son nom, reine des Bayous où règnent grenouilles et alligators, une Rose de 30 ans belle qui a perdu son amour, un Keanu Burns qui avait quitté Rose pour une plate-forme, un négrillon de Rose qui n'attend rien, un révérend qui se prend pour le Christ, le seul blanc de l'histoire, une bande de prisonniers patibulaires, et un ouragan qui se croit le maître du monde. Cet ouragan donnera de la force aux faibles, tuera ceux qui se croyaient forts et d'une certaine manière accompagne cet hymne à la vie qu'est ce roman. Joséphine ne cessera pas de chanter.

La mort du roi Tsongor 2002

Le lieu : Palais de Massaba

Les personnages :

Surtout, le destin omniprésent, dans une épopée fatalement tragique, la destinée des guerriers nés pour tuer et être tués, la destinée d'une femme née pour subir la folie aveugle des hommes, la destinée du seul être préservé du clan Tsongor, le plus jeune des 4 fils du roi.

Katabolonga le porteur du tabouret d'or de Tsongor, les jumeaux Sako et Danga, Liboko et le petit dernier Souba. Samilia est leur soeur. Les 2 prétendants de Samilia, celui qui vient de son enfance Sango Kerim, et celui qui ne la connaît pas encore Kouame.

Peut on échapper à sa destinée ?

Posté par maison43 à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :